Rolls-Royce Dawn 2017: Le choix des jeunes

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

La Phantom de septième génération est en fin de carrière et sa remplaçante n’arrivera pas avant 2018. Les trois autres voitures de la gamme Rolls-Royce sont un peu plus petites et moins chères ou, disons, moins exorbitantes.

La berline Ghost

Lancée en 2010, la Ghost est construite à partir d’une architecture de BMW de Série 7 et elle a su séduire des acheteurs plus jeunes (40 à 50 ans, soit 10 de moins que les acheteurs de Phantom). La berline a eu droit à une révision en 2014, et nous revient pratiquement inchangée pour 2016.

La Ghost est dotée des caractéristiques classiques de la marque automobile la plus prestigieuse au monde : porte-à-faux court à l’avant et long à l’arrière, portières arrière à ouverture inversée, calandre imposante et Spirit of Ecstasy sur le capot. Côté motorisation, on peut compter sur un V12 biturbo de 6,6 litres qui produit 563 chevaux et un couple de 605 lb-pi de 1 500 à 5 000 tr/min. Il actionne les roues arrière via une boîte automatique à huit rapports. L’accélération est très autoritaire.

Au volant de cette Rolls-Royce au silence déconcertant, vous n’avez pas à vous embêter avec la sélection d’un mode de conduite. Elle anticipe la route grâce à un système par positionnement global qui commande le comportement de la boîte de vitesses. En 2016, Rolls-Royce a même lancé une version Black Badge plus puissante (603 chevaux, 620 lb-pi) et dotée d’une suspension pneumatique plus ferme

La Ghost est aussi offerte avec un empattement allongé et on peut la personnaliser à l’infini en choisissant parmi des milliers de couleurs extérieures, des centaines de teintes de cuir et d’innombrables finis de bois. Vous aimeriez un cuir d’alligator de la couleur de l’œil gauche de votre husky? Vous n’avez qu’à le demander! Soigneusement réalisés à la main, les habitacles de Rolls-Royce sont des œuvres d’art.

Le coupé Wraith

La Wraith est élaborée à partir d’une plate-forme de Ghost raccourcie. C’est la Rolls la plus axée sur le plaisir de conduite, et c’est aussi la plus rapide jamais construite. Son V12 biturbo de 6,6 litres (624 chevaux, couple de 590 lb-pi) la propulse de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes. 85% des acheteurs de Wraith sont des nouveaux venus chez Rolls-Royce.

Les sièges arrière peuvent accueillir deux adultes, mais cette machine est surtout conçue pour transporter les passagers avant dans la plus grande opulence. À l’intérieur, on trouve un charmant mélange d’artisanat à l’ancienne et de nouvelles technologies, dont un système de type iDrive de BMW. Le compte-tours est remplacé par un cadran délicieusement anachronique qui indique la réserve de puissance disponible.

Avec la déclinaison Black Badge lancée en 2016, le chrome cède sa place au noir ultralustré et l’on obtient des roues en fibre de carbone. À l’intérieur, les panneaux de bois traditionnels sont remplacés par l’aluminium et la fibre de carbone, et les sièges en cuir sont noir et bleu cobalt. En relevant la tête, vous pourrez admirer la doublure de toiture ciel étoilé (une option à 16 000 $ sur les autres modèles).

La puissance maximale de la Black Badge est la même, mais le couple est à la hausse (642 lb-pi). Elle est dotée d’une suspension pneumatique révisée, de plus gros freins avant et d’une boîte automatique plus réactive.

Le cabriolet Dawn

Le massif cabriolet Phantom quitte la scène au profit de la nouvelle Dawn 2017. Pour simplifier, on pourrait dire que la Dawn est une Wraith décapotable avec un groupe motopropulseur de Ghost. Mais en réalité, 80% des panneaux de carrosserie sont tout nouveaux, le pare-brise est plus bas et la silhouette arrière du toit est plus effilée. Une élégante bande d’acier inoxydable marque la jonction entre le toit et la carrosserie.

Le toit en tissu à six couches, de fabrication française, est le mieux insonorisé jamais construit selon la firme. Il se range et se déploie en 22 secondes. La Dawn fait partie des rares cabriolets qui peuvent accueillir confortablement quatre personnes. Les sièges en cuir proviennent de taureaux élevés en haute altitude en Allemagne, là où les moustiques et les clôtures ne peuvent pas abîmer leur peau. Les tapis sont en laine d’agneau.

La Dawn est polie à la main pendant huit heures avant de sortir de l’usine de Goodwood, en Angleterre. Le logo R-R sur les roues est mobile, de sorte qu’il revient toujours à l’endroit quand vous arrêtez la voiture. En cas de pluie, il y a les parapluies cachés dans les ailes avant.

Si vous voulez une Rolls-Royce, vous devrez faire preuve de patience. Tous les modèles destinés au Canada pour 2016 ont déjà trouvé preneur, de même que toutes les Dawn 2017.

Partager sur Facebook
Commentaires