Assurance automobile au Québec : augmentation de la prime moyenne payée

Communiqué de presse

Les données statistiques 2017 compilées par le Groupement des assureurs automobiles (GAA) confirment un resserrement du marché qui se manifeste par une augmentation de la prime moyenne payée par l'ensemble des automobilistes québécois depuis trois ans.

La prime moyenne payée pour une voiture de tourisme était de 564 $ en 2017, une hausse de 6% par rapport à 2015 où elle s'élevait à 532 $. Le coût moyen des sinistres a, quant à lui, augmenté de 8% durant la même période, passant de 3 062 $ en 2015 à 3 301 $ en 2017.

La combinaison de plusieurs facteurs

Plusieurs facteurs expliquent l'augmentation des primes observée depuis trois ans sur le marché de l'assurance automobile. Outre la hausse de la fréquence des sinistres et du coût moyen des réclamations, un constat s'impose : le niveau des primes chargées au cours des dernières années ne suffit plus à couvrir le coût total des sinistres et des frais d'exploitation des assureurs.

« En 2017, pour chaque dollar de prime facturé, les assureurs ont payé 77 cents en réclamations. Si on y ajoute les frais d'exploitation, le coût total assumé par les assureurs excède les primes payées depuis 2015 » explique Michel Ladéroute, directeur général adjoint du GAA.

Coup d'œil sur le marché de l'assurance automobile (voiture de tourisme)*

Année

Prime moyenne ($)

Coût moyen d'un sinistre ($)

Ratio sinistre / prime (%)

2008

563

2 594

64

2009

555

2 627

62

2010

546

2 671

59

2011

536

2 546

62

2012

532

2 756

63

2013

527

2 856

68

2014

525

2 929

67

2015

532

3 062

71

2016

542

3 191

73

2017

564

3 301

77

La technologie fait grimper le coût des réparations

On a vu arriver sur le marché de l'automobile des dispositifs d'aide à la conduite de plus en plus sophistiqués qui sont offerts sur un plus grand nombre de modèles. Toutes ces composantes électroniques ont fait augmenter le coût des réparations. Et c'est sans oublier la hausse du coût des pièces et de la main-d'œuvre qui se poursuit année après année.
Les données compilées de 2008 à 2017 confirment l'augmentation constante du coût moyen des sinistres qui est passé de 2 594 $ en 2008 à 3 301 $ en 2017.

L'assurance auto : un marché concurrentiel

La forte concurrence qui prévaut dans le marché de l'assurance auto au Québec a amené les assureurs à maintenir ou à réduire le montant des primes exigées pendant plusieurs années, en dépit d'une hausse de leurs coûts de sinistres et de leurs frais de fonctionnement. On assiste depuis 2015 à un ajustement du marché qui se traduit par des augmentations de la prime moyenne d'environ 2% par année. « En dépit de cette augmentation annuelle, la prime moyenne de 2017 correspond en dollars courants à celle qui prévalait en 2008. Les Québécois sont d'ailleurs les automobilistes dont la prime d'assurance automobile est la plus basse au Canada » confirme M. Ladéroute.

*Données extraites du Plan statistique automobile, voitures de tourisme, 2017
Pour plus d'information sur les données statistiques de 2017 : www.gaa.qc.ca.

Partager sur Facebook
Commentaires