Tata est de retour avec un petit VUS très inspiré

Depuis la mort de la Nano, qui avait créé tout un buzz il y a une dizaine d’années en devenant de loin l’automobile la moins chère de la planète, Tata Motors ne fait pratiquement plus aucun bruit.

Eh bien, au Salon de l’auto de Genève 2019, le constructeur indien (propriétaire de Jaguar Land Rover, au cas où vous l’auriez oublié) en a surpris plusieurs en présentant un VUS sous-compact de nouvelle génération. Appelé H2X, il s’agit en fait d’un concept qui traduit de manière plus expressive et radicale la philosophie de design de la marque.

Le Tata H2X emprunte des éléments de style à un autre concept, le H5X, et les condenses dans un format minuscule d’à peine 3,84 mètres de long et 1,82 mètre de large — comparable à une MINI Cooper, mais avec une bien plus grande garde au sol.

Photo: Tata Motors

Tata a misé sur un design extérieur qui donne au véhicule un physique musclé et une posture athlétique afin de plaire à la clientèle cible (jeunes conducteurs au style de vie actif), tout en préservant les avantages de légèreté et d’agilité de sa plateforme ALFA. Un détail qui sort de l’ordinaire, comme vous l’avez sans doute remarqué, est le traitement réfléchissant sur les vitres, comme on voit sur des lunettes de ski ou de vélo de montagne.

À l’intérieur, Tata promet un espace inégalé dans la catégorie, ce qui est probablement vrai dans le sens où le H2X se place dans une classe à part. Son écran multimédia ultra large rappelle l’interface MBUX de Mercedes-Benz, tandis que les bouches d’air et autres garnitures contrastantes ajoutent une touche originale.

Photo: Tata Motors

Agripper ce volant futuriste et se payer une petite balade en ville avec le Tata H2X doit certainement être amusant, même si la compagnie ne mentionne absolument rien par rapport à la motorisation.

Qu’en dites-vous? Aimeriez-vous avoir un petit multisegment de la sorte pour vos escapades urbaines?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéDécès du directeur général du groupe indien Tata
Karl Slym, le directeur général du conglomérat indien Tata, est décédé après avoir plongé du 22e étage d’un hôtel de Bangkok. Selon toute vraisemblance, la cause du décès serait le suicide de monsieur Slym. D’ailleurs la police thaïlandaise détiendrait une lettre d'explications trouvée dans sa chambre. Le Britannique Karl Slym …
ActualitéTata Nano pour les policières de New Delhi
Ce n’est évidemment pas avec ses 38 chevaux que la Tata Nano pourra poursuivre les criminels dans les rues ou sur les routes indiennes! Toutefois, la police de la ville de New Delhi compte utiliser la petite voiture citadine pour d’autres motifs. Ainsi, elle va servir à une unité spéciale …
Commentaires