Hyundai Accent 2018 : au sommet de sa catégorie

Points forts
  • Prix abordable
  • Confort et raffinement supérieurs à la moyenne
  • Excellente économie de carburant
Points faibles
  • Absence de caractéristiques haut de gamme disponibles chez la concurrence
  • Dégagement pour les jambes à l’arrière précieux
  • Pas de poignée à l’intérieur du coffre pour le refermer
Évaluation complète

Ces dernières années, la Hyundai Accent a attiré bon nombre de consommateurs canadiens avec son prix abordable – sans oublier ses excellents taux de financement et de location – ainsi que son habitacle spacieux et son roulement confortable. Et maintenant qu’elle a été redessinée pour le millésime 2018, elle est également devenue plus raffinée et plus silencieuse que jamais.

Pourtant, les sous-compactes doivent constamment se justifier sur le plancher de vente aux côtés des modèles compacts de leur propre marque. Pour quelques dollars de plus par mois, une Elantra offre plus d’espace et affiche une consommation presque aussi basse, mais l’Accent mise tout de même sur des qualités drôlement convaincantes.

À un prix de départ de 14 599 $ avant les frais de transport et de préparation, l’Accent L à cinq portes est franchement dénudée. Elle inclut un écran multimédia tactile de cinq pouces et un port USB, mais elle n’a pas de climatiseur, pas de sièges chauffants ni d’intégration Apple CarPlay / Android Auto. Pour obtenir ces caractéristiques, on doit passer aux déclinaisons LE et GL.

Avec la berline Accent GLS essayée, on a toutefois eu droit à un écran tactile de sept pouces, d’une connectivité Bluetooth, de poignées de porte chromées, d’un climatiseur automatique, d’une colonne de direction télescopique, d’un volant chauffant et d’un télédéverrouillage des portes. Le tout pour 21 099 $.

Photo: Michel Deslauriers

Contrairement à certaines de ses adversaires telles que la Honda Fit et la Kia Rio, qui peuvent être équipées d’un système de navigation et d’un régulateur de vitesse intelligent, l’Accent se garde d’offrir des accessoires trop coûteux afin de mieux assumer son rôle de voiture d’entrée de gamme. Du moins, en matière d’équipement.

L’Accent exhibe un niveau de raffinement que l’on retrouve habituellement dans une voiture plus grosse. Le quatre cylindres de 1,6 litre n’est pas une machine de puissance, mais ses 130 chevaux et son couple de 119 livres-pied rendent cette petite Hyundai suffisamment énergique. Le bruit du moteur à haut régime n’est pas désagréable, et en général, la voiture fait une bonne première impression. De plus, la boîte automatique à six rapports fonctionne tout en douceur, et ce type de boîte s’avère un meilleur partenaire aux petites cylindrées qu’une automatique à variation continue.

Nous avons terminé notre semaine d’essai avec une bonne moyenne de consommation de 7,1 L/100 km. En fait, on a obtenu un meilleur résultat que sa cote mixte ville/route officielle de 7,4 L/100 km. Les Honda Fit, Nissan Versa Note, Toyota Prius c et Toyota Yaris berline affichent des cotes légèrement plus basses dans la catégorie des sous-compactes, mais l’Accent est tout de même très frugale.

La finition de l’habitacle est un autre aspect de la Hyundai qui nous a agréablement surpris. Évidemment, la qualité d’assemblage ne fera pas rougir une voiture Genesis, mais la sensation des boutons et des commandes est solide, on n’aperçoit pas de plastiques bon marché au premier regard, et le tissu des sièges semble robuste et presque chic. La disposition des commandes est ergonomique, avec des rhéostats pour le chauffage et la ventilation, ainsi que des boutons d’une bonne dimension, faciles à atteindre en conduisant.

Photo: Michel Deslauriers

Le dégagement pour la tête est légèrement en baisse par rapport à la génération précédente de l’Accent, mais autrement, les dimensions intérieures sont quasi identiques. Même chose pour le volume du coffre, mais pourquoi n’a-t-on pas posé une poignée à l’intérieur de son couvercle pour éviter de se salir les doigts l’hiver? L’habitacle de la berline est à peine plus spacieux que celui de la Toyota Yaris berline et à peu près aussi volumineux que celui de la Kia Rio – la cousine de la Hyundai avec qui elle partage plate-forme et motorisation.

La Hyundai Accent 2018 à hayon doit composer avec plusieurs rivales sous-compactes, mais avec la retraite récente de la Chevrolet Sonic et l’abandon annoncé de la Ford Fiesta au Canada et aux États-Unis, la concurrence s’est raréfiée. Hyundai a créé une sous-compacte qui se comporte comme une compacte. Elle est raffinée, confortable et peu énergivore, et propose un bon niveau d’équipement pour le prix. Toutefois, comme mentionné plus tôt, le plus gros obstacle est de convaincre les acheteurs qu’elle est tout aussi compétente que l’Elantra, mais plus abordable.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2019 du Guide de l’auto : Hyundai Accent
Chaque année, le Guide de l’auto annonce ses meilleurs achats dans une grande variété de catégories de véhicules, afin d’aider le consommateur à prendre une décision d’achat éclairée. Dans la catégorie des voitures sous-compactes, le titre du Meilleur achat 2019 a été décerné à la Hyundai Accent . Fraîchement redessinée …
2018Hyundai Accent 2018: Un vent de fraîcheur qui ne fera pas de tort
Après avoir revu l’Elantra de fond en comble pour 2017, Hyundai ne chôme pas et présente cette année une toute nouvelle génération de l’Accent. Pourtant, ce n’est pas comme si cette sous-compacte avait cruellement besoin de renouveau. Certes, la version de 2017 n’avait pas changé depuis quelques années, mais dans …
ActualitéLa Hyundai Elantra 2019 obtient une mise à jour radicale
La génération actuelle de la berline Elantra est en vente depuis seulement le millésime 2017, mais elle reçoit déjà une mise à jour stylistique. Et les changements sont notables. La berline Hyundai Elantra 2019 dispose d’une nouvelle partie avant avec des éléments de design effilés. Elle arbore désormais des blocs …
Commentaires