Elon Musk envoie une Tesla dans l’espace

Qu’on aime ou non le personnage, Musk a le sens du spectacle fort aiguisé, et sait attirer l’attention médiatique! Et une fois de plus, il nous enchante avec la réalisation du lancement d’une navette de sa compagnie SpaceX. Ah oui! Et il y a une Tesla à bord.

À 15 h 45 le 6 février 2018, Musk a procédé au lancement de la navette, et met un terme à cinq longues années de recherche et de développement.

La super fusée utilisée sur la navette est un Falcon Heavy Vehicle. Cette nouvelle technologie est deux fois plus puissante que n’importe quelle fusée existante. Elle a été lancée dans le but d’entrer dans l’orbite de Mars et y demeurer un certain temps.

Cela étant dit, revenons à la Tesla Roadster que Elon Musk a fait monter à bord de la navette. Selon ses dires, la Roadster sera déposée dans l’espace et y restera durant un milliard d’années, si elle n’explose pas au décollage. Rien de moins!

Mais pourquoi envoyer une voiture dans l’espace? Simple coup marketing? Oui et non. En fait, la voiture est équipée de caméras à haute résolution qui enverront des photos uniques de Mars sur Terre. Puisque la voiture sera placée en orbite sur Mars, elle pourra assurément capturer des clichés inédits.

Le décollage s’est bien déroulé, heureusement. Quelques minutes après le lancement, deux réservoirs d’essence se sont détachés de la navette et ont atterri sur les réceptacles prévus à cet effet.

L’astronaute anglais, Tim Peake, a envoyé un Gazouillis au milliardaire lui indiquant ses impressions sur le lancement. On peut y lire « Simplement incroyable. Voici une réalisation technique qui marque le début d’une nouvelle ère dans l’exploration spatiale! »

Selon les derniers chiffres rendus publics par SpaceX, une navette spatiale coûte à elle seule plus d’un milliard de dollars. Que dites-vous d’une campagne de socio financement? Avec un peu d’effort, nous pourrions amasser une telle somme…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TorontoLa Tesla Model 3 2018 fait ses débuts canadiens au Salon de Toronto
La production de la Tesla Model 3 s’est amorcée au ralenti, mais le constructeur tente d’augmenter la cadence, et le marché canadien obtiendra sa première chance de voir la voiture en personne au Salon de l’auto de Toronto. Première voiture de Tesla destinée à la masse, la Model 3 procurera …
EssaisTesla Model X 2018 : capsule spatiale sur roues
Bien que la survie à long terme de Tesla ne soit toujours pas assurée, le constructeur californien de véhicules électriques a indéniablement révolutionné l’industrie automobile. Il a prouvé au monde que des motorisations électriques peuvent être une solution réaliste aux moteurs à combustion, à un prix élevé, tout de même.
Commentaires