Volkswagen Tiguan 2018: Mettez du Tiguan dans votre vie

Il ne reste que la fiabilité à confirmer, et l'on pourrait bien avoir affaire au champion incontesté, et incontestable, du segment des VUS compacts.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Le Tiguan a toujours été un véhicule intéressant. Même quand il était technologiquement dépassé par ses concurrents, il continuait d’offrir des qualités uniques en ce qui concerne la tenue de route et la motorisation.

Avec la toute nouvelle génération du Tiguan qui nous arrive en 2018, on passe aux choses sérieuses. Il excelle à tous les points de vue et, dans l’ensemble, peu de véhicules de son segment ne peuvent sérieusement lui tenir tête. Et il y en a des excellents dans le lot, à commencer par le Honda CR-V et le Mazda CX-5.

Tout commence par un beau design

Les Américains, c’est connu, aiment ce qui est gros. Think big, comme on dit. Ce n’est pas pour rien que le véhicule le plus populaire ici est le Ford F-150 alors que ce titre revient à la Volkswagen Golf en Europe.

C’est sans doute pourquoi le Tiguan 2018 vendu au Canada et aux États-Unis est une version allongée de celui qui roule en Europe. Les quelque 21 centimètres supplémentaires permettent surtout l’ajout d’une troisième rangée de sièges optionnelle sur toutes les versions, en plus d’augmenter de 57% la capacité de chargement sur la version à cinq passagers. Sinon, il ressemble beaucoup à la version européenne et se conduirait de la même manière.

Le style reprend essentiellement les éléments visuels du Volkswagen Atlas, mais le Tiguan demeure plus arrondi, plus doux. D’ailleurs, il convient de mentionner que le Tiguan, tout comme l’Atlas, est construit sur la nouvelle plateforme MQB. Cette dernière sert aussi à une foule de modèles, allant de la Audi A3 à la Volkswagen Golf en passant par la Audi TT.

Dans l’habitacle, on remarque un design minimaliste, ce qui a toujours été le mot d’ordre chez Volkswagen, mais remis au goût du jour, intégrant un gros écran au centre de la planche de bord, qui, d’ailleurs, accueille la nouvelle version du système multimédia de Volkswagen. Il est facile à utiliser et compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Le conducteur profite aussi, en option, de l’écran configurable Volkswagen Digital Cockpit, alors que tous les passagers apprécieront la chaîne audio haut de gamme Fender, livrable aussi. Bref, de tout pour plaire.

Vous saviez que plusieurs chiropraticiens au Québec recommandent l’achat de véhicules Volkswagen parce que leurs sièges seraient les meilleurs pour la posture? C’est ce que dit Volkswagen en tout cas. Et dans le Tiguan, ils ne font pas exception! On se sent supporté, dans le siège du conducteur, comme c’est rarement le cas dans d’autres véhicules. Même la banquette du milieu est bien. Quant à la banquette arrière… J’aimerais vous parler de son confort… mais je n’ai pas réussi à m’y asseoir. Autant l’Atlas surprend, avec des places arrière adéquates, autant celles du Tiguan déçoivent.

Nouveau moteur surprenant

Le Tiguan est de retour avec un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, mais ce moteur n’a rien à voir avec l’ancien 2.0T. Le nouveau est basé sur le 1.8T, disponible sur la Golf, notamment. Les pistons voyagent davantage, d’où la cylindrée augmentée à 2,0 litres. Le résultat est ici de 184 chevaux pour un couple de 221 livres-pied. Cela dit, le moteur a été conçu pour offrir beaucoup de chevaux à bas régime. Ainsi, dans la conduite de tous les jours, le Tiguan est un plaisir à conduire tant il semble se déplacer sans effort.

À ce moteur se joint une boîte automatique à huit rapports, qui remplace celle à six rapports. Volkswagen est célèbre pour ses boîtes à double embrayage, et pourtant, même si elle n’en bénéficie pas, la boîte du Tiguan semble afficher la même finesse. Elle travaille rapidement, et surtout, elle est compétente lorsque vient le temps de choisir le rapport pour enclencher. C’est en partie grâce à elle que le moteur du Tiguan est économique. Lors de nos essais, nous avons obtenu une moyenne en deçà de 8,5 l/100 km. Génial. Même s’il s’agissait d’essence super.

Petite surprise, le Tiguan est une bête hors route! Bien que personne n’ira jouer dans la boue avec son Tiguan, il faut souligner la quantité de technologies disponibles à cet effet. Ainsi, simplement en appuyant sur quelques boutons, on peut aller jouer dans le sable ou dans la boue et dévaler des falaises rocailleuses avec une agilité comparable à celle du nouveau Jeep Compass, justement le principal point de vente de ce dernier…

Sur une route pavée, le Tiguan est amusant à conduire, tient très bien la route, et ce, sans compromettre le confort. Il ne reste que la fiabilité à valider, et l'on pourrait bien avoir affaire au champion incontesté, et incontestable, du segment des VUS compacts.

Feu vert

  • Tenue de route épatante
  • Moteur réussi sur toute la ligne
  • Suspension confortable
  • Capacités hors route remarquables
  • Sièges avant thérapeutiques

Feu rouge

  • Troisième rangée ridiculement petite
  • Fiabilité à confirmer
  • Pas donné…
  • Version allongée seulement
  • Coffre à gant petit

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires