Toyota franchit la barre des 3 000 ventes de véhicules à pile à hydrogène Mirai

La Toyota Mirai, l’un des premiers véhicules électriques à pile à hydrogène produits en série au monde, a dépassé les 3 000 ventes en Californie. Avec ce nouveau jalon, la Mirai représente plus de 80% de tous les véhicules à pile à hydrogène en circulation aux États-Unis.

La Toyota Mirai, une berline intermédiaire à quatre portes, est un véhicule à hydrogène zéro émission jouissant d’une autonomie estimée par l’EPA de 502 kilomètres et qui parcourt la distance de 28 km au litre (consommation combinée ville/route). Son rendement concurrence sans peine celui des véhicules à moteur à combustion interne, mais sans nécessiter une seule goutte d’essence. La Mirai a un temps de ravitaillement d’environ cinq minutes. Elle génère de l’électricité à partir de l’hydrogène, de l’oxygène et d’une pile à combustible, et elle n’émet comme seule émission que de la vapeur d’eau.

Photo: Michel Deslauriers

Toyota poursuit ses travaux pour créer une société basée sur l’hydrogène et maintient son engagement à soutenir le développement d’un réseau de ravitaillement en hydrogène. Pas moins de 31 stations d’hydrogène sont actuellement en service en Californie, et l’ouverture de 12 autres stations est prévue dans cet État en 2018. Toyota est toujours partenaire de FirstElement Fuels et de Shell pour soutenir la création d’une vaste infrastructure de ravitaillement en hydrogène en Californie. Toyota collabore en outre avec le producteur de gaz industriels Air Liquide pour établir un réseau de 12 stations de ravitaillement en hydrogène entre New York et Boston. La première de ces stations devrait ouvrir ses portes à Boston plus tard cette année.

Par ailleurs, Toyota construit au port de Long Beach de nouvelles installations Tri-Gen qui utiliseront les déchets biologiques issus de l’industrie agricole californienne pour produire de l’eau, de l’électricité et de l’hydrogène. L’hydrogène alimentera tous les véhicules à pile à combustible de Toyota qui sont employés dans les installations portuaires, en particulier les nouvelles livraisons de Mirai et le camion lourd à hydrogène de classe 8 de Toyota appelé « Project Portal ». En ce qui concerne l’avenir, Toyota prévoit conclure divers partenariats avec des organisations privées et publiques ainsi qu’avec des établissements universitaires pour faire progresser sa vision d’un avenir basé sur l’hydrogène.

- Toyota misera aussi sur les voitures électriques à hydrogène

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TechnologieVéhicules électriques à hydrogène, avantages et inconvénients
Pas facile pour les constructeurs de prédire le futur, mais pratiquement tous s’entendent pour dire qu’une seule technologie ne remplacera pas le moteur à combustion. C’est ce que nous a affirmé, lors de notre visite au Salon de l’auto de Tokyo, Didier Leroy, vice-président à la direction chez Toyota. Selon …
MontréalToyota Mirai 2018 : bienvenue en 2030!
Surprise! Au Salon de Montréal, Toyota a présenté sa Mirai, une berline qui ressemble un peu à la Prius Prime, et qui carbure à l’hydrogène. En premier lieu, il convient de mentionner que la Mirai sera d’abord proposée aux parcs de véhicules du Québec (compagnies, corporations, entreprises de location ou …
Pile à combustible/hydrogèneL’hydrogène plus polluant que la batterie?
La quête d’une voiture moderne qui ne pollue pas passe par plusieurs chemins, mais ce qui est certain est que les motorisations électriques ont la cote en ce moment. Cela étant dit, il existe différentes façons d’alimenter une voiture électrique et toutes semblent être sur la table à l’heure actuelle.
Commentaires