Mercedes-Benz Classe A 2019 : littéralement emballante!

Points forts
  • Format compact et agile
  • Bonnes performances
  • Aménagement intérieur sublime
  • Technologie MBUX épatante
Points faibles
  • L'ensemble Premium est un incontournable
  • Pas de version A 250 pour la berline
  • Suspension plus ferme
  • Essence super requise
Évaluation complète

Jadis réservée au marché européen, la Mercedes-Benz de Classe A traverse l’Atlantique et devient le nouveau modèle d’entrée de gamme du constructeur à l’étoile d’argent. Même si elle ne remplace pas la Classe B dans la hiérarchie, elle force sa mise à la retraite au Canada dès l’an prochain. On veut laisser le champ libre à la Classe A qui débarque ici sous une nouvelle génération et c’est une sage décision car, croyez-nous, ils vont en vendre des tonnes, et même la petite CLA risque d’en souffrir. La Classe A brille par son niveau de luxe, par son agilité, mais surtout, par ses technologies qui nous font entrer dans une nouvelle ère.

Hayon ou berline?

Si nos voisins du Sud ont décidé de n’importer que la berline à quatre portes, l’affection des Canadiens pour les voitures à hayon aura convaincu les responsables de proposer au Canada les deux configurations, une excellente chose. Rares sont les occasions où l’on ne se fait pas dicter les choix par les « US ». Si la berline séduit par ses lignes plus racées, la version à hayon brille par son aspect pratique et son style plus dynamique. Mon collègue a récemment eu la chance de prendre le volant de la Mercedes-Benz Classe A 2019 à hayon, dans mon cas, je me suis concentré sur la berline.

Côté style, le design de la berline est magnifique. On lui a insufflé l’ADN de ses grandes sœurs, et il est difficile de croire qu’elle est aussi abordable au premier coup d’œil. Nous sommes loin de l’impression que la Classe B laissait. Vous voudrez sûrement jeter un œil à l’ensemble Sport qui ajoute quelques composantes issues des modèles AMG, dont un ensemble aérodynamique et des jantes de 18 pouces. L’effet est assez réussi, mais les jantes de 19 pouces optionnelles accentueront l’impact. On aurait toutefois aimé obtenir une palette de couleurs un peu plus éclatée pour la carrosserie, car seul le rouge est plus vivant.

Photo: Sylvain Raymond

Une seule mécanique, un peu moins puissante que la version à hayon

Si votre cœur flanche pour la petite Classe A, sachez que les choix sont assez simples et pour l’instant, il n’y a que deux versions : A 220 et A 220 4MATIC à rouage intégral. Toutes deux profitent d’un moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 188 chevaux et un couple de 221 lb-pi, soit moins de puissance que la Classe A à hayon.

Il s’agit tout de même d’un nouveau moteur qui en est à sa première application, se distinguant notamment par son turbocompresseur à double volute, plus complexe, mais qui réduit fortement le délai d’inertie du turbo grâce à ses deux « hélices » de dimensions différentes. Le couple du moteur est ressenti à un régime plus bas, ce qui rehausse l’effet de puissance. Puisque le moteur requiert de l’essence super, il y aura donc un déboursé supplémentaire à la pompe...

Seule la version à hayon est offerte en version A 250 avec son moteur de 221 chevaux. On comprend alors que l’on a décidé d’en faire une version plus haut de gamme qui, bien entendu, sera plus dispendieuse que la berline. On a aussi officiellement annoncé l’arrivée de la A 35 AMG – elle sera dévoilée au prochain Salon de Paris –, un modèle qui rivalisera avec les autres compacts sport, mais avec en prime un niveau de luxe et de technologie au-dessus de la moyenne.

Nous avons parcouru plusieurs centaines de kilomètres au volant de la berline sur différents types de routes. Malgré des chiffres de puissance un peu moins reluisants que dans la Classe A à hayon, le moteur autorise des performances fort louables, le 0-100 km/h n’étant l’affaire que de 7,2 secondes. La boîte à sept rapports avec double embrayage n’est jamais prise en défaut, extirpant bien la puissance disponible tout en favorisant l’économie à vitesse de croisière. Le mode Sport permettra d’étirer les changements et de rendre la voiture un brin plus nerveuse.

Si vous appréciez les vertus d’une sportive compacte, vous serez servi. La voiture est extrêmement agile, et on peut la diriger du bout des doigts grâce une direction juste assez lourde pour préserver le sentiment de contrôle. Sur routes sinueuses, elle enfile les virages un après l’autre sans pratiquement aucun transfert de poids. La suspension n’a toutefois pas le confort de celle d’une classe S, demeurant plus rigide sur les longs trajets, et c’est pire avec les jantes de 19 pouces et les pneus à profil bas.

