Test de collision de l’IIHS avec la Subaru Ascent 2019 : pas de compromis sur la sécurité

RUCKERSVILLE, Virginie – Quand j’étais enfant, j’adorais jouer avec des petites autos. Et que ce soit avec des Hot Wheels, des camions Tonka, la Batmobile ou un Jeep G.I. Joe, il y avait toujours une collision quelque part dans le scénario... Ce qui explique aussi sans doute pourquoi j’aimais tant les autos tamponneuses.

Les collisions entre autos miniatures ou autos tamponneuses étaient amusantes et sans danger. Personne n’était blessé et les accidents ne nécessitaient aucune réparation. Dans la vraie vie, toutefois, un accident d’automobile peut s’avérer dévastateur d’un point de vue financier, émotif ou physique... Actuellement, il n’existe aucune méthode infaillible pour éviter les accidents. Selon le dernier rapport de Transports Canada, 115 956 personnes ont été blessées dans des collisions automobiles en 2016, et 1 717 sont décédées.

Au Vehicle Research Center de Ruckersville, en Virginie, l’organisme américain Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) réalise, de façon sécuritaire, des collisions aussi intéressantes qu’impressionnantes. L’IIHS est un institut scientifique éducatif indépendant, sans but lucratif, qui effectue ses propres essais – sept en tout – aux frais des assurances et des regroupements d’assurances du secteur automobile. En sa qualité de tierce partie, l’IIHS met à l’épreuve tous les véhicules afin de faire savoir au public quels sont les plus sécuritaires. Les résultats sont compilés en fonction d’une échelle à quatre niveaux : bon, acceptable, marginal, médiocre. Ceux qui accumulent beaucoup de cotes « bon » obtiennent la mention Top Safety Pick (TSP) ou, mieux encore, Top Safety Pick+ (TSP+).

Subaru Canada nous a invités à ce centre de recherche pour assister à un test de collision latérale sur l’Ascent 2019. Subaru espère que ce nouveau VUS à trois rangées de sièges méritera un TSP+. Étant donné que Subaru compte déjà cinq TSP+, ainsi qu’une nouvelle mention TSP obtenue en 2018, il serait surprenant que l’Ascent ne décroche pas les plus hauts honneurs.

La confiance du fabricant japonais est fondée sur l’utilisation de la plate-forme modulaire mondiale de Subaru, qui sera utilisée pour tous ses produits jusqu’en 2025. Avec sa configuration à trois rangées de sièges, l’Ascent utilise le plein potentiel de cette plate-forme flexible, adaptable et dotée de caractéristiques de sécurité accrues, notamment grâce à des matériaux à haute résistance et à un châssis de forme améliorée. De plus, pour tenir compte du format de l’Ascent et des sièges supplémentaires, Subaru a utilisé trois fois plus d’adhésifs structuraux et adopté d’autres mesures de sécurité, dont une structure transversale plus costaude en raison du poids plus élevé, des points de montage spécifiquement adaptés pour la suspension avant et arrière, et un nouveau plancher arrière conçu en fonction des trois rangées de sièges.

« Chez Subaru, nous allons toujours plus loin en ce qui concerne les mesures de sécurité, et nous en sommes fiers, expliquait Evan Lindsey du service de planification des produits chez Subaru Canada. Nous faisons un test avec le pire scénario impliquant une collision oblique et plusieurs essais de collision arrière, notamment au niveau du hayon, qui ne sont réalisés par aucune agence indépendante. »

La collision latérale est l’une des plus dangereuses parce que l’occupant est alors peu protégé. Contrairement à l’avant par exemple, il y a très peu de structures déformables sur les côtés, à peine quelques pouces, mais les gens de Subaru semblaient très confiants.

Après les réglages finaux (il faut plusieurs jours pour préparer un essai), l’IIHS était prêt, et nous étions curieux de voir quel serait l’impact d’un train roulant de 1 500 kg qui fonce sur l’Ascent à 50 km/h. La partie avant du train était dotée d’un panneau surélevé qui représente la hauteur d’un VUS et la collision devait être centrée juste entre la première et la seconde rangée de sièges.

Le compte à rebours a commencé, puis nous avons vu le train roulant arriver et frapper l’Ascent. L’impact a été rapide et bruyant, comme dans les véritables collisions, mais l’effet d’ensemble s’est avéré relativement peu spectaculaire – ce qui est tout à l’honneur de l’Ascent et de Subaru. L’Ascent a été déplacé sur une distance de près de 3 mètres, il y a eu peu de débris qui se sont envolés, et l’avant et l’arrière du VUS sont demeurés intacts.

