Quatre roues motrices vs transmission intégrale

De nos jours, il existe une panoplie de systèmes à quatre roues motrices, mais il faut distinguer les deux principaux types de rouages. Commençons avec le système appelé 4X4. Ce genre de système est normalement associé aux VUS et aux véhicules qui se destinent au hors route. En termes simples, le moteur envoie son couple à un boîtier de transfert qui distribue la puissance uniformément aux quatre roues.

Ce type de système est fort efficace en hors route ou dans des conditions extrêmes, là où vous avez besoin d’une adhérence optimale. Toutefois, à plus grande vitesse, le 4X4 est moins avantageux, même chose en virage serré puisque les roues ne peuvent tourner à des vitesses différentes. C’est pourquoi il faut bien souvent l’activer manuellement et circuler en mode deux roues motrices en condition normale. Ces systèmes sont généralement jumelés à un mode gamme basse (low gear) qui maintient un rapport très bas, améliorant encore plus l’adhérence. C’est le cas des camionnettes, ou de plusieurs véhicules de chez Jeep.

Et les rouages intégraux?

Quant au rouage intégral, il est beaucoup mieux adapté à la vie quotidienne. On le retrouve dans les voitures, les VUS de tailles variées et même à bord des grandes autos sportives. Contrairement au système à quatre roues motrices qui est utilisé de manière temporaire, le rouage intégral est toujours actif et transfère le couple aux roues en fonction des conditions de la route et du type de conduite pour accroître l’adhérence.

Certains systèmes privilégient l’économie de carburant en favorisant les roues avant en condition normale, d’autres le train arrière pour une conduite plus dynamique. Certains systèmes, comme ceux de Honda et de Mitsubishi, peuvent même transférer le couple de gauche à droite aux roues arrière, optimisant les performances en virage.

L’arrivée des voitures électriques change également la donne, notamment dans le cas de Tesla dont certains modèles disposent de deux moteurs électriques, un pour les roues avant, l’autre pour l’arrière.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

MécaniqueTrois raisons de bien entretenir votre transmission
On vous parle souvent de l’importance de bien entretenir son moteur et de faire des changements d’huile réguliers afin d’augmenter la durée de vie de votre mécanique. Par contre, on a souvent tendance à oublier la transmission. En effet, elle mérite aussi une attention particulière dans le but de vous …
BlogueLes VUS à rouage intégral les plus abordables au Canada
Pour affronter nos rudes hivers, un véhicule doté d’une transmission intégrale demeure un choix indéniable. La plus grande sélection de modèles à prix accessible se trouve dans la catégorie des petits véhicules utilitaires, et tous les constructeurs en proposent au moins un modèle dans leur gamme de produits. TOP 5 …
BloguePetits VUS de luxe à rouage intégral : à la mode!
Des véhicules utilitaires de luxe sous-compacts, dotés d’un système à quatre roues motrices, répondent au besoin important de voyager sa famille en toute sécurité, mais aussi de bien paraître au volant d’un véhicule plus chic. Le segment des VUS sous-compacts gagne en popularité depuis quelques années, et de nouveaux modèles …
BlogueDes voitures abordables avec un rouage intégral : une rareté
Depuis plusieurs années maintenant, la mode est aux VUS et la plupart des modèles compacts et sous-compacts proposent, de série ou en option, une transmission intégrale pour contrer l’hiver. Toutefois, peu importe la taille et l’équipement, ces véhicules utilitaires à rouage intégral coûtent généralement 25 000 $ et plus. Et …
BlogueQuatre roues motrices : un impératif pour la performance?
S’il y a bien une berline qui, à travers le temps, a toujours incarné la sportivité, c’est la BMW M5. Or, au cours des dernières années, la M5 a fait face à un drôle de problème. Depuis peu, elle n’est plus la BMW Série 5 la plus rapide… du moins, …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires