Chevrolet Colorado/GMC Canyon, une classe à part

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Lorsque GM a décidé de modifier ses camionnettes compactes Chevrolet S10 et GMC Sonoma, les dirigeants ont opté pour un autre modèle de dimensions compactes, et ce, malgré la tendance du marché qui privilégiait des camionnettes au moins intermédiaires. Était-ce pour concurrencer le Ford Ranger ou pour continuer de proposer un modèle plus économique en carburant ? Quoi qu’il en soit, les Colorado et Canyon demeurent des véhicules presque à part.

Il ne faut pas pour autant les balayer du revers de la main. En effet, leurs dimensions raisonnables, leur châssis nettement plus moderne que la concurrence et leur comportement routier correct sont à prendre en considération.

Discrétion assurée

Si vous aimez que les gens se retournent au passage de votre véhicule, ces camionnettes ne seront pas votre choix. En effet, leur silhouette est moderne certes, mais très discrète. Les stylistes ont tenté de relever la présentation visuelle par des passages de roue plus larges réalisés avec un matériau contrastant. Mais il faut plus que cela pour concurrencer des modèles aussi dynamiques que le Nissan Frontier ou encore le Dodge Dakota.

En fait, les seuls concurrents directs des Colorado et Canyon sont le Ford Ranger ainsi que la Mazda Série B. Vous conviendrez avec moi que cette concurrence n’est pas trop intimidante. D’ailleurs, malgré plusieurs retouches au fil des ans, ce duo Ford-Mazda n’est plus tellement à la hauteur en fait d’esthétique.

Sans être ultramoderne, l’habitacle du Colorado-Canyon est de présentation équilibrée et correcte. Toutes les commandes de la climatisation

et du système audio sont disposées dans une console verticale. Celle-ci est surplombée par deux buses de ventilation séparées entre elles par le bouton d’activation des clignotants. Toutes les commandes sont faciles d’accès et leur manipulation est très simple, notamment les commandes de climatisation placées sur la console. Soulignons au passage que les plastiques sont d’assez bonne qualité, mais très durs.

Le volant à quatre branches est assez esthétique. La position de conduite est adéquate, tandis que le support latéral des sièges pourrait être considéré comme bon, du moins pour une camionnette. Les espaces de rangement sont assez nombreux et la version quatre portes propose des bacs de remisage sous le siège arrière. Avec le temps, la finition s’est améliorée, mais on pourrait encore faire beaucoup mieux.

Un moteur cinq cylindres !

Ces camionnettes sont les deux seules à ne pas proposer un moteur V6, peu importe le modèle choisi. Le moteur le plus puissant est un cinq cylindres en ligne d’une cylindrée de 3,7 litres produisant 242 chevaux. Il est intéressant de souligner que ce moteur est de type modulaire et qu’il est dérivé du six cylindres de 4,2 litres utilisé sur le Chevrolet Trailblazer. L’autre moteur offert, un quatre cylindres de 2,9 litres, est également dérivé de ce même moteur six cylindres. Cette fois, la puissance est de 185 chevaux. La transmission manuelle offerte est une boîte à cinq rapports tandis que l’automatique possède une vitesse de moins ; c’est assez modeste. Seules des raisons d’économie peuvent expliquer l’utilisation d’un moteur cinq cylindres en ligne. En effet, sur la même chaîne de production, il est possible de produire trois moteurs de cylindrée différente. Malgré sa puissance, qui équivaut à celle d’un moteur V6, ce moteur cinq cylindres n’apporte rien de nouveau.

Au contraire, la capa cité de remorquage est assez limitée, avec un poids maximal de 1 814 kg. Ajoutez à cela la consommation de carburant passablement élevée et il est difficile de comprendre les décisions de certains dirigeants.

De son époque

Malgré tout, cette camionnette a un comportement nettement plus actuel que sa grande rivale, le Ford Ranger (dont, par ailleurs, le prix vraiment plus compétitif nous fait passer l’éponge sur beaucoup de défauts). La plate-forme est rigide tandis que la suspension est plus moderne. Malgré certaines limites, les moteurs du Colorado sont quand même relativement performants. Le Colorado, tout comme le Canyon, demeure un choix intéressant pour autant que l’on réussisse à trouver un modèle exempt d’options chères et inutiles. Par exemple, avec la version quatre portes, il est facile de franchir le cap des 45 000 $. À ce prix, mieux vaut se procurer une camionnette pleine grandeur !

FEU VERT

Conception moderne
Version quatre portes
Tenue de route correcte
Finition en progrès

FEU ROUGE

Moteurs bruyants
Capacité de remorquage limitée
Certaines versions chères
Faible diffusion

Partager sur Facebook
Commentaires