J’ai pu jeter un coup d’œil à une vidéo prise depuis l’intérieur de l’habitacle. On voit que la tête du mannequin assis à gauche dans la deuxième rangée de sièges bascule vers la droite avec force, à proximité du siège. Mais c’est une chose à laquelle on s’attendait et le mouvement aurait dû être plus violent compte tenu de l’impact. Avant l’essai, les gens de Subaru nous avaient parlé d’une structure composite d’un design original, qui crée une zone de déformation spécifique pour les côtés; elle a certainement semblé jouer son rôle lors de cette collision. Cette structure fait appel à de l’acier à haute résistance dans la partie supérieure, et à un matériau plus flexible dans le bas, ce qui permet de diriger les forces vers le sol et donc de les éloigner des occupants. De plus, l’intégrité structurelle est assurée par une combinaison d’aciers, comprenant de l’acier forgé à chaud dans les piliers B.

Il faudra compter de deux à quatre semaines avant d’avoir les résultats officiels de l’IIHS. Entre-temps, on peut saluer la philosophie de Subaru qui met la sécurité à l’avant-plan tout en améliorant le design, les performances et la valeur de ses produits. Pour obtenir une cote TSP+, les fabricants doivent également proposer une bonne dose de technologies axées sur la prévention, et c’est certainement le cas de l’Ascent. C’est le premier véhicule de Subaru dont toutes les déclinaisons sont livrées avec l’ensemble de dispositifs d’assistance à la conduite EyeSight.

Le volet sécurité peut être perçu comme un peu fade en tant qu’outil de marketing, mais après avoir été témoin de cette collision latérale et avoir visité le centre de recherche de l’IIHS, on réalise que les accidents sont une réalité très concrète et non pas un jeu sur un circuit d’autos tamponneuses. La protection de la vie humaine est bien trop importante pour se contenter d’une note « marginale », ou même « acceptable ».

Pour mériter une mention TPS+ de l’IIHS, il faut y mettre du temps et mener des recherches approfondies, et il s’agit là d’un volet essentiel de la philosophie de Subaru. C’est bien de pouvoir mettre de l’avant de tels honneurs, mais au-delà de la fierté, il y a aussi une signification profonde et concrète qui devrait trouver écho auprès des familles qui recherchent un véhicule à trois rangées de sièges.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsSubaru Ascent 2019 : l'âme Subaru demeure intacte
CAP-BRETON (Nouvelle-Écosse) – Subaru est un constructeur qui ne fait guère les choses comme les autres. En quelque sorte, la marque nippone a toujours joué le rôle du rebelle idiosyncrasique par sa motorisation de type « boxer », sa transmission intégrale de série et ses véhicules utilitaires ressemblant davantage à …
SurvolSubaru Ascent 2019 : aperçu
Bien peu de personnes se souviennent du Subaru Tribeca qui, un temps, s’est aussi appelé B9 Tribeca. Ce VUS intermédiaire à sept places, malgré ses qualités, n’a jamais pu se démarquer sur le marché. L’aventure dans ce créneau semblait terminée pour Subaru. Or, voilà que Subaru va bientôt mettre sur …
EssaisSubaru Ascent 2019 : beaucoup plus sérieux
Si vous avez récemment croisé un imposant VUS arborant l’emblème Subaru, sachez que c’est le tout nouveau Ascent, le plus gros véhicule jamais assemblé par le constructeur japonais. Ce n’est toutefois pas la première incursion de Subaru dans ce segment : vous vous souvenez certainement du Tribeca, un véhicule réputé …
EssaisSubaru Ascent 2019 : on tente de faire oublier le Tribeca
En 2006, Subaru a introduit le B9 Tribeca. Ce véhicule utilitaire sport (VUS) à trois rangées de bancs a été tout sauf un succès et il est disparu en 2014 dans le plus grand silence. Lorsque Subaru désirât percer à nouveau ce marché l’année dernière avec l’arrivée de l’Ascent, force …
ActualitéPlusieurs camionnettes échouent au test de collision côté passager
Vous croyez faire une faveur à votre ami ou à votre douce moitié en l’invitant à faire un tour dans le siège du passager de votre nouvelle camionnette? Dans le plus récent test de collision avant avec léger chevauchement côté passager de l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) aux États-Unis, …
ActualitéÉtude : les femmes sont blessées plus sérieusement lors d’un accident
Malgré tous les progrès réalisés dernièrement dans la conception des automobiles et leurs technologies de sécurité, les femmes continuent de subir des blessures plus graves que les hommes lors d’une collision frontale, même en portant leur ceinture. Selon des chercheurs du Centre de biomécanique appliquée de l’université de Virginie, les …
ActualitéÉtude : les coussins pour les genoux posent un risque
Plus il y a de coussins gonflables dans un véhicule, moins on risque de subir des blessures en cas d’accident, pas vrai? Eh bien, peut-être que non. Une étude rendue publique cette semaine par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) aux États-Unis démontre que tous les coussins gonflables ne sont …
EssaisSubaru Ascent 2020 : conforme aux attentes
Avec la multiplication des VUS, les constructeurs reviennent parfois dans une catégorie qu’ils avaient préalablement délaissée. C’est le cas de Subaru qui fait un retour remarqué dans la catégorie des VUS intermédiaires à trois rangées de sièges avec l’Ascent. Cinq ans après la disparition du Tribeca qui n’avait pas laissé …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires