380 000 véhicules électriques de plus d’ici 2027, dit Hydro-Québec

Dans sa stratégie de déploiement de bornes de recharge rapide, Hydro-Québec stipule que d’ici 2027, le nombre de véhicules entièrement électriques qui circuleront sur les routes du Québec augmentera à environ 380 000 d’ici 2027.

Ces projections proviennent des documents que la société d’État a déposés à la Régie de l’énergie décrivant son plan d’installer 1 580 bornes de recharge rapide à courant continue (BRCC) lors des dix prochaines années.

Hydro-Québec affirme que l’augmentation de l’offre des VÉ chez tous les constructeurs automobiles mènera à une augmentation significative, et presque exponentielle, de véhicules à zéro émission sur nos routes, soit jusqu’à 40 000 en 2020, 117 000 en 2023 et 319 000 en 2026.

Au moment d’écrire ces lignes, le Québec compte un grand total de 125 bornes de recharge rapide, avec pas moins de 37 000 véhicules électriques actuellement sur la route. En 2018, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a annoncé un projet de loi visant à multiplier le nombre de bornes publiques. Ce projet aurait un coût estimé de 130 millions.

On exclut les hybrides rechargeables

Cette prédiction effectuée par Hydro-Québec n’inclut pas les véhicules hybrides rechargeables qui recourent à la fois à un moteur électrique et à essence pour circuler. On pense entre autres à des bagnoles comme la Chevrolet Volt, la Honda Clarity ou la Toyota Prius Prime.

Si on les ajoute dans le portrait, on estime qu’environ 490 000 véhicules rechargeables rouleront sur les routes québécoises en 2027.

Une telle offensive sera inévitablement très lucrative pour Hydro-Québec. Selon la Régie de l’énergie, l’utilisation de bornes publiques et résidentielles générera à la société d’État des revenus de 107 millions en 2027. Et 20% de ces revenus proviendront de bornes publiques.

Contrairement à nos voisins ontariens, le Québec continue d’offrir depuis plusieurs années des incitatifs financiers pour l’achat de véhicules électriques, avec des rabais pouvant aller jusqu’à 8 000 $ pour un véhicule 100% électrique ou un véhicule hybride rechargeable doté d’une batterie de grande capacité, et 4 000 $ pour les autres hybrides rechargeables. Un programme pour les VÉ d’occasion a également été mis sur pied, permettant aux consommateurs de recevoir jusqu’à 4 000 $ en crédit gouvernemental.

Bien que le reste du parc automobile nord-américain ne semble pas en amour avec la voiture électrique, le Québec continue de montrer l’exemple tout en demeurant un leader en la matière. Avec une source d’électricité propre, renouvelable et abordable, il n’y a aucune raison de bouder les VÉ dans la belle province!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéHydro-Québec remet dix voitures i-MIEV à des entreprises de Boucherville
Hydro-Québec est heureuse d’annoncer qu'elle a procédé à la remise de dix voitures i-MiEV de Mitsubishi aux entreprises retenues pour la troisième et dernière phase du plus important programme d'essai de voitures tout électriques au Canada à Boucherville. Lancé en 2010, le programme d'essai se poursuivra au cours des prochaines …
BloguePas de voiture électrique pour Toyota parce que c’est invendable
Si Toyota n’offre pas de véhicules entièrement électriques, c’est tout simplement parce les consommateurs n’en veulent pas. C’est ce qu’a confié Jack Hollis, directeur général de la division nord-américaine de Toyota, à Inside EVs en marge du Salon de l’automobile de Los Angeles . Celui-ci raconte que si les concessionnaires …
Commentaires