Rolls-Royce Dawn 2017 : l’ultime décapotable?

Points forts
  • Conduite onctueuse
  • Rivière de puissance
  • Aura de prestige et d’opulence
Points faibles
  • Prix à provoquer un infarctus
  • 500 k$ et pas de sièges ventilés
  • Volume du coffre limité
Évaluation complète

Pour les gens riches et célèbres, quelle pourrait être la meilleure auto à posséder lors de ces journées ensoleillées, lorsque l’on a envie de baisser le toit et profiter du beau temps? Des voitures exotiques comme la Ferrari California, l’Aston Martin Vanquish Volante et l’Audi R8 Spyder nous viennent à l’esprit, mais elles ne sont pas assez luxueuses. Pour cela, il y a la Dawn.

Partageant son architecture avec la berline Ghost et le coupé Wraith, la Rolls-Royce Dawn 2017 s’avère actuellement la seule voiture décapotable de la marque. Et elle sera probablement la seule pour un bout de temps, puisqu’aucun remplacement pour la Phantom Drophead Coupé n’est en chantier.

Elle partage aussi la motorisation de ses sœurs, bien que la puissance et le couple varient un peu d’un modèle à l’autre. Sous le long capot repose un V12 biturbo de 6,6 litres, assorti d’une boîte automatique à huit rapports. Un moteur massif qui déverse 563 chevaux bien dressés et un couple de 605 livres-pied. La Dawn n’est pas une voiture sportive, mais ses accélérations sont drôlement impressionnantes, avec un 0-100 km/h signé en 5,0 secondes. Pas mal pour un salon sur roues de quelque 2 360 kilogrammes. Il est bon de mentionner ici qu’une nouvelle version Rolls-Royce Dawn Black Badge vient d’être lancée, et elle est encore plus puissante avec 593 chevaux et un couple de 620 lb-pi.

Nous avons eu l’opportunité de conduire l’édition Dawn Inspired by Fashion, également une nouveauté. Selon le constructeur, elle « agence le style intemporel avec l’énergie spontanée de couleurs à haut contraste; pour faire un énoncé des plus audacieux ». Bon, rouler en Dawn, c’est déjà afficher ses couleurs avec une certaine audace, mais il semble que Rolls tente d’attirer une clientèle un peu plus jeune avec ses variantes Inspired by Fashion et Black Badge.

Photo: Michel Deslauriers

Notre voiture à l’essai arborait une peinture blanche métallisée (Andalusian White) agencée d’un toit et de garnitures intérieures bleues (Cobalto Blue), un style effectivement très frappant. Blanc avec un toit orange (Mandarin) est également disponible, tout comme blanc et rouge (Mugello Red), ou une peinture noire avec une de ces trois couleurs contrastantes. Outre le toit bleu, notre voiture disposait de passepoils bleus sur les sièges et la moquette, alors que le logo RR brodé dans les appuie-têtes et le volant sont rehaussés de bleu.

L’édition Inspired by Fashion comprend aussi un habillage de soie dans les vide-poches d’appuie-bras, ses motifs affichant la Spirit of Ecstasy cousue à un angle de 55 degrés afin de « complémenter les lignes de la porte ». L’horloge analogique montée sur la planche de bord est d’une finition unique, bien que celle dans la Dawn « ordinaire » ait déjà l’air très dispendieuse.

On pourrait continuer à décrire la finition de la voiture, mais c’est peine perdue, puisque chaque acheteur peut choisir les matériaux, les combinaisons de couleurs et les garnitures selon ses désirs. La limite des extravagances sera directement liée à la limite du compte bancaire de l’acheteur. En bref, il est facile d’assumer que presque chaque Rolls sera unique.

La vie à bord de la Rolls-Royce Dawn 2017 s’avère une expérience particulière. On a eu besoin de quelques jours pour s’habituer aux portes s’ouvrant vers l’arrière, mais de quelques secondes à peine pour apprécier les boutons activant la fermeture électrique desdites portes. Les voisins seront stupéfaits de cette caractéristique, et probablement de votre paresse aussi. Du moins, ceux qui ne sont pas également propriétaires d’une Rolls.

