Kia Soul, la révélation de l'année

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Les premières voitures Kia sont apparues sur le marché canadien en 1999 et force est d’avouer que ce n’était pas encourageant. Au fil des années, les modèles ont défilé et à chaque génération, d’importantes améliorations leur ont été apportées. Mais il y a maintenant plus. Avec l’arrivée de la Soul en 2009, Kia nous prouve que ses produits sont compétitifs. Que de progrès accomplis en un peu plus d’une décennie!

Quant à la Soul, elle a été dévoilée au public canadien en primeur dans le cadre du Salon de l’auto de Montréal en janvier 2008. Les représentants de Kia qui étaient sur place nous affirmaient avec grande assurance que le modèle de production serait quasiment identique. Compte tenu de la silhouette très inédite de cette compacte, j’étais vraiment incrédule. Je me disais : « Ils n’auront jamais le courage et l’audace de mettre un tel modèle sur le marché ! » Mais j’étais dans l’erreur car un an plus tard, de nouveau au Salon de l’auto de Montréal, la Soul de production était dévoilée et elle ressemblait de très près à la voiture-concept. Il faut aussi souligner que cette même voiture avait littéralement volé le spectacle lors de sa première mondiale au Salon de l’auto de Los Angeles.

Les stylistes ont visé juste

Il n’est pas toujours facile de dessiner une silhouette qui sort de l’ordinaire. Un peu trop d’audace et le public boude, des lignes trop étriquées et l’apparence en souffre. Pour le grand public, la Soul fait vraiment bande à part, mais elle possède ce petit quelque chose qui la rend tout de même acceptable. On n’a pas peur d’être vu au volant de cette petite coréenne toute carrée : le nombre de Soul circulant sur nos routes le prouve. Son principal concurrent dans cette catégorie est la Nissan cube. D’ailleurs, pour les départager, nous avons organisé un match comparatif publié en première partie de cet ouvrage. Mais contrairement à la Kia, la Nissan ressemble à un aquarium sur quatre roues. Et un peu comme la New Beetle, le pavillon est très haut et cela donne l’impression de rouler dans une cabine téléphonique. Le cube (oui, sans majuscule !) est un bel exemple de voiture qui paraît bien dans une salle d’exposition mais dont l’apparence déçoit sur la route.

Mais revenons à notre coréenne dont la silhouette contraste avec tout ce que Kia nous a offert à ce jour. Malgré tout, les stylistes ont réussi à dessiner des formes élégantes à cette boîte roulante. Parmi les astuces utilisées, mentionnons la calandre rectangulaire de couleur contrastante, des passages de roue en relief, des parois latérales sculptées, une fénestration rapetissant vers l'arriàere et des roues placées aux extrémités sans presque aucun porte-à-faux. À l'arrière, l’utilisation d’un rectangle de couleur contrastante au milieu du pare-chocs, des feux arrière placés haut dans les piliers encadrant le hayon évitent que la voiture soit trop drabe vue de l’arrière. En fait, c’est juste ce qu’il faut. Détail intéressant sur une voiture de cette catégorie, la commande d’ouverture du hayon est de type à contact électrique ou soft touch. Il suffit d'appuyer sur la plaque caoutchoutée intégrée dans la poignée et le hayon s’ouvre !

La recherche d’un style différent se poursuit dans l’habitacle. Celui-ci se démarque par des plastiques de bonne qualité, des tissus au motif moderne et une finition relevée pour un véhicule de ce prix. Une fois assis, le conducteur se retrouve devant un tableau de bord élégant et bien agencé, même si son design sort de l’ordinaire. Le secret de cette présentation est la mise en évidence d’une console centrale abritant les commandes audio et de climatisation. Dans la partie inférieure, il y a la prise USB permettant de brancher son lecteur MP3 ou son iPod au système audio. Et selon le modèle, la Soul est équipée d’un système d’éclairage Mood illuminant la partie inférieure de la planche de bord et les haut-parleurs insérés dans les portes avant. Ceux-ci peuvent être éclairés en permanence ou encore clignoter en fonction du rythme de la musique. Cet accessoire donne un peu l’idée de la clientèle ciblée...

Les sièges chauffants ne sont ni trop hauts, ni trop bas, et relativement fermes et confortables tandis que leur position élevée procure une bonne posture de conduite. Autre détail, l’odeur de voiture bon marché dans l’habitacle qui était caractéristique des Kia, entres autres, a été éliminée.

