Cadillac XT5 2017 : à un moteur et un bouton du succès

Points forts
  • Style réussi (mais c'est une question de goût!)
  • Grand coffre
  • Performances correctes
  • Rouage intégral réussi
  • Suspension alliant confort et tenue de route
Points faibles
  • Moteur peu performant
  • Espace pour la tête un peu juste à l'arrière
  • Sièges avant inconfortables (voir texte)
  • Rouage intégral géré manuellement
  • Comportement routier peu dynamique
Évaluation complète

Le Cadillac XT5, dévoilé l’an dernier, remplaçait le vénérable et dépassé SRX. Avouons-le, le XT5 n’avait pas grand-chose à faire pour être meilleur que le SRX! Il s’agissait d’un pas dans la bonne direction. C’était il y a un an.

Or, dans un créneau dominé par les BMW X3, Audi Q5, Mercedes-Benz GLC et autres Volvo XC60, un pas dans la bonne direction n’est pas suffisant. C’est ce qui est ressorti d’un récent essai que j’ai effectué au volant d’un Cadillac XT5. Tout d’abord, et même s’il s’agit uniquement d’une question de goût, il est beau. Très beau même, avec ses phares en V qui descendent jusqu’à toucher, presque, les feux de position. À l’arrière, c’est tout aussi réussi et le XT5 se démarque de belle façon dans la jungle automobile.

L’habitacle n’est pas en reste et nous devons lever notre chapeau aux designers. En tout cas, moi je leur lève le mien! L’écran principal est bien intégré au tableau de bord (c’est plus rare que l’on pense), le volant se prend parfaitement bien en main et, une fois qu’on y est habitué, la manipulation du levier de vitesses électronique ne cause aucun problème.

Photo: Alain Morin

Toujours à part des autres

Par contre, on note quelques fautes de goût ou d’ergonomie. Tout d’abord, l’écran tactile est invariablement plein de marques de doigts. Ça ne fait pas très classe. Les sièges avant, encensés par certains, ont déplu à mon postérieur, toujours assis sur une couture. Au contraire, le système multimédia de Cadillac, baptisé CUE, détesté par plusieurs, ne me déplaît pas.

Certes, tenter de régler le volume en glissant son doigt sur une petite bande n’est pas l’idée du siècle mais, dans l’ensemble, le CUE fonctionne bien, surtout que l’écran est maintenant plus réactif. Toutes les fonctionnalités imaginables y sont intégrées, au grand plaisir des ados. Pourquoi un beau matin de ma semaine d’essai, le CUE a-t-il égaré une ligne complète de stations de radio? Aucune idée. Mais comme les postes étaient toujours là, prêts à être écoutés, je n’en ferai pas un plat. Je n’en parlerai même pas dans cet article.

Les sièges arrière sont plutôt confortables, aucun tunnel ne venant envahir l’espace dévolu aux pieds des occupants. Heureusement, car en hauteur, c’est un peu réduit. Le coffre est l’un des plus grands de sa catégorie, et les rails optionnels qui couraient le long du plancher de notre exemplaire sont toujours appréciés lorsque vient le temps de sécuriser des objets. L’ouverture du hayon peut être réglée à différentes hauteurs, une bénédiction pour les personnes de petite taille.

Photo: Alain Morin

À quand un quatre cylindres turbo?

Un seul moteur est offert pour le Cadillac XT5 2017. Il s’agit d’un V6 de 3,6 litres développant 310 chevaux à 6 600 tr/min et un couple de 271 livres-pied à 5 000 tr/min. Ce moteur constitue sans aucun doute la pierre d’achoppement du XT5. Sa puissance permet de boucler le 0-100 km/h en 7,5 secondes et une reprise entre 80 et 120 km/h en 6,2 secondes.

C’est correct, mais pas extraordinaire. Après une semaine de routes secondaires et de trajets urbains à hauteur de 80%/20% a donné une moyenne honorable de 10,8 l/100 km. Ce V6 est toutefois déclassé par les nouveaux quatre cylindres turbocompressés, plus légers, plus économiques et souvent plus forts en couple à bas régime. Ici, Cadillac rate une très belle occasion de mettre son XT5 à l’avant-plan.

Si le XT5 de base est mu par les roues avant, certaines versions ont droit au rouage intégral. Dans ce cas, la console centrale est dotée d’un bouton permettant de passer des roues avant motrices aux quatre roues. Si cela peut être pardonnable (et encore…) dans un Chevrolet Equinox, c’est inadmissible dans un véhicule qui se prétend de luxe. L’être humain envoie des robots téléguidés sur Mars, alors transférer le couple des roues avant aux roues arrière d’un véhicule de manière transparente, ça ne doit pas être si difficile que ça…

Sur le dernier XT5 essayé, on notait plusieurs bruits de caisse qui semblaient provenir de la porte arrière droite. Sinon, la rigidité de la structure n’est pas remise en question. Cependant, ce VUS, que Cadillac appelle un multisegment, n’a aucune tendance sportive. Lorsqu’elle est le moindrement brusquée, la direction perd en précision et les divers systèmes de contrôle interviennent très tôt. Le mode Sport améliore légèrement les choses en rendant la direction plus ferme, en conservant les rapports de la boîte un peu plus longtemps et en modifiant le couple envoyé aux quatre roues. Toutefois, on est encore loin du dynamisme d’un BMW X3, par exemple.

Le Cadillac XT5 2017 est, selon moi, une réussite visuelle. Cependant, pour une raison qui m’échappe, General Motors ne semble pas prête à lui donner les armes pour qu’il se batte à armes égales avec les meilleurs de la catégorie. Un nouveau moteur et un rouage intégral sans intervention du conducteur seraient un bon début…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsCadillac XT5 2017 : de grandes ambitions
Le nouveau XT5 2017 fait présentement son entrée chez les concessionnaires Cadillac, en remplacement du SRX, à l’heure où le succès commercial de la marque de luxe de General Motors est largement assuré par les VUS, l’Escalade en tête. La mission du XT5 est double. Dans un premier temps, il …
BlogueUn Cadillac XT5 Vsport dans les plans?
Si vous êtes amateur de VUS haute-performance, vous serez content d’apprendre que d’ici quelque temps, il serait possible de voir apparaitre une variante plus puissante du multisegment XT5. Durant le lancement du GMC Acadia 2017, une discussion avec un employé de General Motors m’a mis sur la piste de ce …
Nouveaux modèlesCadillac XT5 2017 : un moteur turbo en vue
Les modèles Cadillac XT5 faisant présentement leur entrée chez les concessionnaires canadiens de la marque sont animés par un V6 de 3,6 litres qui déploie 310 chevaux. Les modèles ATS et CTS en sont également dotés. Cependant, les modèles destinés au marché chinois reçoivent un moteur quatre cylindres de 2,0 …
Commentaires