Le Honda Passport 2019 arrive avec une bonne dose d’attitude

Honda a levé le voile sur un nouveau VUS destiné au marché nord-américain. Sans plus attendre, voici le Honda Passport 2019.

Avec un design qui rappelle celui d’un Honda Pilot auquel on aurait injecté une petite dose d’attitude, le Passport 2019 s’amènera chez les concessionnaires d’ici quelques mois.

Plus gros qu’un CR-V, mais plus petit qu’un Pilot, le Honda Passport offrira une configuration à cinq passagers et un espace de chargement d’à peine quelque litres de plus que le CR-V.

Dans son coffre, Honda a caché un petit compartiment similaire à celui qu’on retrouve dans la boîte du Ridgeline, la camionnette intermédiaire de la marque.

Toutes les versions du nouveau Honda Passport seront équipées d’un moteur à six cylindres de 3,5 litres développant 280 chevaux et un couple de 262 livres-pied. Celui-ci sera jumelé à une boîte automatique à neuf rapports. On est en terrain connu chez Honda puisque le Pilot utilise exactement la même mécanique.

Photo: Honda

En plus des composantes mécaniques, le Passport partagera aussi sa plateforme avec le Ridgeline et le Pilot. Les trois modèles seront d’ailleurs assemblés conjointement dans la même usine, en Alabama.

Le Passport sera évidemment offert avec un rouage intégral, mais il sera aussi disponible avec une architecture à deux roues motrices. On parle d’une capacité de remorquage de 1 588 kilogrammes (3 500 livres) avec la version de base et de 2 268 kilogrammes (5 000 livres) avec le rouage intégral.

Le Honda Passport 2019 sera aussi équipé de roues de 20 pouces de série, de même que de l’ensemble de technologies d’aide à la conduite Honda Sensing.

Un nom ramené à la vie

Le nom Passport n’a pas été choisi au hasard par Honda. Il s’agit de l’appellation qu’on avait donnée au tout premier VUS commercialisé en Amérique du Nord par le constructeur japonais, en 1994. Il s’agissait grosso modo d’un Isuzu Rodeo auquel on avait apposé un logo Honda!

Contrairement au nouveau modèle, cet ancien Passport n’avait été vendu qu’aux États-Unis et n’a jamais traversé la frontière canadienne.

Partager sur Facebook