Subaru BRZ 2018: Un esprit sain dans un corps sain

Les BRZ et 86 ne sont pas des monstres d’accélération, mais ils brillent par leur simplicité et leur tenue de route magistrale.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

On le sait tous, pour être en santé, il faut manger avec modération, boire avec modération et faire de l’exercice. On doit éviter la malbouffe, même si l’on n’a pas toujours les moyens de se payer des fruits et des légumes. En respectant cette philosophie, on peut arriver à conserver un poids optimal et se sentir bien dans sa peau.

Les Subaru BRZ et Toyota 86, cousines nées d’une collaboration entre les deux constructeurs pour partager les coûts de développement, sont des voitures sport qui pètent de santé et qui affichent une forme splendide. Cependant, il y a un prix à payer pour obtenir ces voitures, bien que ce ne soit pas démesuré.

L’agilité avant la force brute
Les BRZ et 86 sont équipées d’un quatre cylindres à plat de 2,0 litres, mis au point par Subaru. Pas de turbocompression, mais un système d’injection directe fourni par Toyota. Ses 205 chevaux et son couple de 156 livres-pied sont relativement modestes, et ça, c’est avec la boîte manuelle à six rapports. Optez pour l’automatique optionnelle à six rapports, et la puissance tombe à 200 chevaux et 151 livres-pied.

Toutefois, ces coupés à propulsion n’affichent un poids que de 1 263à 1 286 kilogrammes. Des poids plume, sans une once de gras sur leurs corps d’athlète. Lorsqu’ils sont équipés de la boîte manuelle, on peut accélérer de 0 à 100 km/h en 7,4 secondes, alors que l’on doit ajouter une seconde avec l’automatique.

Les deux cousines misent davantage sur la dynamique de conduite, l’agilité et le plaisir des sens au volant. Leur centre de gravité figure parmi les plus bas de l’industrie, et avec une suspension parfaitement calibrée ainsi qu’une direction d’une précision chirurgicale, la BRZ et la 86 adoptent un comportement routier exceptionnel.

Sur route ou sur piste, ces voitures démontrent leur savoir-faire comme peu de voitures de 30 000 $ le peuvent. Les pilotes aguerris y trouveront leur compte, mais ce sont surtout les pilotes débutants ou modérément expérimentés qui pourront exploiter les BRZ et 86 sans se casser la margoulette. 

En 2018, Subaru proposera la BRZ tS, dotée d’une suspension à réglage STI, des freins Brembo aux quatre roues, un immense aileron en fibre de carbone et un ensemble de jupes de bas de caisse. C’est également la première livrée de la BRZ à chausser des roues de 18 pouces. Toutefois, la puissance ne change pas.

Revenir à la base
La raison d’être des Subaru BRZ et Toyota 86, soit des sportives pures élémentaires, se reflète également dans la présentation de l’habitacle. Les plastiques sont quelquefois acceptables, quelquefois rudimentaires, alors que le design est relativement sobre. Après tout, Toyota y a contribué. 
En revanche, la position de conduite est idéale. Les pédales sont bien positionnées, tout comme le levier de vitesses. La boîte manuelle se manipule aisément, avec une course ferme, mais précise. Il y a deux places à l’arrière, minuscules évidemment, que des adultes pourront utiliser durant quelques minutes avant que la claustrophobie se manifeste. 

L’équipement de série des BRZ et 86 comprend, entre autres, un climatiseur, une chaîne audio à huit haut-parleurs, des sièges en tissu, un pédalier en alliage, un volant gainé de cuir, des roues de 17 pouces, des phares à DEL et une caméra de recul. On note toutefois quelques différences. L’écran tactile est mesure 6,1 pouces dans la Subaru, et 7,0 pouces dans la Toyota. La version Sport-tech de la BRZ ajoute un climatiseur automatique bizone, une clé intelligente ainsi que des sièges en cuir chauffants, des caractéristiques disponibles dans des éditions à tirage limité de la 86, qui apparaissent de temps en temps.

Visuellement, les deux voitures arborent des calandres distinctes ainsi que des roues et des choix de couleurs différentes, alors que la Subaru est équipée de série d’un aileron en aluminium. Sur le plan mécanique et au chapitre de la conduite, c’est du pareil au même. La plus grosse différence, en fait, c’est que la BRZ est moins chère d’environ 1 500 $.

Bien sûr, pour le même prix et même moins, on peut se procurer des voitures à caractère sportif, telles que la Honda Civic Si, la Volkswagen Golf GTI et la Ford Focus ST. Certaines d’entre elles sont plus rapides grâce à leurs motorisations turbocompressées. Néanmoins, aucune d’entre elles ne peut offrir l’expérience de conduite des BRZ et 86. De véritables voitures sport, avec un esprit sain dans un corps sain.

Feu vert

  • Tenue de route exceptionnelle
  • Look résolument sportif
  • Bonne économie d’essence
  • Équipement de base adéquat
  • Agilité et équilibre hors pair

Feu rouge

  • Places arrière étriquées
  • Moteur manque un peu de punch
  • Essence super recommandée
  • Design intérieur sans éclat
  • Petit coffre

Partager sur Facebook