Porsche Turbo S E-Hybrid 2018, 680 chevaux de performance brute!

Points forts n.d.
Points faibles n.d.
Évaluation complète

Introduite en 2009, la Panamera permettait à Porsche d’élargir davantage sa gamme et devenait la première voiture quatre portes produite par le fabricant allemand. Pour les puristes de la marque, accepter ce concept n’a pas été facile, surtout pour ceux qui n’avaient toujours pas digéré le Cayenne, mais vu le succès de la Panamera, il est difficile de décrier cette décision.

La Panamera, dont le nom provient de la célèbre course Carrera Panamericana, a subi une refonte complète l’an passé. Nouveau design, nouvel habitacle, tout y est passé. Cette année, en plus de proposer la livrée Sport Turismo, on accouche de la plus puissante des Panamera – et surtout la plus dispendieuse - la Turbo S E-Hybrid 2018, un véritable bolide à quatre places de 680 chevaux. Cette dernière s’ajoute à la longue liste de versions offertes, 14 cette année, soit plus que le nombre de déclinaisons de la BMW Série 3 et de la Mercedes-Benz de Classe C.

Comment la distinguer? Simple, elle comporte des écussons et des étriers de freins peints en vert, alors que les jantes de 21 pouces sont de série. À bord, l’instrumentation est aussi adaptée aux spécificités de la voiture, même chose pour le sélecteur de modes, lequel ajoute notamment les modes E-Power, qui favorise l’utilisation électrique, et E-Charge, qui permet de recharger l’ensemble de batteries. Depuis la refonte du modèle, l’an passé, les lignes de la voiture sont simplement magnifiques et c’est un véritable spectacle que de voir son aileron arrière se déployer.

L’électricité au service de la performance?

Porsche prend au sérieux l’électrification de ses modèles, à preuve, on vient d’annoncer une participation à la Formule E dès l’an prochain. La Panamara Turbo S E-Hybrid profite également des avancées et des technologies développées pour la 918 Spyder, la super voiture hybride de la marque commercialisée il y a deux ans et dont les 918 unités se sont écoulées comme des petits pains chauds, et ce, à un prix de plus de 900 000$.

La beauté de l’opération, c’est que l’hybridation de véhicules de haute performance n’offre pratiquement que des avantages. Le couple puissant et instantané du moteur électrique rehausse les performances sans véritable tour de force d’ingénierie alors que du même coup, on réduit fortement la consommation du modèle. Un des inconvénients? Le prix plus corsé de ces modèles par rapport à leur équivalent à essence, 209 700$ dans le cas de la Panamera Turbo S E-Hybride comparativement à 170 900$ pour la version Turbo. À vous de juger la hausse de performance et l’économie de carburant qui pèse assez dans la balance, à moins que l’idée de pouvoir circuler dans les voies réservées et permises aux véhicules électriques soit un avantage pour vous.

Au cœur du modèle, on retrouve tout d’abord le même moteur qui anime la Panamera Turbo, soit un V8 biturbo de 4,0 litres qui développe, à lui seul, 550 chevaux. On lui a ensuite greffé un moteur électrique de 100 kW qui déploie, de son côté, 136 chevaux, au total, 680 chevaux mais surtout, un couple de 626 lb-pi, c’est ce qui vous cloue au siège.

Photo: Porsche

Un véritable bolide ou une berline sport?

On a eu la chance d’exploiter toute la puissance de la Panamera Turbo S E-Hybrid sur le circuit de l’île de Vancouver. Avant tout, il est à noter que dès que l’on adopte une conduite sportive, le V8 offre une riche sonorité digne d’une voiture de course. Voilà qui devrait contenter ceux qui croient que les voitures hybrides n’offrent pas une expérience multisensorielle. Sous forte accélération, il est difficile de déceler qu’il s’agit d’un modèle hybride, sauf si vous avez eu le temps d’apercevoir les étriers de freins peints en vert.

De plus, dès que l’on enfonce l’accélérateur, la puissance est déployée instantanément, et ce, sans délai de la part de l’accélérateur électronique. Heureusement, toute cette puissance est envoyée aux quatre roues, ajoutant à l’aplomb de la voiture. Ce n’est qu’au freinage et en virage que l’on s’aperçoit que la Panamera n’a pas toute la légèreté et l’agilité d’une 911 en raison de son poids supérieur, et c’est encore plus vrai dans le cas de la E-Hybride, dont l’ensemble de batteries ajoute, à lui seul, plus de 300 livres. Malgré tout, peu d’autres voitures de ce gabarit peuvent se vanter d’autant de performance tout en demeurant confortables en conduite régulière.

Branchable en plus

La Panamera E-Hybrid n’est pas qu’une voiture hybride, elle est aussi branchable. Elle dispose d’un ensemble de batteries Lithium-ion de 14 kWh qui permet une autonomie d’environ 50 km en mode purement électrique. Il vous serait donc possible de circuler quotidiennement sans utiliser le moteur thermique et donc, de réduire pratiquement à rien sa consommation de carburant. La voiture vient équipée d’un chargeur de 3 kW, mais on vous recommande le chargeur optionnel de 7,2 kW qui réduit le temps de recharge de six à 2,5 heures.

La Panamera Turbo S E-Hybride dispose de toutes les dernières avancées de la marque en termes de performance. Elle offre le meilleur de tous les mondes. Elle est spacieuse et confortable au quotidien, elle peut faire pâlir plusieurs sportives sur un circuit de course et son système hybride assure une puissance incroyable et une consommation raisonnable. Que demander de mieux? Avoir le budget pour en acheter une!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesUne Porsche Panamera Sport Turismo électrifiée de 680 chevaux
Peu de temps après avoir lancé la Panamera Sport Turismo , Porsche annonce que la version à hayon de sa berline de haute performance sera également commercialisée en version Turbo S E-Hybrid , une motorisation qui était réservée jusqu’à présent à la Panamera régulière. On savait que la Sport Turismo …
Commentaires