Buick Envision 2017: L’invasion chinoise, une année en retard

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Au moment d’écrire ces lignes, à la mi-juin 2016, un de nos collègues vient tout juste de faire l’essai de l’Audi A5 2018. Et dans deux mois environ, Buick lancera en grande pompe le Buick Envision 2016, alors que plusieurs modèles de la plupart des marques sont déjà passés à l’année 2017. Pour faire simple, ce modèle 2016 ne sera produit que pour quelques mois Le modèle 2017 suivra sous peu. Les historiens du futur auront du plaisir à démêler tout ça!

Bref, le Buick Envision 2016 a été dévoilé lors du dernier Salon de l’auto de Detroit et sera commercialisé au cours de l’été 2016. Ce véhicule international est construit sur la plate-forme D2XX de General Motors, qu’il partage avec la nouvelle Chevrolet Cruze, la Chevrolet Volt de seconde génération et la remplaçante de la Buick Verano (qui ne sera pas vendue ici). Bien que sa conception soit américaine, il est né et fabriqué en Chine, marché d’une extrême importance pour Buick – à tel point que si ce marché n’avait pas soutenu l’auguste marque américaine lors de la crise financière de 2008 et 2009, elle n’existerait tout simplement plus.

Toujours est-il que l’Envision aura beaucoup de concurrents en sol américain. Que l’on mentionne seulement les Acura RDX, Audi Q5, BMW X3, Lincoln MKC, Mercedes-Benz GLC, Porsche Macan et Volvo XC60. Il y a fort à parier que le comportement routier de l’Envision devrait plutôt se comparer à celui des Lincoln ou Volvo. On le comparera aussi au nouveau Cadillac XT5 qui emprunte la même plate-forme et les mêmes mécaniques. Dans la gamme Buick, l’Envision se situera entre le petit Encore et l’imposant Enclave.

Qui a dit que les produits chinois étaient mal finis?

Ce nouveau Buick n’est pas laid, néanmoins, il ne devrait pas ressortir de la masse non plus. Quand nous l’avons vu à Detroit, son degré de finition, autant extérieure qu’intérieure, était très relevé et jamais nous n’aurions pu deviner qu’il s’agissait d’un véhicule fabriqué en Chine, un pays où l’interprétation de la qualité automobile semble souvent très relative. Le tableau de bord peut paraître tarabiscoté pour certains, mais l’on ne peut redire sur la qualité des matériaux utilisés, du moins sur l’exemplaire examiné. Un écran de huit pouces relaiera les informations du système IntelliLink ainsi que toutes celles nécessaires au bon fonctionnement du véhicule. Le système OnStar avec 4G LTE avec Wi-Fi intégré sera livrable en option.

Le coffre de l’Envision peut contenir 761 litres lorsque les sièges de la deuxième rangée sont relevés et 1 622 s’ils sont baissés, ce qui est dans la bonne moyenne pour la catégorie. Et tant qu’à être dans les chiffres, mentionnons que ce VUS compact de luxe peut remorquer jusqu’à 680 kilos (1 500 livres)

Très moderne… et c’est juste un 2016!

Une seule motorisation a été confirmée pour l’instant. Il s’agit d’un quatre cylindres 2,0 litres turbocompressé développant environ 252 chevaux et un couple de 260 livres-pied. Ce moteur sera lié à une boîte automatique à six rapports – oui, je sais, c’est peu en 2016 mais, en contrepartie, les transmissions de GM ont généralement un fonctionnement irréprochable. Quelquefois, moins c’est mieux. L’Envision aura droit à un rouage intégral à double embrayage qu’il partagera avec la nouvelle Buick LaCrosse. Ce rouage, plutôt sophistiqué, fait appel à un système à deux embrayages contrôlés électroniquement et qui remplacent le différentiel traditionnel. Fabriqué par l’équipementier anglais GKN, il agit aussi comme un variateur actif du couple (torque vectoring en bon français), ce qui permet d’expédier un couple différent à l’une ou l’autre des roues pour améliorer la traction. Un quatre cylindres de 2,5 litres bon pour 197 chevaux et 192 lb-pi de couple pourrait venir s’ajouter sur la version 2017.

Avec un poids prévu de 1 840 kilos, les performances ne devraient pas être éclatantes mais pas trop lambines non plus. GM annonce 11,8 l/100 km en ville et 9,1 sur la route. On espère vérifier ça bientôt! On a également hâte de prendre le volant de l’Envision bien que nous n’envisageons pas un dynamisme à la BMW X3. D’ailleurs, le communiqué de presse de l’Envision parle quatre fois de réduction du bruit et zéro fois de sportivité…

Même si l’on en parle moins depuis quelques années, la menace d’envahissement du marché américain par les Chinois continue d’obséder plusieurs personnes. Alors qu’on attendait une épidémie de petites voitures mal foutues, dangereuses mais redoutablement abordables à l’achat, voilà que ce VUS — qui semble très bien fignolé — nous arrive de Chine, par l’entremise d’un constructeur américain en plus! Si c’est ça l’envahissement chinois, il n’y a pas de quoi s’inquiéter!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsGMC Terrain 2018 : prenons tout ce qui passe
LAC-BEAUPORT (Québec) – Le segment des véhicules utilitaires compacts est absolument contingenté avec une panoplie de modèles, formes, styles et gammes de prix. Avec autant de choix, même les consommateurs qui en redemandent toujours plus ne savent plus où donner de la tête. Pour un constructeur aussi diversifié que General …
Commentaires