Porsche Camp4 2018 : il faut écouter Kees!

NOTRE-DAME-DE-LA-MERCI (Laurentides) – Mon instructeur s’appelait Kees Nierop. L’homme d’une soixante d’années n’arrêtait pas de nous radoter qu’il était le sénior des séniors. Tant mieux, mais je l’avais déjà entendu celle-là. Ce n’était pas la première fois que je participais à un événement de conduite avancée, et des instructeurs chevronnés, j’en ai croisé dans ma vie. Cela étant dit, j’étais tout de même rassuré de me retrouver entre les mains d’un des instructeurs les plus expérimentés de l’équipe Porsche Experience.

« Alors, va-t-on les conduire, ces Porsches, M. Nierop? » - pensais-je.

Impatient de prendre le volant, j’écoutais notre chef nous expliquer quelques trucs importants. Surtout des consignes de sécurité, la routine habituelle quoi. Soudainement, d’un ton autoritaire et plutôt sérieux, l’homme exclama : « si j’en vois un qui essaie de se montrer meilleur que les autres, qui se prend pour un héros ici, aujourd’hui, il sera automatiquement retiré de mon groupe! ».

C’est à ce moment-là que Kees gagna tout mon respect. Rapidement, j’ai compris que j’avais encore beaucoup de croûtes à manger avant d’être un réel pilote!

Glissons Ensemble

Au premier regard, le programme de conduite hivernale Camp4 peut sembler un peu superflu. Après tout, au coût de 5 000 $, on pourrait le juger comme étant un gros terrain de jeu pour les plus nantis, car en réalité, il serait possible de se louer une voiture exotique pour la journée à moindre prix.

Mais l’expérience du programme va au-delà d’une simple balade en bolide allemand sur la neige. On parle ici d’une véritable formation, une école, une expérience tout à fait unique, et croyez-moi, une fois l’événement terminé, vous en sortirez un bien meilleur conducteur en général.

Camp4 est accessible à tous, pas besoin d’être un client existant, ni un ami du concessionnaire Porsche près de chez vous. Tout ce qu’il vous faut, c’est un permis de conduire valide et être âgé de 21 ans et plus. On s’inscrit, soit via un concessionnaire Porsche, soit directement sur le site internet de Porsche Canada, et nous voilà prêts à participer à l’aventure.

Tous les participants sont d’abord invités à une nuitée à l’Estérel Resort, dans les Laurentides, suivi d’un cours théorique expliquant les techniques de sous-virage et survirage d’un véhicule sur surface glissante, pour ensuite être conduits au circuit Mécaglisse dans un autobus.

Photo: William Clavey

Des « vraies » Porsche

Une fois au circuit, on est immédiatement introduit à l’équipe d’instructeurs ainsi qu’à une magnifique brochette de Porsche 911 Carrera S et Carrera 4 S. En fait, cette année, les 911 étaient les seuls bolides proposés pour l’événement, chacune équipée de pneus cloutés de marque Nokian. Selon Porsche, le fait de mettre les participants dans des bolides différents entre les séances (718 Boxster/Cayman), comme par le passé, créait de la confusion et causait certaines difficultés d’adaptation. Porsche a donc décidé d’opter pour un seul modèle cette année, soit la légendaire 911.

Une fois sur place, chaque équipe est immédiatement attribuée à une couleur – j’étais dans l’équipe des bleus, avec M. Nierop aux commandes – pour ensuite se faire rapidement lancer dans l’action.

Le circuit Mécaglisse, qui demeure un centre de pilotage durant l’année, réserve son terrain de jeu exclusivement à Porsche Canada pendant la saison hivernale. Cela signifie que personne, sauf les participants, les organisateurs et instructeurs du programme Camp4, n’y a accès, permettant ainsi de personnaliser le circuit selon les besoins du cours. Aucun sable, sel, ni influence extérieure ne viendra perturber l’expérience, faisant en sorte que le circuit puisse être perfectionné pour mieux refléter les intentions du constructeur.

Étape par étape

Le programme fait un peu penser au cours de conduite d’un simulateur de course du genre Gran Turismo. Chaque équipe doit suivre son instructeur dans sa Porsche 911 respective, chacune disposant de la boîte robotisée PDK (bien sûr, Kees avait une boîte manuelle), vers un atelier où l’on nous apprend diverses techniques de conduite hivernale avancées, telles que le slalom, le survirage, le sous-virage et le freinage agressif. Le tout est bien entendu exécuté sur des surfaces recouvertes de belle glace et dans certains cas, le système antipatinage (PASM) est entièrement désactivé!

En fait, chaque atelier est le précurseur du prochain, et chaque session fait partie de l’atelier final, où l’on nous demande d’accomplir un tour de piste complet en utilisant nos nouveaux talents. Et c’est loin d’être facile! À quelques reprises, je me suis retrouvé en situation de tête à queue, avec Kees qui me criait après dans le walkie-talkie, me reprochant de ne pas avoir écouté ses consignes. Il est sévère cet instructeur, mais au moins, on apprenait vite! À la fin de la journée, j’ai eu la chance de m’asseoir dans le siège passager, avec Kees au volant. Il sait conduire ses Porsche, le bonhomme! (Voir vidéo)

Pour certain, le programme Camp4 peut sembler un peu dispendieux, mais lorsque l’on considère ce que l’on nous apprend, les bolides que l’on a la chance de conduire et surtout, le savoir-faire transmis par des instructeurs expérimentés, on se rend rapidement compte où notre argent est allé. En fin de journée, on nous félicite en nous remettant un certificat de réussite, qui nous permet ensuite de passer aux prochains niveaux du programme, si l’on désire aussi s’y abonner.

Lors du retour à la maison, sur les routes enneigées des Laurentides, je vous confirme que je me sentais beaucoup plus confiant derrière le volant. Disons qu’après avoir poussé des Porsche à leurs limites sur la glace, il n’y a plus grand-chose qui nous intimide! Or, si vous en avez les moyens, que vous êtes propriétaire d’une Porsche, que vous désirez vous en procurer une, ou que vous souhaitez tout simplement aiguiser vos talents de conducteur, Camp4 est une expérience qui est non seulement tripante, mais aussi très formatrice pour la conduite de tous les jours!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Événements spéciauxPorsche Camp4 : des techniques de pros pour des amateurs
On entend souvent dire que la conduite sur glace devrait être enseignée obligatoirement aux jeunes conducteurs Québécois qui, un jour ou l’autre, risquent de faire face à une telle condition. Ça tombe bien, pour quelques milliers de dollars, Porsche offre cette expérience! En fait, ce qu’on apprend à ce qu’on …
2017Porsche 911 2017: Une évolution continue
Porsche roule actuellement à la vitesse « grand V », si l'on en juge par le rythme accéléré avec lequel elle décline les versions de sa « nouvelle » 911 Carrera, alors que presque toutes ses variantes sont désormais animées par des moteurs turbocompressés, conformité aux normes antipollution oblige. Dès …
ActualitéPourquoi pas une autre version? Voici la Porsche 911 T
On est rendu où avec la gamme 911 déjà? Combien de versions? Carrera 4, Turbo S, GT3 , GT2 ? Laquelle est la meilleure? Ouf! Tant de versions, c’est étourdissant! Est-ce qu’on s’en plaint? Pas du tout! Au contraire, si vous voulez mon humble avis, plus il y aura de …
Commentaires