Dodge Challenger GT 2018 : douze mois par année

Points forts
  • Style rétro intemporel
  • Adhérence quatre saisons
  • Excellent système multimédia
Points faibles
  • Presque aussi dispendieuse qu’une version R/T à moteur V8
  • Poids élevé
  • Qualité d’assemblage FCA à surveiller
Évaluation complète

Les muscle cars ne sont habituellement pas perçus comme étant des véhicules écologiques, surtout depuis que les motorisations électrifiées se popularisent sur le marché. Par choix ou par obligation. La Dodge Challenger, la Chevrolet Camaro et la Ford Mustang sont des plus agréables avec leurs gros moteurs V8, mais on retrouve aussi des mécaniques plus raisonnables dans ces automobiles iconiques.

Ces machines étaient toujours dotées de rouages à propulsion, jusqu’à maintenant. Fiat Chrysler Automobiles tente quelque chose de nouveau en offrant une transmission intégrale dans la Dodge Challenger 2018. Et pourquoi pas? Les composants ont été disponibles dans le bac à pièces depuis des lunes, alors il s’agissait probablement d’un ajout peu coûteux.

Toutefois, à l’instar de la Dodge Charger et de la Chrysler 300, qui roulent sur une plate-forme similaire, le rouage intégral ne peut être jumelé à la motorisation de base de la Challenger, qui consiste en un V6 de 3,6 litres et en une boîte automatique à huit rapports. Avec 305 chevaux et un couple de 268 livres-pied à la pédale, ce muscle car n’est pas des plus, euh, musclés, mais franchement, ça fait la job. Le V6 émet une bonne sonorité et la boîte jongle ses rapports efficacement et doucement. Et bien que l’on ne joue pas avec la puissance d’un HEMI, la Challenger GT est amusante à sa façon.

Elle n’est toujours pas exhilarante à conduire.

Difficile à imaginer une Challenger sans un moteur V8 HEMI! Ou une Mustang sans son V8 Coyote. Ou une Camaro sans – bon, vous voyez ce que je veux dire. Par contre, certaines personnes s’achèteront cette voiture uniquement pour son style, et pour être honnête, les variantes V6 sont presque identiques aux versions V8. Lorsque la génération actuelle de la Challenger est arrivée sur le marché en 2008, le style émasculé de la voiture six cylindres n’était pas très séduisant.

Photo: Michel Deslauriers

En installant le rouage intégral dans cette bagnole, sa répartition de poids avant/arrière de 52/48% n’a pas changé, mais son poids a augmenté de 109 kg (240 lb). Ce qui rend la Challenger encore moins habile à gérer son gabarit dans les courbes. La GT doit être considérée comme le suggère son écusson – un coupé grand tourisme avant toute autre chose.

Grâce à la possibilité du rouage intégral de découpler le train avant en conduite relaxe, l’économie d’essence n’est pas trop affectée. Étrangement, il augmente de seulement 0,4 L/100 km en ville, mais de 0,9 L/100 km sur l’autoroute. On a observé une moyenne somme toute raisonnable de 10,5 L/100 km lors de notre essai.

La Dodge Challenger GT 2018 propose le même niveau d’équipement que la SXT à propulsion, mais elle obtient des roues de 19 pouces et des sélecteurs de rapport au volant. On profite donc d’une sellerie en cuir, de sièges avant chauffants et ventilés, d’un volant chauffant, d’un siège du conducteur à 10 réglages électriques et d’une clé intelligente – entre autres.

Elle bénéficie également de l’excellent système multimédia Uconnect 4C de FCA avec son écran tactile de 8,4 pouces. Son interface est facile à utiliser, avec de grosses zones de boutons, et on retrouve beaucoup de fonctionnalités. On peut aussi brancher notre téléphone dans le port USB et utiliser l’intégration Apple CarPlay et Android Auto.

L’habitacle de la Challenger est plutôt joli. Le design n’est pas des plus modernes, mais ça ne paraît pas trop, et les garnitures intérieures nommées Hectic Mesh donnent de la gueule à l’apparence générale. On se sent assis bien profond dans la cabine sombre de la voiture, pourtant, la visibilité vers l’extérieur est étonnamment bonne. Et la caméra de recul aide grandement.

Photo: Michel Deslauriers

Les adultes peuvent prendre place sur les sièges arrière de la Challenger, si les occupants à l’avant veulent bien avancer leurs fauteuils. Par contre, lorsque c’est le cas, personne ne sera confortable pour descendre à Old Orchard Beach. Ou monter dans le nord pour aller faire du ski, parce qu’avec un rouage intégral, c’est une tâche beaucoup plus facile. Le coffre est immense avec son volume de 459 litres, mais il est peu profond et le seuil de chargement est élevé. Comme dans les bons vieux coupés des années 60 et 70. Et est-ce que c’est si compliqué de visser une poignée en plastique à 1 $ à l’intérieur du couvercle du coffre, afin de ne pas se salir les mains en le refermant?

La Dodge Challenger GT 2018 plaira vraisemblablement à une petite portion de la clientèle du modèle. Pour ceux qui aiment son look, et qui se fichent du moteur sous le capot, on obtient indéniablement un muscle car quatre saisons. Toutefois, à 39 245 $ avant les frais de transport et de préparation, la GT coûte presque trois mille dollars de plus qu’une SXT à propulsion, et seulement deux mille dollars de moins qu’une R/T. En contrepartie, aucun autre coupé sport à rouage intégral n’est disponible à moins de 40 000 $.

On peut donc se payer une Challenger à transmission intégrale pour peu de sacrifices, et à notre avis, entre la Dodge, la Ford et la Chevrolet, c’est celle-ci qui se rapproche le plus des muscle cars de la belle époque. Toutefois, la nature de la bête nécessite un V8, et l’on conserverait le rouage à propulsion tout en se procurant un bon ensemble de pneus d’hiver.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsDodge Challenger GT 2017 : plus d’at-traction!
PORTLAND, Maine — Certains d’entre vous sont peut-être tannés d’en entendre parler dans mes essais, mais je suis un inconditionnel de la transmission intégrale depuis des décennies. J’en ai toujours fait la promotion et recommandé son achat parce qu’il s’agit vraiment d’un système de sécurité, au même titre que l’antidérapage, …
Premiers contactsDodge Challenger SRT Demon 2018 – bel et bien diabolique
INDIANAPOLIS, Indiana – On pourrait facilement écrire un livre sur la nouvelle Challenger SRT Demon, sur sa nature inédite, sa conception et ses secrets. Toutefois, pour les trois cents chanceux qui ont les 110 000 $ pour s’offrir cette voiture parfaitement unique au Canada (les voisins américains en auront trois …
Commentaires