Pontiac Solstice/ Saturn Sky, une carrière interrompue

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Lorsque ces modèles ont été dévoilés, ils ont été accueillis avec enthousiasme. Leurs silhouettes accrocheuses, leur prix très compétitif ainsi qu'un comportement routier relativement sportif incitaient les gens à s'y intéresser de près. Pour la première fois, la Mazda MX5 avait un concurrent de taille. Malheureusement, après quelques mois, le public s'en est désintéressé, et ce, bien avant l'annonce de la disparition de ces deux marques. 

Sans vouloir trop épiloguer sur le sujet, il faut tout de même souligner un problème qui a toujours affligé les nouveaux produits de ce constructeur au cours des trois dernières décennies. Trop souvent, on nous propose un produit qui est excitant en surface pour ensuite se rendre compte que le projet n'a pas été parachevé et que plusieurs détails d'aménagement et de conception sont des irritants majeurs. Avec pour résultat, une baisse des ventes assez radicale.

Que pensaient-ils ?

En effet, comment les ingénieurs affectés à ce projet ont-il pu saboter cette voiture en la dotant d'un coffre à bagages non seulement difficile d'accès mais pratiquement inutile une fois la capote repliée à l'intérieur ? Pourtant, cette plate-forme Kappa a été dessinée seulement pour ce modèle, on ne peut donc donner comme raison de devoir faire avec, comme si cela avait été un vieux modèle rafistolé. Manque de budget, manque d'imagination, peu importe la raison, le fait demeure : le réservoir de carburant en plein centre du coffre à bagages vole tout l'espace disponible. Par conséquent, il faut placer ses bagages, souples nécessairement, sur le pourtour de la soute à bagages une fois le toit replié. Ce dernier est de manipulation assez complexe. Il faut également ajouter que la capote souple semble s'étirer au fil des kilomètres ce qui vient affecter l'élégance de ce modèle.
Les concepteurs de l'habitacle ne méritent pas de très bonnes notes. L'habitacle est passablement exigu, la console centrale très large, ce qui enlève de l'espace, tandis que le frein à main est vraiment difficile d'accès étant placé trop haut et trop en arrière. Cependant, un premier coup d'oeil sur le tableau de bord d'allure sportive nous apprend que la plupart des commandes sont faciles d'accès et de manipulation. En plus, les cadrans indicateurs sont simples à consulter et la position de conduite est correcte. En outre, les espaces de rangement sont placés au centre mais sur la paroi arrière de l'habitacle, ce qui nécessite de très fortes contorsions pour y accéder. Si vous avez la taille d'un jockey, vous ne vous sentirez pas trop à l'étroit, mais vous pesterez contre une position de conduite basse et une visibilité arrière réduite. Sur une note plus positive, la qualité des matériaux et de l'assemblage s'est améliorée au fil des années.

Mécanique adéquate mais...

Deux des éléments qui font que la Mazda MX5 soit si populaire, c'est son équilibre général et son moteur relativement sportif qui est bien adapté à la vocation de la voiture. Pour ce qui est de la Pontiac Solstice et de la Saturn Sky, le moteur de base est correct, mais il ne possède pas cette petite touche de sportivité qui aurait fait une bonne différence. Avec une puissance de 173 chevaux, les accélérations sont intéressantes mais nullement sportives. En effet, ce véhicule est relativement lourd et le manque de performances de ce quatre cylindres de 2,4 litres à haut régime laisse les amateurs de conduite sportive sur leur appétit. Par contre, si vous voulez profiter du grand air et rouler pépère sur une route secondaire, ce moteur vous conviendra. La boîte manuelle à cinq rapports est bien étagée et le passage des vitesses s'effectue sans problème. Si vous préférez confier cette tâche à une boîte automatique, les deux voitures sont équipées d'une transmission automatique à cinq rapports qui est satisfaisante elle aussi. Afin d'accentuer l'image de cabriolet sportif, les ingénieurs ont également développé une mécanique plus musclée. Ils ont ainsi placé sous le capot avant un moteur quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé qui produit 260 chevaux. Ce moteur est rugueux et manque de souplesse, mais il permet quand même de bonnes performances et le rapport sportivité/prix est excellent.

Dommage !

Comme vous pouvez le constater, c'est au niveau des détails et du raffinement que ces deux autos sont pénalisées. Et encore, il faut tenir compte de leur prix de vente suggéré qui est quand même compétitif et qui excuse certaines lacunes. Il s'en est fallu de peu pour qu'elles deviennent la référence en fait de cabriolets abordables. Car leur comportement routier est tout de même équilibré et la plate-forme dessinée exclusivement pour elles a beaucoup de potentiel, un potentiel qui n'a pas été exploité à son maximum. En effet, si cela avait été confié à un tuner avant d'être mis sur le marché avec la possibilité d'y apporter les modifications qui s'imposaient, on aurait probablement eu droit à un modèle d'anthologie.

Pour l'instant, puisque ces cabriolets vont disparaître du marché, la question se pose : dois-je acheter si ces véhicules m'intéressent ? Il est certain que la valeur de revente de ce duo va considérablement souffrir. Si vous êtes amateurs du genre, et que vous voulez acheter l'un ou l'autre pour des randonnées estivales et que vous désirez le garder fort longtemps tout en profitant du prix d'aubaine à l'achat, je crois que cela en vaut la peine. Plusieurs personnes disent vouloir profiter de l'occasion, mais sont inquiètes de l'entretien d'un véhicule dont la production a cessé. En fait, ce n'est pas dramatique puisque les deux autos utilisent des éléments mécaniques partagés avec plusieurs autres produits de ce constructeur. Les pièces seront donc relativement faciles à obtenir.
Enfin, la Solstice coupé qui avait été dévoilée en 2007 au Salon de l'auto de New York,  ne sera pas commercialisée.  La déconfiture financière de GM en est la cause.

Feu vert

Silhouette réussie
Tenue de route correcte
Prix compétitif
Boîte manuelle précise
Véhicule agile

Feu rouge

Modèles appelés à disparaître
Opération du toit désagréable
Coffre symbolique
Habitabilité parcimonieuse

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires