Jeep Wrangler édition Chief 2017 : le JK nous quitte avec style!

Points forts
  • Un vrai quatre-quatre
  • Plein de charisme
  • C'est un décapotable!
Points faibles
  • Conduite rudimentaire
  • Toit amovible complexe
  • Consommation d'essence ridicule
Évaluation complète

Le Jeep Wrangler tel qu’on le connaît est sur le point de changer. Du moins, c’est ce que FCA nous dit. Une nouvelle version du tout-terrain iconique inspiré de l’armée nous sera présentée l’an prochain. Les connaisseurs l’appelleront le JL. Le modèle actuel, connu sous l’appellation JK, continuera d’être vendu aux côtés du nouveau Wrangler pour sa dernière année.

Entre-temps, FCA aimerait nous rappeler l’héritage de la marque Jeep avec le Wrangler édition Chief. Il est tellement bleu! Toutefois, sa conduite demeure identique à... tous les Jeep que j’ai conduits au fil du temps. Vous allez rire, mais c’est la première fois que je déteste autant un véhicule, puis tombe soudainement sous le charme.

C’est quoi un Chief?

C’est surtout esthétique, mais ça ne l’empêche pas d’être un peu plus cool qu’un Wrangler standard. En fait, il rend hommage au Jeep Cherokee Chief des années 70. Si vous en voulez un, dépêchez-vous, car le Chief n’est déjà plus en production.

Disponibles en trois couleurs, le « bleu Chief » étant la plus symbolique, tous les Chiefs disposent d’une bande blanche sur chaque côté, un toit rigide blanc ainsi qu’un toit souple conventionnel. Des écussons Chief chromés collés sur les ailes avant et le symbole « 4 Wheel Drive » (un peu quétaine) sur son hayon arrière permettent de distinguer le Chief des autres Wrangler.

Pour le reste, la formule de base du Wrangler demeure inchangée. Sous le capot, on retrouve le bon vieux V6 de 3,6 litres, connu sous le nom de Pentastar chez FCA. Celui-ci développe 285 chevaux et un couple de 260 lb-pi. Une boîte manuelle à six rapports figure de série, tandis qu’une automatique à cinq rapports vient en option. Mon modèle d’essai était munie de la boîte automatique. Celle-ci n’est certainement pas la plus rapide ni la plus douce sur le marché, mais considérant ce que les propriétaires de Jeep risquent de faire avec leur véhicule, son efficacité demeure acceptable.

L’édition Chief s’ajoute à la version Sahara Unlimited, qui comprend déjà des options « de luxe » telles que les sièges en cuir, la climatisation bizone, les phares à DEL et les commandes audio sur le volant. Le Chief est équipé d’un système audio à neuf haut-parleurs de marque Alpine. Tous les Wrangler, même ceux de base, disposent de série le système à quatre roues motrices Command-Trac.

Photo: William Clavey

Comme une vieille voiture

Lorsque je dis que j’ai détesté le Wrangler, ce que je veux dire c’est qu’il n’est manifestement pas le véhicule le plus raffiné que j’ai conduit. En fait, sa conduite fait étrangement penser à celle d’une vieille auto. Dans un monde où les véhicules utilitaires sont essentiellement de grosses voitures à rouage intégral, le Wrangler demeure fidèle à ses racines de camion en étant un vrai quatre-quatre monté sur un cadre de châssis en échelle avec essieux rigides. Cela veut dire qu’il n’est pas super confortable. Roulez par-dessus un tronçon de chemin de fer un peu trop rapidement et le Wrangler bondit et oscille de manière indésirable, tout en transférant des vibrations horribles à votre colonne vertébrale. Si vous souffrez de maux de dos, ne conduisez pas un Jeep Wrangler!

La conception rudimentaire du Wrangler lui confère également d’autres défauts : ses portières se ferment mal, et l’on doit les claquer pour qu’elles soient bien enclenchées. L’interface du système d’infodivertissement est dépassée et il manque une caméra de recul (bonne chance dans les stationnements d’épicerie). L’habitacle est bruyant, sa consommation d’essence est ridicule (14 L/100 km en moyenne) et les attaches en Velcro qui tiennent son toit amovible en place se détachent à haute vitesse.

