Salon de New York : c’est officiel, Apple a pris les commandes de l’automobile

S’il y a une vedette incontestée au Salon de l’auto de New York – qui débute aujourd’hui pour la presse automobile –, c’est bien l’interface Apple CarPlay, que l’on retrouve à l’écran surgissant du tableau de bord d’à peu près toutes les nouveautés exposées ici.

On commence également à penser que Google a peut-être perdu son avance dans le monde automobile, Android Auto n’étant plus mentionné aussi souvent que les années passées. En fait, c’est Amazon, avec son assistance vocale numérique Alexa, qui semble être l’étoile montante derrière Cupertino.

Toyota RAV4 2019

Aucun modèle n’illustre mieux la volte-face d’une industrie jusqu’ici réticente à ouvrir ses portières et ses hayons aux géants de la techno que le nouveau Toyota RAV4 2019, que Toyota a produit en trois versions au salon. Au tableau de bord du joli petit utilitaire japonais se trouve la troisième génération du système Entune, de Toyota.

L’an dernier, au moment de dévoiler sa Camry, Toyota avait fait grand cas du fait que son interface multimédia reposait sur Linux, un langage informatique libre (open source) rival des systèmes d’Apple, Google et même QNX (de la canadienne BlackBerry). Le fabricant avançait à l’époque que les données collectées par ceux-ci étaient simplement trop importantes.

Malgré la tempête provoquée par le coulage de données confidentielles chez Facebook quelques jours plus tôt, ça n’empêche pas Toyota de sortir une nouvelle version d’Entune qui sera, ce coup-ci, équipée de CarPlay et d’Alexa. Votre iPhone ne s’en portera que mieux, et avec un peu de chance, votre conduite également.

L’arrivée de CarPlay à bord du RAV4 est majeure : c’est le plus gros vendeur aux États-Unis, tous modèles confondus, en dehors des pick-up, avec 400 000 exemplaires écoulés en 2017 seulement.

Nissan Altima 2019

Nissan compte tirer son épingle du jeu avec une version à quatre roues motrices de sa berline la plus populaire, l’Altima. Cette caractéristique perçue comme une exclusivité des berlines des marques de luxe pourrait détourner les acheteurs considérant plutôt un VUS, espèrent les dirigeants américains du groupe japonais.

Dans la foulée, le fabricant a aussi revu son interface NissanConnect, afin de la positionner au centre de l’expérience utilisateur à bord de la Nissan Altima 2019. Littéralement : l’écran surgissant est logé au centre du tableau de bord de la berline, et affiche fièrement l’icône de ses applications connectées.

On ne se le cachera pas, NissanConnect était jusqu’ici un des parents pauvres du virage connecté de l’industrie automobile. Cette nouvelle version a meilleure allure, mais un manque criant d’applications natives (lire : accessibles directement à partir de l’écran d’accueil du système) risque de rediriger l’utilisateur vers celles, plus personnalisées, qui seront tirées de leur téléphone Android ou de leur iPhone.

Honda Insight 2019

L’adage veut que le marché américain ne soit pas très friand des voitures à hayon. Honda en a pris bonne note et offrira désormais une version à quatre portes de son hybride Insight. Celui-ci a une silhouette franchement plus classique que des modèles plus technologiquement pourvus, comme la Clarity. À bord, ça se traduit aussi par une composition traditionnelle, excepté l’écran du système d’infodivertissement surplombant légèrement le tableau de bord.

Pour une fois, Honda n’arrive pas avec ses deux, parfois même trois écrans séparés. Tout est ici regroupé dans une seule interface qui intègre tout naturellement les applications Apple CarPlay et Android Auto. Ce n’est pas la première voiture de la gamme japonaise à proposer ces deux interfaces, mais Honda confirme ainsi leur importance aux yeux des amateurs de véhicules en tout genre.

Mercedes-Benz Classe C 2019

La marque de luxe présentait des versions plus musclées de sa Classe C à New York. Gracieuseté de la filiale AMG, ces modèles auront évidemment plus de technologie embarquée, au grand plaisir des amateurs de conduite.

Pour les autres, la marque allemande ajoute un large écran multimédia au haut de la console qui rappelle celui de la plus petite Classe A, dévoilée à l’occasion du Consumer Electronics Show à Las Vegas, en janvier dernier. Cet écran affichera les applications tirées d’un iPhone via CarPlay, une nouveauté pour la berline de Classe C qui n’était offerte qu’à partir d’une (coûteuse) option matérielle sur la génération précédente de ce modèle.

Volvo V60 2019

La nouvelle familiale suédoise Volvo V60 a droit au même système tactile à (très) grand écran que les VUS présentés au public tout juste avant elle (XC60, XC40…). Cette interface ne fait pas qu’intégrer Android Auto et Apple CarPlay à son système multimédia, elle reproduit carrément la façon d’interagir avec une tablette numérique comme l’iPad, d’Apple.

Le bémol avec cette approche est que l’on n’a pas nécessairement l’occasion d’effectuer la commande désirée alors qu’on tient le volant (vu le nombre de gestes différents parfois requis). Longue histoire courte, il sera beaucoup plus simple de brancher son téléphone et de laisser son propre logiciel nous proposer les quatre ou cinq applications qui sont les plus essentielles durant la conduite.

Ce dernier détail est non seulement agréable pour le conducteur, mais il est aussi crucial pour comprendre pourquoi Apple, d’abord, puis Google et éventuellement Amazon ont réussi à renverser l’opposition à leur entrée dans l’automobile : les constructeurs de véhicules ont traditionnellement toujours eu beaucoup de difficulté à comprendre la technologie et son application à bord.

Sinon, on n’aurait pas tous ces accessoires du marché d’après-vente…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

New YorkTrois visages pour le nouveau Toyota RAV4 2019
Vous croyez qu’il est populaire, le RAV4? Un peu, oui. Ses ventes mondiales ont même doublé depuis cinq ans. Au Canada seulement, le RAV4 est carrément le modèle le mieux vendu chez Toyota. Il est devenu le best-seller toutes catégories chez les VUS il y a deux ans chez nous, …
Commentaires