Genesis G80 2018: Ode à la compétitivité

Si les tentatives antérieures de Hyundai étaient des ballons d’essai (Hyundai Genesis et Equus), cette fois c’est sérieux et pour de bon.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

La grande aventure du constructeur Hyundai, dans la catégorie des voitures de luxe, s’est amorcée l’an dernier avec la mise en place d’une division autonome, dont la tâche consistera à concurrencer les meilleures allemandes, britanniques, japonaises et américaines. Le fer de lance de la marque Genesis est la toute nouvelle berline G90. Toutefois, il ne faut pas oublier la G80 qui ne manque pas de qualités, à tous les points de vue. En plus d’arborer une silhouette similaire à celle de la version plus huppée, la G80 propose un rapport qualité-prix fort intéressant. Par contre, le prestige associé à cette marque devra s’établir au fil des années.

La G80 est l’héritière directe du modèle Genesis, qui faisait partie de la gamme Hyundai jusqu’en 2016. Et puisque la demande pour la Hyundai Genesis était assez faible, d’ici quelques mois, la grande majorité du public ignorera cette filiation un peu trop plébéienne au goût de certains.

Quoi qu’il en soit, les stylistes ont quand même eu le coup de crayon relativement heureux avec une silhouette plus classique qu’audacieuse et des lignes qui s’harmonisent assez bien à celles du modèle G90, plus cher et, bien entendu, plus prestigieux. Nombreux sont ceux qui lui ont trouvé une petite ressemblance avec les produits Audi, ce qui est relativement flatteur, d’autant plus que les stylistes de la marque coréenne ont quand même su lui donner un aspect visuel unique. Même que son badge ressemble à celui des Bentley. On ne copie que les meilleurs!

Ceci dit, pour 2018, plusieurs modifications sont apportées à la carrosserie de la G80, alors que les parties avant et arrière ont été révisées. Une nouvelle grille de calandre permet de mieux associer les deux modèles Genesis, tandis que plusieurs autres retouches raffinent son apparence.

Confort et silence

L’habitacle est de même cuvée que la caisse en fait de design, alors qu’on a visé un certain classicisme au lieu de prendre le risque de trop vouloir innover et de porter le flanc à des railleries et à des comparaisons négatives avec les leaders de la catégorie. Dès qu’on prend place à bord, on est impressionné par la qualité de la finition, l’élégance discrète du tableau de bord et le confort des sièges.

En plus, il faut souligner de belles touches de modernisme pour ce millésime. Non seulement l’acheteur a le choix entre plusieurs essences de bois pour les appliques dans la cabine de la G80, mais les systèmes Apple CarPlay et Android Auto sont dorénavant inclus. Et il faut mentionner que le silence de roulement de ce modèle est impressionnant, contribuant ainsi à cette impression de véhicules de luxe. Soulignons au passage que l’on suit une tendance forte de l’industrie en offrant la recharge sans fil des téléphones portables à partir de la version 3.8 Tech.

Bref, grâce à un équipement très complet, une finition sérieuse et une planche de bord aussi élégante que simple à consulter, la G80 propose plusieurs arguments plaidant en sa faveur, d’autant plus que son prix de vente est très concurrentiel.

Nouvelle version sport

Au chapitre de la mécanique, les versions Luxe et Technologie sont propulsées par un V6 produisant 311 chevaux tandis que la livrée Ultimate est équipée d’un V8 5,0 litres de 420 chevaux. Toutes les G80 sont dotées d’une boîte de vitesses automatique à huit rapports et d’une transmission intégrale de série. De ces deux groupes propulseurs, le V6 est plus moderne et ses performances sont très correctes. En plus, il permet de sauver au moins deux litres d’essence aux cent kilomètres. C’est le choix logique à faire, à moins que vous ne désiriez afficher des ressources financières supérieures en optant pour la version Ultimate et son V8.

Pour 2018, une quatrième version rejoint la famille G80, il s’agit de la Sport qui comprend l’équipement du Ultimate, une présentation distincte, avec une calandre et une partie avant différentes, ainsi que des jantes de 19 pouces en alliage. Dans l’habitacle, on retrouve des garnitures en fibres de carbone, des pédales sport, un volant de plus petit diamètre et des sièges sport. Concernant la mécanique, un moteur V6 3,3 litres à double turbo produit 365 chevaux et il est géré par l’intermédiaire d’un sélectionneur de vitesse électronique de type « Shift by Wire ».

Toutes les versions proposent une tenue de route sans surprise, une direction précise et un silence de roulement impressionnant. Selon le choix de moteurs et de versions, les performances sont plus ou moins incisives tandis que la Sport, avec sa suspension et sa direction calibrée pour améliorer l’agrément de conduite, devrait convaincre ceux qui privilégient une conduite plus impliquée. 

Et cette marque n’a pas fini de se développer, comme en témoigne le dévoilement du GV80 Concept, un VUS qui donne des indices quant à l’arrivée d’un tel véhicule dans la famille.

Feu vert

  • Prix concurrentiels
  • Aménagements intérieurs luxueux
  • Silence de roulement
  • Moteurs V6 modernes
  • Nouvelle version Sport

Feu rouge

  • Consommation élevée
  • Prestige en devenir
  • Réseau de concessionnaires balbutiant
  • Moteur V8 moyen

Partager sur Facebook
Commentaires