Audi A5 2018: Elle prend plus de place

Pour ce qui est de la disponibilité des versions de la A5, il faudra encore composer avec la capacité de production des quelques usines sur la planète.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Au cours des dernières années, la Audi A5 a pris toute la place, même celle de la A4 cabriolet, qui a dû abdiquer. Encore une fois, nous voilà dans le monde des entre-deux chez Audi. Sous la forme d’un coupé ou d’un cabriolet, l’A5 se présente aussi en version cinq portes avec hayon pour 2018. Une concurrence saine à sa grande sœur, l’A7? Peut-être! L’élégante A5 s’est pointée avec plusieurs transformations dans les derniers mois, dont un style renouvelé qui n’a toutefois pas bouleversé le genre.

Les nouveaux modèles de la marque Audi sont dévoilés habituellement une année avant leur arrivée en sol canadien. L’A5, par exemple, a été présentée en 2016, mais est arrivée ici au premier trimestre de 2017 sous le millésime 2018, suivie de peu de la version cinq portes. Et au moment d’écrire ces lignes, la nouvelle RS 5 est sur le point d’être commercialisé. Même s’il est difficile de cataloguer les produits d’Audi, ses voitures sont toujours aussi séduisantes et surtout, prisées par les consommateurs.

Le goût d’innover

Chez Audi, les stylistes et les responsables de projets ont toujours été relativement téméraires. À preuve, rappelez-vous de l’introduction de cette grande grille sur tous les modèles de la marque. Certains avaient décrié cette imposante identification. Depuis, beaucoup de concurrents ont suivi cet exemple. Les changements apportés à la nouvelle génération sont somme toutes discrets, mais bienvenus. Le capot, entre autres, est beaucoup plus plongeant que celui de la génération précédente. Comme sur les autres nouveautés d’Audi, la grille est mieux définie et certains détails ont été peaufinés.

Même constat pour l’habitacle où l’élégance de la présentation est notable. Il est d’ailleurs notoire que le constructeur d’Ingolstadt propose probablement les plus beaux intérieurs du marché. La finition et la qualité d’assemblage sont exemplaires. Cette nouvelle A5 offre un peu plus d’espace dans l’habitacle, dont un dégagement pour la tête amélioré par rapport à la génération précédente. Évidemment, dans le cas du coupé et du cabriolet, les places arrière ne sont pas très généreuses et leur accès est assez difficile.

Pour ce qui est des accessoires, les dernières technologies sont présentes. Le tableau de bord numérique, baptisé Audi virtual cockpit, vaut à lui seul le détour. Bien sûr, la présentation de la version Sportback demeure la même, excepté les places arrière, qui sont plus généreuses et beaucoup plus accessibles, et la présence du hayon, qui ajoute une grande polyvalence à la voiture. Nul besoin d’un utilitaire, cette version vient également combler le trou qu'a causé la disparition des familiales. Imaginez un volume de chargement qui peut atteindre les 991 litres une fois la banquette arrière complètement rabattue!

Le chaînon manquant

Peut-on qualifier la RS 5 de chaînon manquant? Évidemment! Cette déclinaison du coupé était fort attendue. C’est au récent salon de Genève que la direction d’Audi l’a dévoilée. Seule déception pour certains, le V8 abdique au profit du V6 biturbo de 2,9 litres pour 450 chevaux. Cependant, c’est la même puissance que le V8 de la RS 5 d’il y a quelques années! L’arrivée de ce V6 permet d’abaisser le poids et de diminuer la consommation de carburant, tout en autorisant une conduite expressive et dynamique, appuyée par le rouage intégral quattro.

Toutefois, revenons un peu sur terre pour nous concentrer sur les deux autres groupes motopropulseurs qui vont accaparer la grande majorité des ventes de l’A5. Que ce soit le coupé, le cabriolet ou la version Sportback, le moteur de base est le quatre cylindres de 2,0 litres, assisté du turbocompresseur. Il propose tout de même 252 chevaux et peut se marier à une boîte manuelle à six rapports pour le coupé seulement. La boîte automatique à sept rapports est de mise sur toutes les déclinaisons.

Les versions S profitent quant à elles du moteur six cylindres suralimenté de 3,0 litres, qui livre 354 chevaux. C’est déjà un pas de géant en termes de puissance. Dans ce cas, la boîte automatique Tiptronic à huit rapports se joint au groupe.

Il faut également noter que cette nouvelle A5 et les membres de sa famille profitent d’une nouvelle plate-forme, la même qui est exploitée sur la compacte A4 de dernière génération. Avec des voies et une largeur somme toute plus imposantes, elle bénéficie d’une excellente tenue de route.

Le constructeur allemand sait séduire et conserver ses prix de vente élevés en restreignant la disponibilité de ses modèles. Je me souviens encore des mois d’attente pour un Q5 et du nombre limité des versions RS 7, lorsque ces derniers sont arrivés sur le marché. Oui, les Audi savent se faire désirer!

Feu vert

  • Silhouette élégante
  • Bon choix de moteurs
  • Performances élevées (RS 5)
  • Polyvalente (Sportback)

Feu rouge

  • Le V6 de la RS 5 n’a pas la sonorité du V8 d’antan
  • Accès aux places arrière (Coupé et Cabriolet)
  • Visibilité problématique (Cabriolet)
  • Options coûteuses

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMeilleurs achats 2019 du Guide de l’auto : Audi A4 et A5
Les Meilleurs achats du Guide de l’auto , c’est un classement annuel, dressé par notre équipe de journalistes, des voitures et des camions les plus recommandés. Et ce, dans une foule de segments de marché. Cela comprend bien sûr les véhicules de marques populaires, plus abordables, mais aussi les voitures …
ActualitéMeilleurs achats 2019 du Guide de l’auto : Audi A5 Cabriolet
Pour profiter des chauds rayons du soleil de l’été qui approche, quoi de mieux qu’une décapotable de luxe flambant neuve? Toutefois, il y en a plusieurs sur le marché et le choix peut être difficile. Heureusement, Le Guide de l’auto vous facilite la tâche avec ses Meilleurs achats dans une …
Commentaires