Le Circuit électrique est en voie de devenir un service essentiel

Les gens qui ne possèdent pas un véhicule électrique l’ignorent généralement, mais Hydro-Québec a lancé en 2012 un réseau de recharge public pour les véhicules électriques nommé le « Circuit électrique ».

Le but premier de ce réseau est de soutenir le déploiement des véhicules électriques au Québec en installant des bornes de recharge un peu partout à travers le territoire.

Afin de répondre à la demande, le Circuit électrique a déployé deux types de bornes de recharge:

  • Les bornes de niveau 2 (240 Volts) : celles-ci permettent de recharger toutes les voitures qui peuvent être branchées. Les recharges coûtent généralement 1 $ l’heure et permettent d’ajouter entre 15 et 40 kilomètres d’autonomie par heure, dépendant de la capacité de recharge du véhicule. Elles peuvent être utilisées pour recharger des véhicules 100% électriques ainsi que des véhicules hybrides rechargeables qui ne peuvent pas être branchés sur des bornes de recharge en continu (BRCC). Ces bornes servent plutôt lorsque les véhicules sont stationnés pour une plus longue période. Elles coûtent au maximum 10 000 $ chacune (coût de la borne + installation) et sont entièrement payées par les partenaires du Circuit Électrique (entreprises, organismes, institutions, municipalités). Le Circuit électrique ne paie donc pas pour ces bornes.
    Photo: JOEL LEMAY/AGENCE QMI
  • Les bornes de recharge en courant continu (BRCC à 400 Volts) : Celles-ci permettent de recharger presque exclusivement les véhicules 100% électriques. Les recharges coûtent 10 $ l’heure et permettent d’ajouter de 150 à 300 kilomètres d’autonomie à chaque heure. Depuis l’an dernier, le déploiement de ces bornes rapides, qui coûtent environ 70 000 $ chacune (coût de la borne + installation), est entièrement payé par Hydro-Québec... qui les autofinance grâce aux revenus tirés des recharges des véhicules électriques à la maison ou sur la route. Ainsi, ce ne sont pas les tous les Québécois qui paient le déploiement de ce réseau, mais seulement les « électromobilistes », ce qui respecte le principe utilisateur-payeur.

Un service essentiel en devenir

Certains se demandent pourquoi, si 90% des recharges sont effectuées à la maison ou au travail, le Circuit électrique devrait installer de plus en plus de bornes publiques sur la route?

La réponse est simple : c’est parce qu’un tel réseau est nécessaire pour faciliter des déplacements de plus en plus longs en mode électrique. Mais il y a plus. Le Circuit électrique sera aussi appelé à jouer un rôle important dans la transition énergétique des transports en contribuant à diminuer notre dépendance au pétrole tout comme Hydro-Québec a joué un rôle crucial dans l’essor économique des régions du Québec depuis les années 60.

Rappelons-nous qu’avant la nationalisation de la production électrique et l’essor d’Hydro-Québec, le réseau électrique était peu fiable, inégalement déployé, laissait des régions mal desservies et coûtait beaucoup plus cher.

Le Circuit électrique remplit aujourd’hui une mission semblable. Les entreprises privées et la très grande majorité des constructeurs automobiles ne voulant pas déployer un vaste réseau de bornes de recharge fiable et abordable dans toutes les régions du Québec (hormis le réseau de Tesla qui est exclusif aux véhicules Tesla), le réseau public du Circuit électrique remplit cette mission. Autrement dit, si on avait attendu auprès du privé pour installer un réseau panquébécois de bornes, il n’y en aurait qu’une petite fraction de celles installées aujourd’hui... et donc beaucoup moins de véhicules électriques en circulation au Québec.

Photo: JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Non seulement les « électromobilistes » ont besoin d’un bon réseau, mais plusieurs entreprises québécoises et internationales qui œuvrent dans ce secteur ont elles aussi besoin d’un réseau fiable pour pouvoir appuyer le déploiement de leurs produits. Le Circuit électrique joue donc un rôle crucial dans l’essor de ce nouvel écosystème économique qu’est l’électrification des transports.

Les gens qui critiquent donc les « coûts » de ce réseau n’ont à l’évidence pas fait leurs devoirs, ce réseau étant autofinancé par les conducteurs de voitures électriques et les partenaires d’Hydro-Québec. Qui plus est, ils ne semblent pas non plus voir plus loin que le bout de leur nez car, à terme, ce réseau deviendra de plus en plus essentiel pour l’électrification des transports et donc l’avenir économique du Québec... et il est à nous.

Sachez finalement que ce réseau, sans être parfait, fait l’envie de beaucoup de monde à travers l’Amérique du Nord.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueÉtiez-vous au courant... de la notion du bonus-malus?
Depuis quelque temps, certains intervenants médiatiques soutiennent que les rabais à l’achat de véhicules électriques ont coûté trop cher à l’État aussi bien en argent qu’en coût par tonne de gaz à effet de serre (GES). Qu’en est-il réellement? Faisons-le point. Pourquoi appuyer l’électrification des transports? Pour plusieurs raisons, dont, …
ActualitéUn poids lourd 100 % électrique et québécois débarque au printemps
MIRABEL – C’est dans une ambiance festive que l’équipe du Guide de l’auto a assisté au lancement du tout premier camion urbain de classe 8 100% électrique… et québécois! Après huit ans de recherche et développement, l’entreprise La Compagnie Électrique Lion a officiellement lancé la production de leur tout nouveau …
ActualitéUne entreprise québécoise veut rivaliser avec Tesla dès 2020
La course aux voitures électriques est déjà bien entamée. On voit apparaître des petits bolides dans les catalogues de grands manufacturiers, et de jeunes entreprises exposent des prototypes de camionnette électriques dans les salons automobiles du globe. Pour ce qui est des camions de transport, cependant, c’est encore assez tranquille.
ÉlectriqueÉtiez-vous au courant... de l'existence du programme « Écocamionnage »?
Afin de favoriser la transition vers l’utilisation d’équipements et de technologies visant à améliorer l’efficacité énergétique du transport de marchandise tout en diminuant les émissions de GES, le gouvernement du Québec a créé en 2013 le programme Écocamionnage . La clientèle visée par ce programme est : Les propriétaires et …
BaladoUn camion électrique québécois, pourquoi pas?
Si le Québec est loin d’être un terreau fertile en matière de fabrication d’automobile, une entreprise de Saint-Jérôme pourrait changer la donne. Lion, une entreprise spécialisée dans la fabrication de véhicules lourds entièrement électriques, a récemment levé le voile sur le Lion8. Ce véhicule de classe 8 pourrait-il devenir chose …
ÉlectriqueBudget fédéral 2019: un nouveau rabais pour les véhicules électriques
Déposé cet après-midi par le ministre des Finances Bill Morneau, le budget 2019 du gouvernement canadien prévoit un nouveau rabais applicable à l’achat de véhicules électriques. Il est prévu que les consommateurs pourront bénéficier d’un rabais de 5000$ au moment de l’achat d’un véhicule électrique ou à hydrogène dont le …
ÉlectriqueVoitures électriques : Québec conserve sa subvention
Dans son budget déposé jeudi après-midi, le ministre des Finances Eric Girard a annoncé la prolongation du programme Roulez vert. Les acheteurs de véhicules entièrement électriques pourront donc continuer de profiter d’une aide financière maximale de 8 000 $ de la part du gouvernement provincial. Pour le moment, il s’applique …
ÉlectriqueLe Circuit électrique hausse son tarif de recharge rapide
Disant vouloir assurer le rythme soutenu du déploiement de nouvelles bornes rapides, Hydro-Québec annonce que son Circuit électrique appliquera un nouveau tarif horaire de recharge rapide à compter du 12 juin. Ainsi, les propriétaires qui branchent leur voiture électrique dans une borne de recharge à 400 volts devront payer 11,50 …
guideauto.tvEn studio : hausse de tarif pour le Circuit électrique
Depuis le 12 juin, le Circuit électrique a haussé ses prix pour l’utilisation de ses bornes de recharge à courant continu (BRCC). En effet, les propriétaires de véhicules électriques doivent désormais débourser 11,50 $ par heure, une hausse horaire de 1,50 $ par rapport à l’ancien tarif. Au cours de …
Commentaires