Ford F-150 2017: Un rocher

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Les « camionnetteurs » passent de longues journées à bord de leur véhicule. Surtout si le camion sert d’outil de travail où inspections, livraisons et visites de chantiers sont chose commune. Ces individus sont les principaux acheteurs de pick-up et ils dictent généralement leurs exigences aux constructeurs automobiles. Et dans le domaine hyperconcurrentiel des camionnettes pleine grandeur, les manufacturiers ont intérêt à bien les écouter.

Il faut croire que Ford est le plus attentif d’entre eux, car année après année, et ce, depuis des lunes, il vend le plus grand nombre de camionnettes en Amérique du Nord. En faire l’essai permet d’en comprendre les raisons. Et malgré le fait que le F-150 actuel ne soit âgé que de deux ans, il subit déjà des améliorations importantes.

Trop, c’est juste assez

La sélection d’options et le choix de groupes propulseurs sont les principaux critères des consommateurs de pick-up. Leurs besoins varient en fonction de l’utilisation qu’ils comptent en faire, que ce soit pour remorquer de la machinerie d’excavation ou, simplement, pour transporter les enfants à l’école. Peu importent les exigences, Ford a un F-150 pour eux. Il suffit de s’armer de patience lorsque vient le temps de cocher la bonne version et les bonnes options, ça peut être long.

La première étape consiste à choisir le type de cabine, qui sera généralement double, le nombre de roues motrices (deux ou quatre) et ensuite, le groupe propulseur. Ici, Ford nous gâte comme nul autre constructeur. Commençons par le V6 de 3,5 litres, conçu pour les petits travaux. Par la suite, ça devient intéressant.

Le V6 EcoBoost de 2,7 litres surprend par ses reprises et par sa douceur. Étant le plus économique du lot, il sacrifie à peine sa puissance et ses capacités. Le V8 de 5,0 litres, lui, est un pur délice. Sa sonorité s’avère inimitable, et que dire de la réponse de l’accélérateur de son moteur atmosphérique! Les acheteurs traditionnels de camionnettes seront comblés par les performances du V8, par contre, il faut s’attendre à une consommation élevée.

Et maintenant, parlons du V6 EcoBoost de 3,5 litres. Cette année, il voit son couple passer à 450 lb-pi, surpassant celui du moteur turbodiesel du Ram 1500. Ce V6 est capable de tout, que ce soit de remorquer plusieurs milliers de kilos, lorsque adéquatement équipé, ou de transformer le F-150 en un bolide. Contrairement à certains moteurs turbocompressés, ce dernier émet une jolie mélodie. Toutefois, la consommation s’avère souvent plus importante que ce que Ford rapporte.

Ce qui est également nouveau pour 2017, c’est l’arrivée d’une boîte automatique à 10 rapports jumelée au V6 EcoBoost. Cette motorisation équipera notamment le F-150 Raptor, le dur à cuire du groupe. Reconnu pour être l’ultime outil pour franchir les terrains les plus escarpés, il est équipé, de série, de différentiels Torsen, d’amortisseurs Fox Racing, d’un sélecteur de modes de conduite et bien plus.

Très civilisé, tout de même

Même s’il permet de traverser le désert du Nevada ou de remorquer une énorme pépine, le F-150 demeure tout de même très civilisé. Son châssis à cadre entièrement caissonné et l’utilisation importante d’aluminium et d’acier à haute résistance dans son assemblage font de lui un véhicule extrêmement solide.

Une fois en place dans le F-150, on peut se retrouver devant une planche de bord fonctionnelle, ou dans une opulence qui, jusqu’à récemment, était du jamais vu dans un camion. Les versions haut de gamme sont dotées de cuir, de bois, d’aluminium et d’écrans tactiles, tout pour rendre Lincoln jaloux. L’ambiance se compare aisément à celle qui règne dans plusieurs voitures de luxe.

Le degré de raffinement de cette camionnette impressionne. Le roulement est bien maitrisé, particulièrement lorsque la boîte de chargement est vide. On irait jusqu'à dire que la tenue de route est sportive pour un tel véhicule, les pneumatiques des versions supérieures y jouent un rôle. Lorsque le Ford est chargé ou attelé à une remorque, son comportement demeure très prévisible, dégageant beaucoup de confiance. On parle évidemment ici d’un F-150 équipé d’un ensemble remorquage.

L’assistance de la direction est bien dosée et précise, tandis que les freins sont puissants. L’agrément de conduite et le niveau de confort sont tels que rouler dans un F-150 sur une base quotidienne n’impose aucun compromis. Évidemment, garer un pareil rocher peut présenter un défi, par contre, il peut être doté de multiples caméras et même d’un système actif d’aide au stationnement.

Partager sur Facebook
Commentaires