Honda Civic 2018: Enfin la Type R!

La gamme Civic est plutôt complète avec une berline, un hayon et un coupé, sans compter la sportive Si et la très puissante Type R.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

Depuis son arrivée toute discrète en 1973, plus de 2 millions d’exemplaires de la Honda Civic ont pris la route au Canada. Maintenant assemblée à l’usine d’Alliston en Ontario, la Civic demeure la Honda la plus vendue au monde et elle domine depuis longtemps le marché des voitures compactes au Canada. Et tout porte à croire qu’elle le dominera encore longtemps. L’arrivée d’une nouvelle génération de la populaire Honda il y a deux ans a poussé la concurrence à réagir rapidement. À titre d’exemple, la Mazda3 a été revue afin de lui redonner un élan supplémentaire pour reprendre le terrain acquis par la Civic.

D’ailleurs, cette dernière avait besoin d’un bon coup de barre à tous les points de vue. Rappelez-vous le millésime 2012 qui n’a pas survécu longtemps aux virulentes critiques qui dénonçaient la pauvreté des matériaux, l’assemblage déficient et le manque général de caractère. Dès l’année-modèle 2014, la direction nipponne avait apporté plusieurs transformations afin de calmer le jeu.

Après un changement générationnel aussi drastique, l’année modèle 2018 n’apporte rien de neuf sur le plan technique. Après la berline et le coupé, Honda a introduit la version cinq portes à hayon fin 2016. Puis ce fut le tour à la version Si de revenir en force en 2017 et enfin, la Type R vient tout juste de faire son entrée.

Silhouette moderne

Il faut bien l’avouer, la Civic ne passe pas inaperçue. Si la génération précédente était plutôt anonyme, la nouvelle cuvée prêche par un style moderne et distinctif. D’ailleurs, comme chez tous les concurrents, la partie avant porte la signature particulière de son constructeur.

La grille à deux paliers de la Civic s’entoure de pourtours d’ailes bien galbés. Son profil annonce un caractère plutôt sportif tandis que la partie arrière laisse entrevoir un hayon. Mais ce n’est pas toujours le cas, car avec coffre ou hayon, il est difficile de faire la différence tant la ligne de toit est similaire. Les feux viennent presque se joindre au centre du coffre. L’aileron de la Si donne même l’impression qu’ils sont liés.

Les stylistes ont repris le droit chemin avec une présentation intérieure moderne, et plus conviviale. En son centre loge l’écran tactile qui continue de nous donner quelques maux de tête quand on le manipule. Heureusement, le bouton du volume de la chaîne audio semble reprendre du service sur certains modèles de la marque. Les sièges sont toujours aussi durs, mais offrent un excellent maintien latéral. Particulièrement dans la nouvelle Type R.

Au royaume du turbo

Comme il faut bien s’adapter à la nouvelle réalité des normes antipollution et de consommation d’essence, les cylindrées sont en diminution et le turbocompresseur mis à contribution. Les moteurs varient selon le modèle choisi et surtout selon la configuration de la carrosserie.

À titre d’exemple, la version LX à hayon porte le moteur quatre cylindres turbo de 1,5 litre pour 174 chevaux. La LX, coupé et berline, s’équipe du moteur 2,0 litres sans turbo pour 158 chevaux. Allez comprendre! Et comme si ce n’était pas assez, la version Sport Touring à hayon profite du même moteur quatre cylindres turbo que la LX, mais avec une puissance accrue à 180 chevaux, alimentés au super.

Si vous êtes un fan fini de la version Si, vous serez déçu d’apprendre que le moteur de 1,5 litre turbo ne grimpe qu’à 205 chevaux. En comparaison avec ses concurrentes directes comme la Golf GTi, elle accuse un certain recul. Mais qu’à cela ne tienne, cette année, les amateurs de performances seront récompensés. Après une longue et interminable attente, la Type R va finalement débarquer. Facilement reconnaissable avec ses ajouts aérodynamiques et ses gros échappements au centre du diffuseur arrière, elle s’équipe d’un quatre cylindres turbo de 2,0 litres calibré pour développer plus de 306 chevaux et un couple de 295 lb-pi. Elle affiche une seule lacune à mon avis: l’absence du rouage intégral. Les Subaru WRX STi et Focus RS vont demeurer au sommet de la catégorie.

Bref, la nouvelle Civic fait un malheur depuis sa transformation. Il vous suffit d’ouvrir l’œil pour les apercevoir partout sur nos routes. Je me permets tout de même d’apporter un bémol sur ses capacités à bien vieillir. De plus, sa fiabilité ne semble plus aussi parfaite qu’avant puisque la Civic ne fait plus partie du Top 10 de la réputée publication américaine Consumer Reports, à cause, principalement, de problèmes électroniques touchant le tableau de bord. Malgré cet accroc à sa réputation, la Civic devrait continuer à dominer le marché des compactes au Canada.

Feu vert

  • Performances élevées (Type R)
  • Choix de configurations
  • Moteur turbo efficace
  • Consommation retenue

Feu rouge

  • Boîte CVT peu inspirante
  • Style éphémère
  • Système multimédia peu convivial
  • Pas de boîte automatique pour la berline de base (DX)

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesLa Honda Civic Si devient plus excitante en version HFP
La Honda Civic Si représente certainement un bon compromis entre la Civic de base et la puissante Type R, à la fois en termes de design et de performance au quotidien. Tel que mentionné dans notre essai , elle demeure un choix rationnel pour ceux qui recherchent des sensations fortes …
BuzzHonda dévoile une Civic Type R camionnette!
La Honda Civic fait partie des meilleurs vendeurs depuis des décennies! On l’a vue sous différents styles, mais jamais comme une camionnette. Près d’un an après le lancement de la dernière génération de Type R , voici qu’arrive une Civic qui en surprend plus d’un. Le travail a été accompli …
Commentaires