Quel avenir ont les minifourgonnettes?

Il se vend, bon an mal an, quelque chose comme 80 000 minifourgonnettes au Canada. C’est beaucoup de véhicules, quand même.

Or, l’un des joueurs les plus importants de ce segment est sur le point de se retirer. FCA a lancé sa Pacifica, sa nouvelle superfourgonnette, mais a continué de vendre sa Grand Caravan, un véhicule usé à la corde, mais qui est si abordable, que des milliers de familles choisissent encore de se tourner vers lui. En fait, la Grand Caravan, qui devrait disparaître d’ici deux ans, devrait faire baisser le nombre de minifourgonnettes vendues au Canada à 60 000. Ce chiffre, il est avancé par les gens de Honda.

Ils seront quelques joueurs à se battre pour ces 60 000 véhicules. Principalement, Honda, Toyota, et FCA. FCA est déjà sur le chemin de la modernité, avec sa Pacifica hybride. Toyota fait comme à l’habitude, c’est-à-dire offrir des produits conservateurs à une clientèle déjà conquise.

On sait que Honda travaille sur une version hybride de l’Odyssey, avec une mécanique similaire à celle du MDX hybride, soit un V6 assisté de moteurs électriques, pour créer un système quatre roues motrices unique en son genre. Toutefois, il est un peu tôt pour commenter là-dessus, puisque ce ne sont que des rumeurs.

Aux États-Unis, les ventes de fourgonnettes baissent depuis quelques années, au profit des VUS 7 passagers, de plus en plus nombreux.

La question est de savoir quel sera l’avenir des minifourgonnettes? Seront-elles éventuellement supplantées par les VUS ou trouveront-elles toujours une place dans le cœur des familles et des acheteurs?

Je crois que la réponse à cette question se trouve à l’arrière de l’ancienne minifourgonnette Mazda, la MPV. On pouvait y lire « MPV », justement. Ça veut dire multipurpose vehicle, véhicule à usage multiple. La vérité, c’est que ces véhicules sont polyvalents. Pas du tout amusants à conduire, c’est vrai, mais logeables. Si vous enlevez les sièges arrière, vous avez pratiquement l’espace d’un véhicule commercial. Remettez les sièges, et toute la famille peut partir en voyage dans le plus grand des conforts.

Peu importe ce que l’avenir nous réserve, côté motorisation, il y a fort à parier qu’il y aura toujours des minifourgonnettes sur nos routes. Dans quelle mesure, ça, c’est une autre question.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsHonda Odyssey 2018 : il faut savoir s’assumer
En général, les journalistes automobiles n’aiment pas trop conduire les fourgonnettes, pour la simple et bonne raison que ce ne sont pas des véhicules particulièrement amusants. Pourtant, chaque année au Canada, des dizaines de milliers de familles s’en achètent une. Dans ce segment de marché, il y a en réalité …
guideauto.tvSalut Bonjour : parlons des fourgonnettes, ces incomprises!
Quoique le segment des fourgonnettes ait connu des années glorieuses au tournant des années 1980-90, il tend aujourd’hui à décroître voire même disparaître au profit de véhicules utilitaires de plus ou moins grand format. Certains constructeurs tels que Dodge et Chrysler continuent de performer dans ce segment, alors que d’autres …
Commentaires