Les places arrière sont très spacieuses pour une voiture de cette taille. L’assise de la banquette est élevée et les personnes de grande taille seront à l’aise. Il est même possible de placer ses pieds sous le siège avant, c’est pour dire ! Le coffre a une capacité de 546 litres avec le dossier relevé et de 1 511 litres si le dossier de type 60/40 est abaissé. En plus, le hayon, une fois ouvert, assure un dégagement fort généreux permettant aux grands de ne pas se heurter la tête dessus. Si on veut trouver à redire, on peut se plaindre de son ouverture, quelque peu étroite. Pour compenser, le seuil de chargement est bas.

Pratique et ludique

La gamme Soul se décline en deux motorisations. Le modèle le plus économique est propulsé par un moteur 1,6 litre de 122 chevaux couplé à une boîte manuelle à cinq rapports, la seule disponible d’ailleurs. Ce modèle est quand même fort bien équipé avec six coussins de sécurité, des serrures et glaces latérales à commande électrique, la connectivité Bluetooth de même que les commandes audio sur le volant. Par contre, il est impossible de commander les freins ABS, l’antipatinage et le système de stabilité latérale. Ces systèmes sont cependant de série sur les modèles propulsés par le moteur 2,0 litres de 142 chevaux. Cette fois, en plus de la boîte manuelle à cinq rapports, la transmission automatique à quatre rapports est offerte en option. Je sais, une boîte à cinq rapports serait plus attrayante et permettrait d’améliorer la consommation de carburant mais cela aurait pour effet d’augmenter le prix.

Notre essai routier sur les routes du Québec s'est déroulé au volant d’une version 4u Bolide à boîte automatique. Un détail en passant, notre véhicule était équipé d’un accoudoir placé du côté droit du siège du conducteur. Malheureusement, il fait partie intégrante du siège et sa hauteur varie lorsqu’on incline le dossier, ce qui risque d’indisposer les personnes qui penchent leur siège plus que la moyenne. La 4u Bolide est le modèle le mieux nanti et affiche en exclusivité un habitacle rouge et noir et des pare-chocs avant et arrière de type… Bolide.

Tous ces commentaires positifs seraient inutiles si la voiture livrait des performances anémiques ou était peu agréable à conduire. Dans le cas de la Soul, les accélérations et les reprises sont dans la bonne moyenne. Nous avons grimpé des côtes assez abruptes et le petit moteur 2,0 litres ne s’est pas révélé trop bruyant et était exempt de vibrations. Quant à la boîte automatique, rien à redire avec des passages de rapport pas trop secs qui ne chassent pas les vitesses inutilement. La consommation de carburant a été de 8,7 litres aux 100 km, ce qui est un peu élevé pour la catégorie.

Une fois derrière le volant, la position de conduite est bonne et le volant réglable en hauteur permet d’effectuer des ajustements mineurs. Il est certain qu’un réglage en profondeur serait le bienvenu, mais il faut tenir compte du prix demandé pour la Soul.

Sur la route, cette Kia est agréable à conduire grâce à une suspension bien calibrée, un moteur aux performances adéquates et une tenue en virage stable et sans surprise. Lors de notre essai, nous avons négocié des routes passablement sinueuses et elle s’en est tirée sans coup férir. Au passage, la suspension avant est à jambes de force McPherson tandis que la suspension arrière est à poutre déformante. Par contre, sur mauvaise route, certains risquent de la trouver un peu sèche. Ajoutez à cela un diamètre de braquage relativement court, des pneus de 18 pouces assurant une bonne stabilité longitudinale et une bonne adhérence en virage; cette sympathique Kia devrait en charmer plusieurs.

Comme le prouvent les chiffres de ventes des six premiers mois de sa commercialisation, la Soul a tous les arguments pour séduire, sans oublier une liste de prix très compétitive. La concurrence a de bonnes raisons de s’inquiéter.

Feu vert

Silhouette originale
Moteur 2,0 litres bien adapté
Bonne habitabilité
Tenue de route sans surprise
Équipement complet sur modèle 2,0 litres

Feu rouge

Version 1,6 dépouillée
Fiabilité inconnue
Suspension Sport sèche
Accoudoir sur siège avant gauche seulement
Certains agencements de couleurs controversés

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires