Volvo S60 2017: La variété en attendant la nouveauté

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Il y a quelques années, Volvo a entamé sa renaissance, le XC90 étant le premier véhicule doté du nouvel ADN du constructeur. Et maintenant, ce sont les nouvelles S90 et V90 qui prennent l’affiche. La gamme complète aura bientôt passé au bistouri, mais dans le cas des S60 et V60, la berline et la familiale compactes de Volvo, il faudra patienter encore un peu.

Il n’est pas facile de rivaliser dans le créneau des compactes de luxe. Volvo s’était bâti une réputation axée sur la sécurité, mais de nos jours, c’est devenu le credo de tous les constructeurs. Même si la S60 et la V60 passent les tests de collision avec mérite, il faut désormais en faire un peu plus pour attirer les acheteurs dans les salles d’exposition.

V60, pour les amateurs de familiale

Un des éléments clés dans cette catégorie, c’est d’être en mesure de décliner un modèle en de multiples versions. Volvo l’a compris et a créé quelques variantes. Outre la berline S60, les amateurs de familiales seront heureux d’apprendre que la V60 est toujours au catalogue, elle qui survit à l’invasion des VUS.

À mi-chemin entre la familiale et le VUS XC60 se trouve la V60 Cross Country, avec son rouage intégral de série et son dégagement au sol supérieur. Elle représente un choix intéressant pour ceux qui regardent du côté des Subaru Outback et Audi A4 allroad. Et question d’élargir la gamme davantage, on propose aussi la berline S60 Cross Country, unique en son genre.

Ce qui distingue le tandem S60 / V60, c’est surtout la qualité de son habitacle et son haut niveau de confort. L’insonorisation est excellente, filtrant tous les bruits ambiants alors que la présentation du tableau de bord, malgré l’âge du modèle, demeure fonctionnelle. La position de conduite est optimale grâce aux nombreux ajustements de la colonne de direction et l’ergonomie est sans reproche. La cerise sur le gâteau? Le confort des sièges! Volvo est passée maître dans cet art et il n’existe aucun équivalent sur le marché. Quant au style extérieur, les deux modèles sont toujours dans le coup, sans être aussi spectaculaires que les nouveautés du constructeur.

Moins de moteurs cette année

Pour 2017, Volvo a abandonné ses cinq cylindres 2,5 litres et six cylindres 3,0 litres turbocompressés. De série, on trouve un quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé qui équipe les versions T5 FWD et AWD, lui qui développe 240 chevaux et un couple de 258 lb-pi. Son principal avantage? Sa consommation plus que raisonnable! Il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports et son système arrêt/démarrage contribue à réduire la consommation. Il vaut mieux également opter pour le rouage intégral, non seulement il est fort efficace sur les routes glissantes, mais il élimine l’effet de couple ressenti au volant.

Ce même moteur est offert en version T6 avec une puissance supérieure, 302 chevaux, grâce à un compresseur qui travaille de pair avec le turbocompresseur. Ce combo ajoute en puissance tout en réduisant à néant le temps de réponse du turbo.

Polestar, la chasse aux sportives

Puisque la sportivité vend dans ce créneau, Volvo s’est aussi attardée à offrir des choix plus dynamiques. C’est le mandat des éditions R-Design qui profitent d’un traitement visuel distinct. Cette année, on perd un peu de puissance avec la disparition du six cylindres. Le moteur de la T6 livre 302 chevaux. C’est un peu moins que les 325 chevaux de l’ancien modèle. On y gagne toutefois en économie de carburant.

AMG et M, ça vous dit quelque chose? Ce sont les divisions haute performance de Mercedes-Benz et de BMW, chargées de produire des bolides hauts en couleur. De son côté, Volvo s’est porté acquéreur de Polestar, un préparateur qui collabore avec elle depuis le milieu des années 90. Dans le cas du tandem S60 / V60, on s’est basé sur la version R-Design.

Le quatre cylindres 2,0 litres de la Polestar développe 367 chevaux pour un couple de 347 lb-pi. Par rapport à l’ancien six cylindres, sa puissance accrue est apportée par un plus gros turbo, de nouvelles bielles, des arbres à cames redessinés, une plus grande prise d’air et une pompe de carburant à plus grand débit. Équipées d’un rouage intégral, ces bolides bouclent le 0-100 km/h en moins de cinq secondes. On est tout de même loin de la puissance de chez AMG et M, mais pour le prix, on obtient toute une voiture!

Misant toujours sur leur aspect sécuritaire, les S60 et V60 séduisent par leur confort et leur excellente qualité de fabrication. Elles demeurent deux modèles intéressants et il y a fort à parier que la prochaine génération pourrait bien changer la donne et propulser la série 60 sur le podium.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLes premières images de la Volvo V60 2019?
Ce n’était qu’une question de temps avant que la familiale compacte de luxe V60 , ainsi que sa sœur berline S60, ne subissent la même cure de rajeunissement que le reste de la gamme Volvo. Bien que le constructeur suédois nous réserve un dévoilement officiel la semaine prochaine, et prévoit …
Commentaires