Kia Rio 2018 : renverser la vapeur

Points forts
  • Style sophistiqué
  • Très bon rapport prix-équipement
  • Conduite raffinée
Points faibles
  • Visibilité vers l’arrière limitée par la petite lunette
  • Pas aussi spacieuse que certaines rivales
  • Petit coffre (surtout avec les dossiers rabattus)
Évaluation complète

Le segment des voitures sous-compactes en Amérique du Nord est en difficulté pour plusieurs raisons. D’abord, les VUS sont encore à la mode. Ensuite, les voitures de taille compacte ne coûtent que quelques dollars de plus par mois. Finalement, il faut croire que le prix de l’essence n’est toujours pas assez cher...

Une petite voiture telle que la Kia Rio 2018 redessinée propose beaucoup de belles qualités, et satisfera les besoins de bien des gens à la recherche d’un moyen de transport fiable, stylisé et confortable. Jusqu’à maintenant, les consommateurs canadiens ont répondu, puisque les ventes de la Rio ont augmenté de près de 50% durant la première moitié de 2018, comparativement à la même période en 2017. Une hausse significative, mais est-ce assez?

La Hyundai Accent – cousine de la Rio qui partage plate-forme, motorisation et autres composants – se vend beaucoup plus que la Kia, la Toyota Yaris, la Honda Fit, la Chevrolet Sonic, la Ford Fiesta et la Nissan Vera Note. Cela signifie que les Coréens dominent le segment des voitures sous-compactes en ce moment. Évidemment, ils récoltent les fruits de leurs efforts.

La Kia Rio LX 2018 se détaille à partir de 14 795 $, avant les frais de transport et de préparation, en format berline drôlement élégante, alors que la polyvalente version cinq portes coûte 200 $ de plus. Pour cette somme, on obtient des rétroviseurs chauffants à réglage électrique, un télédéverrouillage des portes, des sièges avant chauffants, un volant chauffant ainsi qu’une chaîne audio à quatre haut-parleurs avec affichage de cinq pouces, port USB et connectivité Bluetooth. En ajoutant le climatiseur et le régulateur de vitesse, on passe à la version LX+, et avec une boîte automatique, on se retrouve dans une voiture coûtant 17 795 $ (17 995 $ pour la version cinq portes). Une très bonne affaire.

Photo: Michel Deslauriers

Notre voiture à l’essai, une Rio EX Sport à hayon, se détaille à 22 045 $ et comprend des jantes en alliage de 17 pouces, un écran tactile de sept pouces avec intégration Apple CarPlay et Android Auto, un toit ouvrant et un climatiseur automatique, entre autres. Un tarif toujours intéressant, mais une Kia Forte – ou une Honda Civic, une Toyota Corolla ou une Hyundai Elantra, tant qu’à y être – offrira plus d’espace aux occupants arrière et plus de chargement, ainsi que plus de puissance et de raffinement. Alors, il est sage de regarder les versions plus abordables de la Rio.

La voiture est équipée d’un quatre cylindres de 1,6 litre, en principe le même que celui dans la génération précédente de la Rio. Toutefois, il a été modifié pour livrer plus de couple à mi-régime et une économie de carburant bonifiée. La puissance passe de 137 à 130 chevaux, le couple de 123 à 119 livres-pied, mais la consommation est réduite d’environ 0,3 L/100 km, avec une moyenne combinée ville/route de 7,5. Et ça, c’est avec la boîte manuelle à six rapports ou bien l’automatique optionnelle à six rapports également. Lors de notre essai, nous avons obtenu un résultat de 7,6 L/100 km. En passant, pour le millésime 2019, la Rio délaissera sa boîte automatique conventionnelle pour une unité à variation continue, ce qui devrait réduire la consommation davantage.

La Kia Rio 2018 est amusante à conduire, pourvu que l’on ne s’imagine pas au volant d’une MINI ou d’une Ford Fiesta ST. La puissance est amplement suffisante pour le train-train quotidien, et le moteur n’est pas trop bruyant à plein régime non plus. La qualité de roulement des voitures sous-compactes s’est considérablement améliorée au cours des dix dernières années, et avec un habitacle bien assemblé, plusieurs consommateurs pourront passer d’une compacte à une Rio sans avoir l’impression d’acheter une voiture « bon marché ».

Photo: Michel Deslauriers

La Rio a beau posséder de belles aptitudes, ce n’est pas la plus spacieuse de sa catégorie. La Versa Note est la championne pour transporter des passagers, alors que la Fit trône en matière de capacité de coffre maximale lorsque les dossiers arrière sont rabattus. Le volume max de 929 litres de la Rio, limité partiellement par le plancher de chargement dénivelé, peine à rivaliser le coffre de 1 492 litres de la Fit. Quand même, la Kia fait mieux à ce chapitre que la Fiesta et la MINI.

La Kia Rio 2018 affronte des adversaires coriaces, mais le nombre de celles-ci diminue chaque année. La Sonic ne verra pas le millésime 2019, et la Fiesta sera retirée chez nous avant 2020. Les seules berlines sous-compactes qui resteront seront la Yaris, l’Accent et la Rio.

Les marques coréennes ont beau tenter de renverser la vapeur avec d’excellents produits, il est de plus en plus difficile de vendre des petites voitures, surtout que les VUS tels que le Kia Soul et le Hyundai Kona sont plus attrayants en ce moment – bien qu’ils soient plus dispendieux. Quand même, la Rio représente un effort louable avec un joli design, un habitacle bien fini, beaucoup de caractéristiques pour le prix et une bonne garantie. Si les ventes de voitures sous-compactes sont en déclin, ce n’est pas parce que Kia produit une bagnole médiocre.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2018Kia Rio/Rio5 2018: Nouveau design, nouvel espoir
Dans le monde des sous-compactes, 2018 pourrait très bien être l’année de la Kia Rio. Dans l’ombre des grosses pointures de sa catégorie depuis trop longtemps, la Rio nous revient sous un tout nouveau jour. Et son simple design risque d’attirer plusieurs curieux chez les concessionnaires Kia de la province.
ActualitéGenesis, Kia et Hyundai font un podium tout coréen pour la qualité
Une autre victoire pour les Coréens dans l’Étude de qualité initiale de J.D. Power… sauf que cette fois-ci, Genesis trône au sommet à la place de Kia, qui glisse au second rang après deux années consécutives à titre de numéro un. Dans l’ensemble, la qualité des nouveaux véhicules s’est accrue …
Commentaires