Parlant de toit amovible : certes, le Wrangler est décapotable et oui, on peut toujours retirer ses portières et abaisser son pare-brise. Super cool, mais l’acte est toute une aventure en soi. Retirer le toit est une procédure complexe qui vous demandera de bien mémoriser l’emplacement de chacune de ses composantes afin de les remettre en place. Alors, surveillez bien les prévisions météo avant de le faire!

Mais rien de tout ça ne sera important lorsque vous serez propriétaire d’un Wrangler, parce que l’on n’achète pas un Wrangler par logique, ni parce qu’il est objectivement un bon véhicule. On l’achète parce qu’on en a toujours voulu un. Si vous lisez ce texte, c’est qu’il y a de fortes chances que vous soyez déjà vendu!

Photo: William Clavey

L’achat émotionnel

Or, l’achat d’un Jeep Wrangler est émotionnel et non réfléchi. Et pour être entièrement honnête, il n’y a pas beaucoup de véhicules sur le marché qui offrent autant de charisme, faisant de cette vielle brute un véhicule difficile à détester, malgré ses multiples défauts. Voici ce que je peux vous garantir : une fois que vous irez vous balader dans le bois avec votre Jeep, les cheveux au vent, surmontant tout obstacle que la nature vous larguera, vous comprendrez instantanément pourquoi vous l’avez acheté. Toutefois, c’est lorsque les autres propriétaires de Jeep vous enverront la main que vous aurez la certitude de conduire un véhicule unique. Le Jeep Wrangler est cool, point final.

S’il existe un sport associé au fait d’être propriétaire d’un véhicule utilitaire sport, le Jeep Wrangler le représente fièrement. Vous devez être en forme pour en conduire un. Pour conclure, si vos fins de semaine sont remplies de séances de CrossFit et d’ascensions pédestres en montagne, si vous êtes le genre d’individu qui prend plaisir à avoir les genoux éraflés et les chevilles tordues suite à vos aventures, le Jeep Wrangler 2017 est sans contredit le véhicule qu’il vous faut!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Voitures anciennesPourquoi la calandre de Jeep a-t-elle 7 fentes?
Jeep a 75 ans cette année, et un grand mystère demeure. Pourquoi tous les modèles de la marque sont munis d’une calandre à sept fentes? Vous l’avez déjà remarqué? Du Renegade au Grand Cherokee en passant par le mythique Wrangler, tous les modèles de la marque américaine partagent cette devanture …
Nouveaux modèlesLe Jeep Wrangler version camionnette arrivera d'ici un an
Plusieurs photos-espionnes ont commencé à circuler, présentant la nouvelle camionnette du groupe Fiat Chrysler Automobiles, un véhicule basé sur le Jeep Wrangler Unlimited dont on reconnait rapidement plusieurs éléments de style, notamment la grille à sept barres. C’est osé, mais le groupe FCA est réputé pour développer des modèles que …
Nouveaux modèlesEnfin, Jeep annonce officiellement le Wrangler 2018!
Après des mois d’attente, c’est fait! Jeep vient d’annoncer officiellement la prochaine génération de son célèbre Wrangler, le JL, en remplacement de l’actuel JK, en production depuis 2007. Ceux qui attendaient un Jeep très différent de celui que nous connaissons seront déçus. Tous les autres seront ravis! Le futur JL, …
Los AngelesJeep Wrangler 2018 : aperçu
Lorsqu’un constructeur automobile commercialise un véhicule légendaire comme le Jeep Wrangler , une refonte peut représenter un véritable défi. Les enthousiastes s’attendent à des améliorations sans toutefois sacrifier ses capacités hors route et son caractère. Les environnementalistes s’attendent à une meilleure économie de carburant et des émissions polluantes réduites. Les …
ActualitéJeep Wrangler Moab 2018 : la première édition spéciale du JL
Avec nous depuis moins d’un an, la toute dernière mouture du Jeep Wrangler, la génération nommée JL, ne tarde pas de sortir ses éditions spéciales. Il faut noter que cette tactique de vente fonctionnait pour son prédécesseur, le JK, qui s’est vendu sous une panoplie de versions différentes. Alors, pourquoi …
Commentaires