Le design intérieur est un mélange de modernité et de rétro. L’écran du système multimédia se cache derrière un panneau à fermeture électrique, presque chaque bouton et commande sont garnis de chrome alors que la climatisation automatique à quatre zones peut même souffler de l’air chaud à nos pieds et de l’air froid dans notre visage, ou l’inverse – à notre souvenir, une caractéristique unique aux voitures Rolls-Royce. Le système embarqué est un clone du iDrive de BMW, mais avec des graphiques distincts, et fonctionne extrêmement bien. Et n’oublions pas les parapluies — pour le conducteur et le passager avant — qui glissent dans leurs compartiments astucieusement intégrés dans les ailes avant.

Photo: Michel Deslauriers

Conduire la Dawn est étonnamment illusoire. Elle peut accélérer très rapidement, mais n’est violente d’aucune façon. Le moteur chante à plein régime, mais ne jappe ni ne grogne pas. Et malgré son gabarit et son poids, la voiture semble solide comme un coffre-fort tout en étant assez habile pour se débrouiller avec brio sur une route sinueuse.

Malgré tout, la Dawn nous incite plutôt à rouler de façon relaxe alors que les occupants peuvent converser sans devoir hausser le ton — même avec le toit baissé. La suspension pneumatique absorbe presque toutes les bosses et imperfections de la route, et le bruit de roulement est à peine perceptible. Pendant ce temps, les passants s’arrêtent pour regarder la voiture avec admiration, et ensuite ses occupants avec mépris. Ou avec jalousie. Sans doute les deux.

Quelle autre voiture pourrait se rapprocher d’une Rolls-Royce Dawn 2017? Aucune, surtout lorsqu’il est question de prix. La Dawn se détaille à partir de 388 900 $ avant les frais de transport, de préparation et autres, alors que notre voiture à l’essai coûtait environ 495 000 $. On pourrait considérer la Mercedes-Maybach S 650 Cabriolet, qui n’a été produite qu’à quelques centaines d’exemplaires cette année, mais des mauvaises langues diront qu’elle est simplement une Classe S glorifiée. Pour les rares personnes fortunées qui peuvent s’en payer une, la Dawn pourrait certainement constituer l’ultime décapotable.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesRolls-Royce Dawn Black Badge : pour traverser du côté obscur
Après avoir mis les Rolls-Royce Ghost et Wraith Black Badge sur le marché l’an dernier, la marque anglaise vient d’annoncer que la Dawn Black Badge sera également commercialisée, et révélée au Goodwood Festival of Speed cette année. La série Black Badge cible une clientèle plus jeune, qui cherchent le prestige …
Nouveaux modèlesLa Rolls-Royce Phantom 2018 dévoilée!
La huitième génération de la Phantom, le porte-étendard de Rolls-Royce, vient enfin d’être révélée, et le constructeur n’annonce rien de moins d’une révolution dans l’industrie des voitures de luxe. La Phantom VIII obtient une plate-forme dédiée à Rolls-Royce – la marque appartient à BMW – qui servira de base à …
ActualitéLe VUS de Rolls-Royce dévoilé
Voilà plus d’un an que la marque anglaise planche sur un véhicule utilitaire, leur tout premier, et on vient de dévoiler deux images de ce futur mastodonte de luxe. Bon, le véhicule est enrobé d’un camouflage qui dissimule les lignes de la carrosserie, mais on peut clairement apercevoir la carrure …
EssaisRolls-Royce Wraith Black Badge 2017 : la Rolls de la nouvelle génération
Le constructeur anglais Rolls-Royce a prouvé il y a fort longtemps qu’il peut construire des voitures parmi les plus luxueuses, les plus exclusives et les plus dispendieuses au monde. Les clients ne s’attendent à rien de moins, et semblent être enclins à dépenser les fonds nécessaires pour s’assurer de l’unicité …
Commentaires