L’ensemble Premium est un impératif

Difficile de ne pas recommander l’ajout de l’ensemble Premium qui comprend plusieurs éléments intéressants dont un éclairage d’ambiance – magnifique en soirée –, l’intégration de notre téléphone intelligent avec CarPlay et Android Auto ainsi qu’un double écran d’affichage de 10,5 pouces au lieu de 7 pouces. On nous promet un prix sous les 40 000 $ pour une Classe A à rouage intégral et équipée de cet ensemble. Le système de navigation n’est étonnamment pas inclus de série, il faut impérativement nous tourner vers l’ensemble Premium et ensuite, ajouter l’ensemble Navigation. Bien entendu, le prix grimpe toujours...

La Mercedes-Benz Classe A 2019 est bourrée de technologies. Le cœur, c’est son système MBUX qui permet de contrôler un peu tout à bord et qui comprend également un assistant vocal. Étonnement, c’est la plus petite et la plus abordable des Mercedes qui profite des dernières avancées technologiques du constructeur.

Dès que l’on prend place à bord, on remarque inévitablement les deux larges écrans jumelés qui s’étirent pratiquement sur toute la largeur du tableau de bord. La qualité d’affichage et la présentation dynamique des composantes visuelles sont dignes d’un jeu vidéo. On peut interagir avec le système de plusieurs manières. Commandes sur le volant, pavé tactile, écran tactile, mais le plus intéressant, c’est de dire « Hey Mercedes » et lui demander ensuite tout ce que vous voulez, de la modification des fonctionnalités de la voiture aux informations pratiques dont le resto asiatique quatre étoiles le plus proche. Le système pourra même apprendre vos habitudes et par la suite anticiper vos désirs.

En outre, le système de navigation profite de la technologie de réalité augmentée. On superpose les informations de navigation à la caméra, ce qui permet d’ajouter des flèches directionnelles aux images de la caméra avant en plus des adresses civiques, une fonction que l’on apprend rapidement à apprécier. Bien entendu, ces services connectés requièrent un abonnement, mais ils sont inclus pour une période de trois ans. Nous avons d’ailleurs un texte complet sur le système MBUX de Mercedes.

Photo: Sylvain Raymond

Par le passé, on reprochait souvent aux nouveaux produits Mercedes de manquer d’un petit quelque chose pour être au sommet du podium. Ce n’est pas le cas de la Classe A. Elle a tout, et c’est pourquoi elle a été nommée Meilleure sous-compacte de luxe au Guide de l’auto. La berline de Classe A sera vendue début 2019, alors que la familiale devrait arriver sur le marché d’ici la fin de l’année. Les deux autos sont assemblées au Mexique, à l’usine d’Aguascalientes.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsMercedes-Benz Classe A 2019 : Le luxe accessible
SPLIT (Croatie) – La nouvelle compacte Mercedes-Benz Classe A 2019 brouille les cartes en s’adressant à des gens qui n’auraient pas nécessairement pensé acheter un véhicule de luxe auparavant. Elle vient ébranler la vision traditionnelle des acheteurs qui ont toujours rêvé de luxe, tout en visant directement les jeunes générations.
ActualitéMeilleurs achats 2019 du Guide de l’auto : Mercedes-Benz Classe A
Chaque année, l’équipe du Guide de l’auto publie sa liste des Meilleurs achats dans une foule de catégories de véhicules. Outre ces voitures et utilitaires primés, on accorde aussi le titre de Meilleure nouvelle voiture et de l’année et du Meilleur nouveau VUS de l’année. Cette année, c’est la Mercedes-Benz …
TorontoMercedes-Benz dévoile le VUS électrique EQC à Toronto
La marque allemande Mercedes-Benz est prête à affronter Tesla, Audi et Jaguar dans l’arène des VUS 100% électriques, avec l’EQC 2020, qui fait sa première apparition canadienne au Salon de l’auto de Toronto. De plus, on a annoncé les prix de la berline Mercedes-Benz Classe A 2019 lors de la …
EssaisAcura ILX 2019 : la petite injection d’endorphine
Pour 2019, l’Acura ILX reçoit une deuxième mise à jour afin d’être mieux outillée pour affronter trois belles concurrentes allemandes : la Mercedes-Benz Classe A, l’Audi A3 et la BMW Série 2 . Vous allez nous dire qu’il est impossible pour une Civic endimanchée de concurrencer contre cette sublime brochette …
Commentaires