Ce qu’il faut retenir du Salon de Francfort en 5 points

Année après année, le Salon de Francfort est à l’automobile ce que la partie de golf du Canadien de Montréal est au hockey. On y découvre les futures sensations, on nous dévoile les lignes directrices des plus grands constructeurs et on tente d’oublier les erreurs commises durant la saison dernière… c’est vraiment comme au hockey!

Le Salon de Francfort étant terminé, l’heure est au bilan. Nous vous présentons donc les modèles qui ont retenu l’attention de la planète automobile.

La I.D. MEB Concept, la troisième voiture dévoilée par le constructeur allemand, vient compléter la famille de véhicules électriques développés par Volkswagen. Elle sera la première à utiliser la plateforme électrique MEB qui permettra de commercialiser un ensemble de véhicules électriques d’ici une dizaine d’années. Et pour venir compléter cette famille d’électriques, la I.D. CROZZ et la I.D. BUZZ ont été présentées pour une seconde fois dans un Salon depuis l’an dernier. On y remarque quelques modifications mineures à leur design, mais rien de majeur.

On en a discuté à quelques reprises au cours du dernier mois, mais la A8 continue de retenir l’attention. Si Volkswagen prend le virage électrique, Audi mise quant plutôt sur la conduite autonome avec son nouveau système Trafic Jam Pilot. Lancée il y a quelques semaines, la A8 possède un ensemble technologique impressionnant sur le plan de la sécurité des systèmes de conduite autonome.

Audi présente également le concept Elaine, une voiture basée le e-tron Sportback Concept, un VUS de style coupé pour le moins unique. La Elaine retient l’attention de par son système de conduite autonome de niveau 4. Elle est donc entièrement autonome dans certains environnements contrôlés tels que l’autoroute ou les garages où la circulation est relativement stable et prévisible. La Aicon est quant à elle dotée d’une motorisation électrique dirigée par un système de conduite autonome de niveau 5. C’est simple, elle n’a pas de volant. À bord de la Aicon, vous n’êtes que des passagers qui se laissent transporter.

Le constructeur italien nous a présenté la version Roadster de sa nouvelle Aventador S. Sur le plan mécanique, rien de bien différent. On parle d’un V12 et d’une transmission intégrale performante. Quelques petits ajustements technologiques, mais rien de majeur autre que l’absence de toit.

La Project ONE propose essentiellement les performances d’une Formule 1 tout en conservant la permission de se balader dans sur les voies publiques. On parle ici d’un moteur V6 de 1,6 litre turbocompressé, jumelé à un ensemble de quatre moteurs électriques, permettant à la voiture d’atteindre 200 km/h en moins de 6 secondes. Chez le constructeur allemand, on a prévu produire 275 exemplaires de ce modèle hors du commun qui seront vendus aux alentours de 3,3 millions de dollars canadiens.

Partager sur Facebook
Commentaires