Lexus ES 2019 : la voici en primeur

LOS ANGELES (Californie) – C’est dans le cadre d’un événement se déroulant en simultané dans les villes de Los Angeles et Pékin que Lexus, la marque de luxe de Toyota, a dévoilé la septième génération de sa berline intermédiaire ES.

Entièrement remaniée, la nouvelle Lexus ES 2019 devrait permettre à Lexus d’être un peu plus en ligne avec ce que la concurrence propose et surtout, maintenir sa position favorable dans certains marchés, notamment la Chine. Lexus souhaite que l’ajout d’une version F SPORT attire ceux qui recherchent un modèle démontrant une apparence plus dynamique, une des clés du succès dans ce créneau.

Une version F SPORT très sexy

Côté style, la Lexus ES 2019 reprend les traits apparus initialement sur le coupé LC et transposés ensuite dans la berline LS. Selon Yasuo Kajino, designer en chef, elle adopte un « style provocateur », ce qui n’est pas une mauvaise chose, car la berline ne provoquait pas grand-chose dans le passé. Il est vrai toutefois que cette nouvelle génération est beaucoup plus stylisée. On ressent finalement un peu plus d’émotion que par le passé, surtout en version F SPORT qui est équipée d’un béquet arrière et de jantes de 19 pouces. Toutes les livrées adoptent la large grille en sablier à l’avant, caractéristique de style partagée par toutes les nouvelles Lexus, le motif de celle de la version F-SPORT nous semble plus réussi.

La voiture profite d’une toute nouvelle architecture globale, baptisée GA-K, lui apportant des dimensions plus généreuses. Dans ce segment, l’espace est plus qu’important aux yeux des acheteurs et c’est pourquoi la voiture est plus longue de 65 mm et plus large de 45 mm par rapport à l’ancienne génération. On a aussi repoussé les roues aux extrémités, rehaussant l’empattement de 50 mm, ce qui modifie les proportions du modèle tout en lui apportant un style plus dynamique. L’effet est aussi renforcé par une hauteur réduite, cinq millimètres en moins.

Photo: Lexus

Plus puissante

De série, la Lexus ES 350 sera équipée d’un moteur six cylindres de 3,5 litres développant 302 chevaux et un couple de 267 lb-pi, une hausse assez importante (+34 chevaux, +19 lb-pi) par rapport aux chiffres de l’ancien V6. La puissance sera à nouveau transmise aux roues avant via une toute nouvelle boîte automatique à huit rapports. Toujours pas de rouage intégral offert, un désavantage par rapport à plusieurs rivales.

La livrée hybride, la ES 300h est de retour, profitant de la quatrième génération du système hybride de Toyota. L’ensemble est composé d’un moteur quatre cylindres à essence de 2,5 litres jumelé à un moteur électrique plus compact et performant. Le tout développe au total 215 chevaux, et c’est surtout le couple apporté par la motorisation électrique qui ajoute au comportement de cette ES. On estime sa consommation à environ 5,3 L/100 km, mais malheureusement, il ne s’agit pas d‘un modèle rechargeable.

Du reste, on nous promet une voiture plus emballante à conduire, plus confortable – c‘était sa grande force – et plus silencieuse sur la route. Bien entendu, l’emphase a aussi été mise sur le confort des passagers à l’arrière, et l’on croit que la ES séduira les amateurs de véhicules de type « exécutif ». Les dimensions accrues du modèle ont permis notamment de rehausser l’espace aux jambes à l’arrière.

La toute nouvelle Lexus ES 2019 sera en vente à l’automne 2018, et les prix seront dévoilés ultérieurement.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surLexus ES 2019 : on s'en va à Nashville pour la conduire!
Depuis son introduction en 1990, la Lexus ES s’est montrée fidèle à sa mission d’offrir aux consommateurs une berline de luxe intermédiaire misant en premier lieu sur le confort absolu et une fiabilité indéniable. Tandis que la GS se charge de pourchasser les Allemands dans la course de la berline …
Premiers contactsLexus ES 2019 : de la crème dans le réservoir
NASHVILLE (Tennessee) – Pendant que certains constructeurs retirent les berlines de leur gamme de produits par manque d’intérêt des consommateurs, Lexus se paie le luxe d’offrir deux berlines intermédiaires complètement différentes. Les amateurs de performances se tourneront vers la GS, ou même la GS F, tandis que ceux désirant un …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires