Honda Civic Type R 2018 : celle qui a fermé la trappe à tout le monde

Points forts
  • Rapide et immensément amusante à conduire
  • Tenue de route de haut calibre
  • Boîte manuelle exquise
Points faibles
  • Design questionnable
  • Absence de modes de conduite personalisables
  • Système multimédia raté
Évaluation complète

Il existe très peu de voitures qui suscitent autant d’engouement que la Honda Civic Type R. Née sur les circuits de course japonais dans les années 90, et seulement atteignable de ce côté-ci du Pacifique via Gran Turismo et YouTube, elle a fait tripper une génération entière de passionnés de voitures à une époque où les compactes sport vivaient une popularité remarquable.

Jusqu’à l’année dernière, la seule Type R ayant été commercialisée sur notre marché fut l’Integra Type R, un petit coupé deux portes survitaminé, vendu sous la marque Acura entre 1997 et 1998, ainsi qu’entre 2000 et 2001. Dans d’autres marchés, le célèbre H rouge s’est vu estampé sur des NSX, des Civic et des Accord.

Pendant que la Civic Type R évoluait ailleurs, les consommateurs canadiens se contentaient des compactes sport mises à leur disposition, comme la Subaru WRX STI, la Mitsubishi Lancer Evolution, la Volkswagen Golf R, la Ford Focus RS, et même quelques bagnoles américaines dignes de mention, comme la Dodge SRT4 et la Chevrolet Cobalt SS. Hélas, aucune Honda de très haute performance, sauf la S2000 et quelques Civic Si, peut-être, ne fut disponible. Ça aura donc pris 20 ans à Honda pour enfin se décider.

Un coup de poing qui frappe fort

Et quel coup de masse dans le segment! Basée sur la Civic actuelle de dixième génération, la Civic Type R 2018, que les connaisseurs aiment nommer la FK8, est en réalité la sixième génération de la bête, une cinq portes à hayon qui n’a jamais été aussi volumineuse, arborant des dimensions faisant d’ailleurs penser à celles d’une berline intermédiaire avec sa masse nette de 1 415 kg.

Avec nous depuis l’année dernière en tant que modèle 2017, elle franchit le millésime 2018 inchangée, si ce n’est l’ajout de la couleur Rouge rallye, comme le modèle à l’essai.

Son design éclaté et sans complexes ne fait rien pour cacher ses multiples entrées d’air et son aileron. Certains adorent, d’autres détestent. Personnellement, je la trouve très laide.

Photo: Caleb Gingras

Toutefois, la Civic Type R mérite d’être respectée, car toute cette « vaisselle de course » est fonctionnelle. Le gigantesque aileron sur le coffre crée un réel appui aérodynamique sur l’arrière du bolide. L’entrée d’air sur le capot ne sert pas à refroidir le moteur turbo, mais à projeter de l’air (et la pluie) vers les côtés de la voiture afin de l’aider à demeurer mieux ancrée au sol à haute vitesse. Et les petites entrées d’air situées sur les extrémités du pare-chocs avant servent à mieux ventiler les énormes freins Brembo.

Ces éléments, inspirés des voitures de course, ont permis à la Civic Type R de battre le record pour une voiture de production munie du rouage à traction autour du célèbre circuit du Nürburgring. Un temps de 7 minutes, 43 secondes et 8 centièmes, rien de moins! C’est une seconde derrière une Porsche 911 GT3 RS (997)!

De telles performances seraient impossibles sans une mécanique hautement au point. Pour la première fois depuis sa naissance, la Civic Type R est alimentée par un moteur turbo, soit un quatre cylindres de 2,0 litres également équipé de l’iconique système de calage variable des soupapes VTEC. La puissance totale pour le marché nord-américain est déclarée par le constructeur à 306 chevaux et un couple de 295 lb-pi. Seule une boîte manuelle à six rapports est offerte. Un différentiel à glissement limité mécanique se charge de tout transférer vers le train avant, faisant de la Civic Type R la seule parmi ses concurrentes à être munie du rouage à traction.

On parle d’une concurrence très féroce : la Volkswagen Golf R, la Subaru WRX STI et, jusqu’à la fin de cette année, la Ford Focus RS, chacune aussi compétente l’une que l’autre.

