Les distractions au volant

Encore une fois, nous devons aborder l’épineuse question des distractions au volant, suite à la nouvelle concernant le dépôt imminent d’un projet de loi en Ontario, visant à contrer la négligence au volant créée par la distraction.

Les gouvernements doivent se rendre à l’évidence que le cellulaire n’est qu’une distraction parmi tant d’autres et il est grand temps de considérer cette situation. En Ontario, la distraction au volant pourrait engendrer une infraction de négligence dans la conduite d’un véhicule. Cette infraction est susceptible de sanctions allant de l’amende à… l’emprisonnement!

Force est d’admettre que l’Ontario a décidé d’attaquer le problème de front et il est à prévoir que la SAAQ emboîte le pas, constatant que le message ne passe pas, particulièrement en ce qui concerne les textos au volant.

La SAAQ multiplie les campagnes de prévention pour trouver entendeur, mais le message ne semble pas assez convaincant auprès des usagers de la route, car l’infraction de cellulaire (art. 439.1 CSR) est en constante progression!

Une question de volonté avant tout

Bien que plusieurs géants de la téléphonie multiplient les applications pour tenter de régler le problème, plusieurs personnes sont encore hésitantes à les utiliser. Par exemple, on entend souvent qu’une solution serait de bloquer les ondes cellulaires lorsqu’on monte à bord de notre voiture. Apple propose d’ailleurs quelque chose à cet effet.

Cependant, bien des gens sont réticents, car ils veulent néanmoins recevoir (en toute légalité et sécurité s’ils sont munis d’un système mains libres) leurs appels téléphoniques, et ce genre d’application les empêche de le faire. C’est pourquoi il faut, avant tout, avoir la volonté de cesser de « texter » au volant, comportement hautement dangereux.

Finalement, il y a d’autres options, mais elles font plus mal! L’infraction de cellulaire au volant pourrait devenir une infraction à 9 ou 12 points d’inaptitude. Prenons comme exemple l’infraction de car surfing qui faisait les manchettes il y a quelques années. La SAAQ a augmenté à 12 points cette infraction et curieusement, nous en entendons très peu parler depuis...

On pourrait pousser jusqu’à imposer une suspension de permis de 7 jours pour les récidivistes! Mais est-ce que la société est prête à de telles conséquences pour mettre un point final au problème?

Votre réponse est aussi bonne que la mienne! Sur ce, bonne route et soyez prudents!

---------------------------------------------

Pour toutes questions, nous vous recommandons notre expert, Me Éric Lamontagne :
E.Lamontagne@contraventionexperts.ca|http://www.contraventionexperts.ca
514 578-2982

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

TechnologieDistractions au volant : Contradictions modernes
Début octobre, Le Guide de l’auto est allé à Québec assister au colloque Les distractions au volant, organisé dans le cadre des 27es Entretiens du Centre Jacques-Cartier (un organisme qui fait le pont entre les professionnels de la francophonie). Question d’entrer dans le vif du sujet, nous avons pris le …
JuridiquePermis de conduire et demande d’évaluation médicale
Un policier a déposé à la SAAQ une demande de vérification d’aptitude à conduire parce qu’il prétend que je conduisais de manière dangereuse. Je devrai donc rencontrer un médecin et passer une évaluation sans quoi je risque de ne plus pouvoir conduire tant que les médecins ne seront pas satisfaits …
JuridiquePuis-je utiliser mon ordinateur portable en conduisant?
Si je n’ai pas de système de navigation dans ma voiture, j’ai le droit d’amener mon ordinateur portable dans ma voiture et d’activer l’application Waze – agissant comme GPS – pour m’aider à trouver mon chemin? Vrai ou faux? ------------------------- FAUX! En vertu des nouvelles dispositions du Code de la …
ActualitéÉtude alarmante sur les habitudes de conduite des Québécois
Les véhicules sont de plus en plus sécuritaires et les aides à la conduite se multiplient. Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle? On sait que plusieurs automobilistes font un peu trop confiance à la technologie et qu’ils se laissent plus facilement distraire. Les systèmes d’infodivertissement complexes, même contrôlés par …
BuzzLes jeunes conducteurs seraient moins distraits que leurs parents
Les automobilistes de la génération Z, âgés de 18 à 25 ans, affirmeront probablement tous avoir entendu à une ou plusieurs reprises que leur génération est imprudente derrière le volant. Pourtant, une étude financée par Volvo USA qui a interrogé plus de 2 000 Étatsuniens a démontré que la génération …
ActualitéDistraction au volant : un phénomène préoccupant et répandu
LÉVIS | Le recours au cellulaire sur la route semble répandu puisque 79% des Canadiens affirment avoir vu régulièrement des conducteurs l’utiliser au volant, selon un sondage de Desjardins, dévoilé jeudi. Au Québec, 35% des personnes interrogées disent avoir déjà été distraits par leur cellulaire en conduisant, dont 20% au …
Commentaires