Lincoln MKT 2017: Grosse fleur verte sur fond bleu pâle

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Il y a plusieurs années, l’auteur de cet essai travaillait pour une entreprise spécialisée dans la fabrication de partitions en tissu. Nous avions reçu trois rouleaux de tissu à motifs de grosses fleurs vertes sur fond bleu pâle. C’était… peu orthodoxe, disons. Puisqu’il s’agissait d’une erreur de codification de notre part, le fournisseur, trop heureux, avait refusé net de les reprendre. Qu’allions-nous faire de tout ce tissu? C’est simple, on le proposerait à nos clients américains dont les goûts sont quelquefois… peu orthodoxes. Et vous savez quoi? En quelques mois, notre stock de tissu ‘’spécial’’ était épuisé!

Si le Lincoln MKT est encore offert, ce n’est assurément pas à cause de sa popularité au Canada où, l’an dernier, il ne s’en est vendu que 217 unités. Aux États-Unis, par contre, bon an mal an, il s’en écoule entre 4 500 et 5 000! Pas trop mal pour un véhicule qui est avec nous depuis 2010 et sans changements majeurs depuis.

Gros comme un avion et fait pour les aéroports

La présentation du MKT a de quoi surprendre. Il n’est pas seulement immense. Il est aussi dessiné de façon à ce qu’il paraisse encore plus gros. De couleur noire, on l’associe immédiatement à un corbillard sur les stéroïdes. Malgré tout ce qu’on peut en penser, ce véhicule est parfait pour les longues randonnées en tout confort. En plus, il peut engloutir une quantité phénoménale d’objets même si les six ou sept places (selon la version) sont occupées. Ce n’est pas pour rien qu’on le retrouve surtout aux alentours des aéroports américains, où il remplace avec brio les vieilles Continental qui s’en vont à la casse.

En 2013, le MKT a connu quelques changements de mi-génération. Parmi ceux-ci, on retrouve un tableau de bord modernisé,qui reprend le style et la technologie des autres produits Lincoln. L’an dernier, il a hérité de la technologie SYNC 3, plus conviviale que le MyLincoln Touch qu’il remplace. Dans la catégorie ‘’Y’auraient dû changer ça en même temps’’, nommons les touches à effleurement sur lesquelles le conducteur doit glisser un doigt pour ajuster le volume de la radio ou la vitesse du ventilateur. On s’y habitue assez rapidement, mais le moindre trou fait bouger le doigt, ce qui fait échouer (ou amplifier) l’opération en cours. Sacrant.

Les sièges avant sont confortables, mais sans excès. Ceux de la deuxième rangée, facilement accessibles via de larges portières, sont du même moule. Au moins, l’espace pour la tête et les jambes n’est pas compté. La troisième rangée s’avère très peu accueillante et j’imagine qu’elle ne sert que dans des cas de nécessité extrême uniquement.

Iglou, iglou, iglou…

Sous le capot, on retrouve un V6 3,5 litres EcoBoost, qui développe 365 chevaux et un couple de 350 livres-pied. Ne cherchez pas plus loin, c’est le même que celui du Ford Flex dont le MKT est dérivé. D’ailleurs, il suffit de regarder les deux véhicules de côté pour comprendre que, sans trop se ressembler, ils partagent le même goût pour les fleurs vertes sur fond bleu… Toujours est-il que ce 3,5 litres est lié à un rouage intégral (les Américains ont droit à une version à traction) par l’entremise d’une transmission à six rapports, sans histoire. Cet ensemble, associé au poids excessif du MKT, est responsable d’une consommation d’au bas mot 13,5 litres aux 100 km. Et il ne faut pas trop se fier à l’ordinateur de bord, d’un optimisme délirant.

Personne ne sera étonné d’apprendre que le MKT se comporte sur la route comme le suggère son style : pataud. La suspension privilégie, et de loin, le confort à la sportivité, la direction est déconnectée de la réalité et les freins manquent de vigueur. Par contre, l’habitacle très silencieux, la puissance toujours disponible et l’aménagement intérieur qui rappelle la polyvalence des fourgonnettes rendent la vie plus agréable. D’un autre côté, à peu près tout ce qu’on peut imaginer en fait de technologies relatives à la sécurité monte à bord, mais souvent en option (régulateur de vitesse adaptatif, avis de circulation transversale, aide au suivi de voie, etc.) Même à plus de 50 000$ pour la version de base, il faut payer un supplément pour obtenir un simple volant chauffant.

Dès cet automne, le MKT aura de la compétition. Et provenant de l’interne en plus! En effet, la Lincoln Continental s’apprête à faire un retour marqué. Beaucoup plus moderne que le MKT, cette nouvelle berline a toutes les chances de prendre le relais avec succès, surtout dans les parcs automobiles. La grosse fleur verte sur fond bleu, après de nombreuses années de valeureux services, devrait logiquement nous quitter bientôt. Ou pas.

Partager sur Facebook
Commentaires