La reine des tractions

Étant donné que la Civic Type R ne dispose ni de transmission intégrale, ni de boîte automatique ultrasophistiquée, ni d’un système de départ canon, cela fait d’elle une véritable auto sport que l’on doit maîtriser du début jusqu’à la fin. C’est pour cette raison que les 0-100 km/h affichés sur Internet et dans les revues spécialisées sont si disparates... De notre bord, il a été impossible de nous en tenir sous la barre des six secondes. Honda déclare 5,5 secondes. Certains médias américains, comme Car and Driver - qui effectue ses tests sous un soleil californien - déclare que la Type R peut l’accomplir en 4,9 secondes!

En réalité, tout dépend du pilote, de la chaussée, des pneus et de la température extérieure. Certes, pour certains, un rouage à traction représente un handicap, surtout sur un circuit de course, où une telle puissance mènerait instantanément à un effet de couple frustrant et à du sous-virage à n’en plus finir. Pourtant, non.

La Civic Type R est stable comme un madrier, malgré sa « faiblesse » mécanique. Les génies de Honda lui ont installé une suspension avant à deux axes, le premier étant relié à la suspension elle-même, le deuxième à la direction. Digne des produits du constructeur, c’est de l’ingénierie simple, mais efficace, qui élimine presque entièrement l’effet de sous-virage. En fait, ce dernier est inexistant, et lorsque l’on écrase l’accélérateur en ligne droite, même si le moteur turbo livre une poussée de couple fracassante, le volant, lui, ne bouge pas d’un cran.

La Civic Type R est fascinante, mais surtout, fort amusante à conduire et compétente. Et même si ce nouveau moteur manque un peu de sonorité comparativement aux anciens moteurs atmosphériques de la marque, il aime néanmoins révolutionner, livrant une plage de puissance costaude et linéaire jusqu’à son limiteur de 7 200 tours/min.

On apprécie également la boîte manuelle courte, précise et amusante, sans oublier une pédale d’embrayage légère, un châssis solide, des limites d’adhérence élevées, ainsi qu’une direction extrêmement communicative.

Photo: Caleb Gingras

Plus conviviale qu’on ne le croit

Alors oui, lorsque poussée à fond sur une piste de course, ce que mon collègue Gabriel Gélinas a eu la chance d’effectuer à Tremblant l’année dernière, la Honda Civic Type R est violente et surpasse ses concurrentes en matière de dynamique de conduite et de savoir-faire technique. J’irais jusqu’à dire qu’elle est l’une des voitures sport les mieux réussies de l’industrie tellement elle est bien pensée.

Mais ne croyez pas qu’elle est difficile à endurer au quotidien, car elle ne l’est pas. Bon, j’avoue que son design ne fait pas l’unanimité et certains n’aimeront pas son côté m’as-tu-vu, surtout peinte en rouge!

Mais sa suspension ajustable la transforme en bagnole calme et douce sur les surfaces abîmées. Ses sièges Recaro sont très confortables, sa banquette arrière est spacieuse, et son coffre à hayon est l’un des plus volumineux du segment. Son système multimédia, peu convivial en raison de ses commandes entièrement tactiles, incorpore néanmoins Android Auto / Apple CarPlay, et le plein d’essence super ne m’a coûté que 65 $, même à 1,50 $ le litre!

En somme, la Type R n’est pas qu’un monstre de circuit aux prouesses épatantes, c’est aussi une Honda Civic très réussie.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisVolkswagen Golf R 2018 : SuperGolf!
Lorsqu’elle est équipée de la boîte automatique à double embrayage, qui enfile les rapports à la même vitesse que celle d’une Porsche 911, la Volkswagen Golf R 2018 accomplit le 0-100 km/h sous la barre des cinq secondes. Cela fait de cette super Golf une auto presque aussi rapide qu’une …
BlogueFord Focus RS 2017 : conduire de côté
À peu près tout a été écrit à propos de la RS, cette Focus à quatre roues motrices qui est dotée d’un quatre cylindres 2,3 litres EcoBoost développant la bagatelle de 350 chevaux et autant de couple. Construite chez Ford en Allemagne, elle accélère de 0 à 100 km/h en …
TokyoSubaru WRX STI S207 : la subtilité, c’est pour les autres!
Juste au cas où vous regarderiez la Subaru WRX STI en vous demandant pourquoi on construit une voiture sportive aussi discrète et sobre, le manufacturier vient de sortir une version plus voyante : dites bonjour à la S207, qui vient d’être dévoilée au Salon de l’auto de Tokyo. Qu’est-ce qui …
Commentaires