Jeep Wrangler 2018 : aperçu

Lorsqu’un constructeur automobile commercialise un véhicule légendaire comme le Jeep Wrangler, une refonte peut représenter un véritable défi. Les enthousiastes s’attendent à des améliorations sans toutefois sacrifier ses capacités hors route et son caractère. Les environnementalistes s’attendent à une meilleure économie de carburant et des émissions polluantes réduites. Les actionnaires de la compagnie s’attendent à des dividendes bonifiés. Il y a tellement de façons de gâcher la recette gagnante.

Et pourtant, à première vue lors de son dévoilement mondial au Salon de l’auto de Los Angeles, FCA semble avoir réussi à relever ce défi.

Le Jeep Wrangler 2018 a été redessiné, mais son look général n’a pas changé. Selon le constructeur, il est plus habile qu’auparavant, il disposera de nouvelles technologies et sa qualité d’assemblage serait améliorée, intérieur comme extérieur. Et il ne proposera pas une, mais trois motorisations.

D’abord et avant tout, une clarification sur l’année-modèle, parce que l’actuelle génération du Wrangler est également vendue comme modèle 2018. Pour distinguer les deux, FCA appelle l’ancien modèle le Wrangler JK, alors que le nouveau s’appelle le Wrangler JL. Le VUS iconique sera toujours assemblé dans l’usine du constructeur à Toledo en Ohio, dans laquelle on a investi 700 millions $ US, créant 700 emplois.

Le V6 de 3,6 litres est de retour, qui produit toujours 285 chevaux et un couple de 260 livres-pied. Par contre, il gagne un système automatique arrêt/redémarrage et peut être jumelé à une nouvelle boîte manuelle à six rapports ou une automatique optionnelle à huit rapports – cette dernière remplaçant l’ancienne automatique à cinq rapports. La boîte manuelle à câble dispose de ratios optimisés pour de meilleures performances en marche lente (crawl), son levier de vitesses vibre moins et la course de levier est réduite de 50% par rapport à la boîte de la génération précédente.

Un moteur à quatre cylindres sera une fois de plus disponible dans le Wrangler, mais il ne figurera pas comme motorisation de base comme avant. Ce tout nouveau moteur turbocompressé de 2,0 litres développera 270 chevaux et un couple de 295 livres-pied, et sera assorti obligatoirement d’une automatique à huit rapports.

Photo: Fiat Chrysler Automobiles

Le moteur dispose d’une technologie appelée eTorque, un système hybride léger qui comprend l’arrêt/redémarrage automatique, l’appui de puissance électrique, la coupure d’alimentation prolongée, la gestion de passages de rapport de la boîte de vitesses, la recharge intelligente de la batterie et la régénération au freinage. Les cotes de consommation ne sont pas encore disponibles, mais le Wrangler devrait être sensiblement plus écoénergétique avec le moteur de 2,0 litres.

À la demande des consommateurs, précise FCA, un V6 turbodiesel de 3,0 litres sera disponible pour le millésime 2019. Le moteur EcoDiesel, que l’on retrouve également dans la camionnette Ram 1500 et le Jeep Grand Cherokee, produira 260 chevaux et un couple de 442 livres-pied dans le Wrangler JL. Il recevra également un système automatique arrêt/redémarrage et sera géré par une boîte automatique à huit rapports.

Le Jeep Wrangler 2018 conserve évidemment sa plateforme de type châssis sur cadre, mais FCA avance que la suspension révisée procurera un confort et un comportement routier améliorés sans compromettre les capacités hors route. Afin de réduire le poids, on a utilisé de l’aluminium dans l’élaboration des portes, le capot, les élargisseurs d’ailes et le cadre du pare-brise, alors que du magnésium a été utilisé pour le hayon.

À l’intérieur, le Wrangler JL proposera un choix de trois systèmes multimédia Uconnect, avec des écrans tactiles de cinq, de sept et de 8,4 pouces. Selon FCA, ces systèmes de quatrième génération disposent de processeurs plus rapides et démarrent plus rapidement aussi. Les deux systèmes plus élaborés incluent aussi l’intégration Apple CarPlay et Android Auto. L’équipement de sécurité avancé comprendra aussi une caméra de recul, une surveillance des angles morts et une alerte de trafic transversal.

Comme avant, les portes du Wrangler sont détachables et le pare-brise peut être abaissé, créant une expérience de conduite à aire ouverte. La cage de protection de l’habitacle est assortie à la couleur de la carrosserie, soudée à celle-ci et intègre des poignées de maintien. Un toit mou, un toit rigide détachable et un nouveau toit rétractable à commande électrique Sky One-Touch sont offerts. En 2019, un nouveau design de demi-portes sera introduit.

Le Wrangler deux portes et le Wrangler Unlimited quatre portes seront disponibles en variantes Sport, Sport S, Sahara (Unlimited seulement) et Rubicon. Deux systèmes 4x4 et – dans le Sahara – un boîtier de transfert à deux vitesses seront disponibles. Le boîtier de transfert Selec-Trac a été retravaillé, tout comme les essieux avant et arrière Dana. Le Rubicon obtient toujours le système Rock-Trac 4x4 et les différentiels Tru-Loc, alors que le débattement et l’articulation de la suspension ont été améliorés. Le JL peut traverser des cours d’eau d’au plus 30 pouces, et avec l’ensemble de remorquage optionnel, il peut tirer une charge allant jusqu’à 1 588 kg (3 500 lb).

Le Jeep Wrangler JL 2018 sera en vente au mois de janvier.

Partager sur Facebook