BMW X5 2018: Prestige et polyvalence

Visuellement, le X5 ne peut nier ses racines BMW, et cela explique en partie sa popularité. Aussi, il est vraiment agréable à conduire.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Avez-vous remarqué le nombre élevé de X5 et de X6 que l’on voit sur la route, même en déclinaison M? Que peut-on conclure de cette observation? D’abord, que les VUS M de BMW sont devenus le choix de prédilection des familles qui ont besoin d’espace et de hautes performances. Ensuite, que les grandes berlines familiales de luxe sont en voie de disparition.

Dans la catégorie des véhicules de luxe de format moyen, le X5 est l’un des modèles les plus populaires (surtout si l'on comptabilise aussi le X6). Au Québec, ce duo est devancé seulement par les Lexus RX et Jeep Grand Cherokee, plus abordables, et par son grand rival, le Mercedes-Benz GLE.

La firme bavaroise continue à faire évoluer le X5 (et le X6) en conservant ses critères d’efficacité, de luxe et de performance. La mise à jour de 2014 avait amené différentes améliorations sur le plan des performances et du style, de même qu’une légère baisse de poids. Elle a également entraîné une solide hausse des ventes dans le monde entier, et un peu plus du tiers des nouvelles livraisons étaient destinées au Canada et aux États-Unis. Pas surprenant, donc, que les X5 et X6 soient construits à l’usine Spartanburg de Greer, en Caroline du Sud.

Des lignes réussies

Le X5 a toujours été très élégant et la déclinaison actuelle dégage toujours une image musclée et hautement désirable. Le X5 a peut-être l’air un peu moins dynamique qu’avant, mais il conserve une présence forte avec son look élargi et sa ceinture de caisse surélevée.

Un des aspects intéressants des X5 et X6, c’est qu’en alignant quelques milliers de dollars supplémentaires pour ajouter de grandes roues, vous obtenez un véhicule qui a l’air de valoir 25 000 $ de plus. À l’intérieur, on est accueilli par des sièges de cuir à ajustement électrique et la position de conduite est idéale. Le tableau de bord présente des lignes élaborées et l’arrangement complexe des matériaux reflète le luxe et la qualité de la construction. Les commandes demeurent toutefois simples et relativement faciles à maîtriser.

Cette année, BMW élève la barre en matière de connectivité et d’intégration avec les téléphones intelligents grâce à un ensemble appelé ConnectedDrive. De concert avec la nouvelle structure de menu du système iDrive, il promet de rendre les interactions technologiques à bord plus conviviales. La spacieuse banquette arrière permet d’accueillir jusqu’à trois adultes, du moins pour une courte période. Le coffre arrière est volumineux (sauf si vous optez pour une troisième rangée de sièges). Le volant sport à prise solide est des plus agréables à prendre en main et, une fois en route, vous ne voudrez plus le quitter.

Un bon choix de motorisations

BMW a toujours été réputée pour son penchant vers les performances. Mais comme tous les fabricants, la firme doit s’adapter aux nouvelles exigences en matière de consommation de carburant. Ainsi, la déclinaison xDrive40e est propulsée par un quatre cylindres turbo couplé à un moteur électrique. On s’attend souvent à des performances très ordinaires de la part d’un véhicule hybride rechargeable, mais ce n’est pas du tout le cas ici. En fait, le 40e est pratiquement aussi rapide que le 35i, mais il affiche un avantage marqué en matière de consommation d’essence. Notez que la version 40e n’est pas offerte dans le X6.

Quant au 35i, il est la version le plus populaire, et ça se comprend. On peut même ajouter des options pour lui donner le look costaud du 50i sans se ruiner. Sous le capot, on trouve un six cylindres turbo qui produit une puissance très linéaire. Dès qu’il quitte le ralenti, il livre un couple abondant et les chevaux s’accumulent sans aucun délai de réponse jusqu’à la zone rouge.

Pour ceux qui préfèrent un moteur regorgeant de couple, il y a le xDrive35d, offert uniquement avec le X5. Cette motorisation diesel, qui gagnerait à être mieux connue, se situe entre les deux précédentes. Elle engendre une économie de carburant remarquable et des performances impressionnantes.

Le 50i trône au sommet avec son V8 surpuissant, qui livre des accélérations extrêmes et transforme les dépassements en jeu d’enfant. Quant aux X5 M et X6 M, elles serviront surtout à épater la galerie (ou à rouler en piste), car avec leur puissance phénoménale, peu de gens oseront enfoncer la pédale plus qu’à la moitié. Toutes les déclinaisons sont munies d’une boîte automatique à huit rapports.

Le BMW X5 est à la fois un symbole social de réussite et un véhicule véritablement fonctionnel pour les activités familiales. En fait, il est très polyvalent, et il peut même vous emmener loin des routes pavées si vous le désirez.

Feu vert

  • Bon choix de groupes motopropulseurs
  • Look costaud et séduisant
  • Agréable à piloter
  • Mises à jour technologiques

Feu rouge

  • Entretien souvent très coûteux
  • Les versions haut de gamme sont très chères
  • Versions M : roulement parfois rude
  • Consommation élevée (sauf 40e)

Partager sur Facebook
Commentaires