Honda Ridgeline 2018: Quand l’originalité paye

Le Ridgeline est une camionnette intéressante pour les non conformistes à la recherche d’un véhicule polyvalent et agréable à conduire.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2018

La camionnette Ridgeline est revenue sur le marché l’an dernier après un hiatus de deux ans. Ce délai a été causé par le temps qu’il a fallu à Honda pour adapter la nouvelle génération du VUS Pilot à sa vocation de camionnette. Car le Ridgeline est, en fait, un Pilot doté d’une caisse. Les ingénieurs ont fait fi des normes en vigueur pour les camionnettes en conservant le châssis autonome, la suspension arrière indépendante et en faisant appel à la plupart des composantes du Pilot. Bref, le caractère quelque peu excentrique du Ridgeline s’est accentué lors de la seconde génération et le résultat a été concluant puisque la camionnette a mérité plusieurs récompenses, notamment celle de la « Camionnette nord-américaine de l’année ».

Et encore une fois, la discussion se poursuit à savoir si le Ridgeline est une vraie camionnette étant donné qu’elle s’éloigne des standards reconnus pour ce type de véhicule. Quoi qu’il en soit, on peut prétendre sans se tromper que ce pick-up est en mesure de répondre aux besoins de plus de 80% des utilisateurs grâce, surtout, à sa grande polyvalence.

En effet, aucun véhicule du genre n’a un espace de rangement sous le plancher, espace qui est même muni d’un drain pour ceux qui désirent le transformer en glacière! Le fait que ce coffre soit verrouillable permet de transporter des objets de valeur. Il ne faut pas oublier le battant arrière qui s’ouvre de façon verticale ou latérale, ce qui ajoute à la polyvalence. Une seule grandeur de boîte est offerte, elle fait 6’ 4’’ de long par 4’ 2’’ de large.

Confort garanti

Pendant des années, les camionnettes n’étaient pas reconnues pour le confort de leur cabine. Dans bien des cas, on se contentait du strict minimum. Cependant, au fil des années, l’aménagement intérieur est devenu plus cossu, luxueux même, et le nombre d’accessoires ne cède rien à celui proposé dans la majorité des berlines. Le Ridgeline se démarque par un niveau de luxe encore plus élevé que la plupart des modèles concurrents. Normal, puisque la cabine est une copie conforme de celle du Pilot.

Les sièges avant sont confortables et leur support latéral est correct pour un véhicule à vocation utilitaire. Quant aux places arrière, elles offrent un dégagement très généreux pour les jambes et la tête en plus de proposer une banquette passablement confortable. Celle-ci se relève et transforme ainsi l’arrière en vaste espace de rangement, du moins assez grand pour y mettre une bicyclette.

La planche de bord est pratiquement identique à celle du Pilot et l’on y retrouve les mêmes commandes. Il faut toutefois souligner une exception d’importance, la camionnette fait appel à un levier traditionnel monté sur la console entre les sièges avant alors que le VUS possède des boutons de commande. Il faut souligner les nombreux espaces de rangement, dont un important vide-poches à la console. Par ailleurs, l’ingénieux système Honda LaneWatch, de série sur certaines versions, permet d’afficher à l’écran une vue du côté droit du véhicule lorsque l’on allume le clignotant. Comme il se doit de nos jours, le Ridgeline a droit aux dernières technologies de connectivité. Android Auto, Apple CarPlay, système HondaLink incluant la navigation dans certaines versions, entre autres, sont au menu.

Comportement routier et polyvalence

Le Ridgeline, fait appel à la plate-forme et à la mécanique du Pilot. Sa suspension arrière indépendante assure une bonne tenue de route et un confort qui n’a rien de comparable avec les autres véhicules concurrents dotés d’un essieu arrière rigide et de ressorts longitudinaux. On se plaît à négocier les routes sinueuses au volant de ce véhicule qui est propulsé par un moteur V6 3,5 litres de 280 chevaux à cylindrée variable associé à une boîte automatique à six rapports.

La transmission intégrale est de série au Canada, contrairement aux modèles du marché américain où elle est optionnelle dans la plupart des déclinaisons. Cependant, bien que les capacités hors-route du Ridgeline toutes roues motrices soient assez relevées, il ne peut prétendre suivre un Ford F-150 dans des sentiers très difficiles, par exemple.

Les courbes accentuées prises à haute vitesse ne dérangent pas le Ridgeline, et le conducteur même peut s’amuser à son volant. Précisons que cette camionnette propose un assortiment complet de systèmes de sécurité comme on en retrouve généralement dans des modèles à vocation moins pratique. Et parlant de caractère pratique, même si la capacité de remorquage de 5 000 livres (2 268 kilos) peut paraître juste, cela devrait satisfaire les besoins de bien des gens.

Feu vert

  • Excellente tenue de route
  • Moteur bien adapté
  • Cabine confortable
  • Caisse de chargement polyvalente
  • Rouage intégral efficace

Feu rouge

  • Version Black Edition plus ou moins utile
  • Prix corsés
  • Capacité de remorquage un peu juste
  • Certaines commandes audio à revoir
  • Caisse courte et peu profonde

Partager sur Facebook
Commentaires