Ford Focus 2017: Normale, électrique, électrisante

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

La Ford Focus est probablement la seule voiture sur le marché à être offerte dans pratiquement toutes les déclinaisons possibles. Pour commencer, vous avez le choix entre huit niveaux de dotation incluant les versions berline et hatchback. Vous pouvez opter pour un moteur à aspiration naturelle ou pour l’un des trois moteurs turbo. Côté boîtes de vitesses, il y a des manuelles à cinq ou à six rapports et une automatique à six rapports, avec rouages à traction ou intégral. Vous n’aimez pas les moteurs à combustion interne? Il y a aussi la Focus électrique.

Alors, avant de vous rendre chez le concessionnaire, vous avez sans doute intérêt à faire un petit travail de débroussaillage préliminaire à l’aide de l’outil « Équiper et obtenir un prix », proposé sur le site de Ford.

Les groupes motopropulseurs

Le moteur de base de la Ford Focus 2017 demeure le quatre cylindres de 2,0 litres à injection directe (160 chevaux, couple de 146 lb-pi). Il est relié à une boîte manuelle à cinq rapports ou à une automatique à six rapports, en option. Ce moteur fonctionne bien avec les deux boîtes, mais si vous préférez les manuelles, attendez-vous à jouer souvent du levier lors des dépassements.

Si vous priorisez l’économie d’essence plutôt que les performances, vous pouvez payer un léger supplément pour le tricylindre turbo EcoBoost de 1,0 litre. Vous perdrez 37 chevaux et 21 lb-pi, mais vous obtiendrez une consommation nominale combinée de 6,9 l/100 km (contre 8,0 l/100 km pour le 2,0 litres de base). Toutefois, ce petit moteur coûtera plus cher à l’achat, ce qui contrebalance son économie d’essence.

Si, au contraire, vous voulez plus de performances, la Focus ST est livrée avec un quatre cylindres turbo de 2,0 litres très puissant (252 chevaux, couple de 270 lb-pi). Il est uniquement offert avec une boîte manuelle à six rapports.

Et, bien sûr, il y a aussi la Focus électrique, une des rares voitures électriques sur le marché à ne pas avoir l’air d’en être une... Elle est propulsée par un moteur de 107 kW (143 chevaux) avec un couple costaud de 184 lb-pi. La batterie lithium-ion de 23 kWh offre une autonomie pouvant atteindre jusqu’à 122 km en conditions idéales. Au moment d’écrire ces lignes, le gouvernement du Québec offre un rabais pour véhicules électriques de l’ordre de 8 000 $, ce qui rend la Focus électrique plus intéressante.

La Focus doit faire face à une grande variété de concurrentes aguerries, notamment la très populaire Honda Civic, la Mazda3, la Subaru Impreza et même la Chevrolet Cruze récemment redessinée. Même si la Focus de base affiche une allure plutôt réservée, elle ne s’en laisse pas imposer par ses rivales grâce à sa tenue de route aiguisée, à sa conduite agréable et à sa suspension bien calibrée. Mais si vous avez vraiment un penchant pour les performances, tournez-vous plutôt du côté de la ST ou de la RS.

Ah! la RS

Lancée en 2016, la Focus RS est la voiture à hayon la plus hot sur le marché à l’heure actuelle. Elle est entraînée par un quatre cylindres turbo de 2,3 litres qui produit 350 chevaux et un couple de 350 lb-pi. Cette petite sportive, construite en Allemagne, bondit de 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes. Elle est offerte uniquement avec une boîte manuelle à six rapports.

La RS se retrouve dans une classe à part de la gamme des modèles Focus. En plus de sa puissance presque obscène, elle est la seule qui soit munie d’une transmission intégrale. Elle est également dotée de différentes caractéristiques destinées à rehausser la tenue de route, notamment un sous-cadre arrière plus rigide et un renfort soudé au plancher, qui augmente la résistance à la torsion de 23%.

Les ressorts de suspension sont plus fermes (33% de plus à l’avant, 38% de plus à l’arrière) et l’amortissement est ajustable à partir de l’habitacle. En mode Normal, il est le même que dans la ST, mais quand on passe au mode Sport, leur degré de fermeté grimpe de 40%. La direction est également plus directe : deux tours de volant d’une butée à l’autre.

La très électrisante RS propose deux autres modes de conduite, soit Track et Drift. Oui, vous avez bien lu, il y a un mode dérapage. Il réduit de beaucoup le niveau d’intervention de l’antipatinage et il ajuste la distribution du couple aux quatre roues, de façon à obtenir des dérapages réguliers et contrôlés (une fonction à utiliser de façon responsable, sur une piste de course).

En 2015, la Ford Focus est passée du huitième au septième rang des voitures les plus vendues au Canada. Avec toutes ses déclinaisons, elle réussira peut-être à faire encore mieux au top 10 cette année.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa prochaine Ford Focus sera construite en Chine
Le constructeur américain a récemment révélé quelques détails à propos de la prochaine génération de sa Focus compacte. Cette dernière figure sur le marché dans sa forme actuelle depuis 2011, assemblée au Michigan, aux États-Unis, avec des composants provenant d’un peu partout dans le monde. Toutefois, et bien que Ford …
BuzzJusqu'où pouvez-vous aller quand la lumière d'essence allume?
Ça nous est tous déjà arrivé. La journée où vous avez un rendez-vous super important et vous devez vous lever au petit matin. Vous vous réveillez (évidemment, en retard), déjeunez, montez à bord de votre voiture, démarrez et une petite lumière apparaît sur votre tableau de bord, comme pour vous …
ActualitéLa nouvelle Ford Focus révélée!
Au Canada et aux États-Unis, elle figure sur le marché dans sa forme actuelle depuis 2011, et elle était mûre pour une refonte. La Focus, un des véhicules les plus populaires du constructeur de tous les temps, à l’échelle globale, a reçu une révision complète et sera mise en vente …
Commentaires