Chevrolet Avalanche/Cadillac Escalade EXT, la polyvalence se raffine

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Lorsque les ingénieurs de Chevrolet ont eu le feu vert pour développer cette camionnette pour le moins spéciale, ils ont décidé de mettre l’accent sur la qualité. Cette fois-ci, pas de raccourcis, puisque les fausses économies se traduisent par la suite par un véhicule qui n’est pas capable d’affronter la concurrence. Le résultat a été concluant: on a réussi à produire quelque chose de qualité et d’unique en son genre, ce qui explique pourquoi ce véhicule continue d’étonner, plusieurs années après son lancement.

Cela ne signifie pas qu’il faille se contenter du statu quo, bien au contraire. On semble décidé, chez ce constructeur, à continuellement améliorer le produit afin de demeurer compétitif. Et malgré des pertes financières énormes de GM, Chevrolet a apporté de nombreuses améliorations à l’Avalanche en 2009.

Place aux nouveautés

Sans vous donner une liste exhaustive, voici quelques-unes des nouveautés proposées par l’Avalanche en 2009. La plus importante est la transmission automatique à six vitesses sur tous les modèles. Viennent ensuite l’écran de la caméra arrière intégré dans le rétroviseur intérieur, un ensemble de remorquage ultra robuste, un contrôleur de freins intégrés pour faciliter le remorquage et, dans le modèle LTZ, des sièges chauffants et climatisés, un système ambiophonique Bose de même que plusieurs éléments visant à souligner le caractère exclusif de ce modèle. Enfin, la connectivité Bluetooth est dorénavant avec commandes au volant.

L’Avalanche est offert en versions LS, LT et LTZ, avec deux ou quatre roues motrices. Le groupe motopropulseur avec moteur V8 de 5,3 litres de série est doté de la technologie de gestion active du carburant, qui permet de passer directement du fonctionnement en mode huit cylindres à quatre cylindres pour une meilleure économie. Un moteur V8 de 6,0 litres, également avec gestion active du carburant et calage variable des soupapes, est offert en option. Ces moteurs sont de type FlexFuel, c’est-à-dire qu’ils peuvent rouler avec de l’éthanol E85.

Mais l’élément le plus distinctif de ce véhicule est sa cloison intermédiaire Midgate qui lui permet de fonctionner tantôt comme un utilitaire sport, tantôt comme un camion ou même les deux. La cloison Midgate s’abaisse pour prolonger la caisse de 1,6 m (63 po) à 2,5 m (98 po). Le siège arrière doit être rabattu pour assurer une capacité de rangement maximale ; avec le siège arrière relevé et la cloison Midgate fermée, l’Avalanche offre de l’espace pour six passagers. Lorsque la cloison Midgate est ouverte et que la banquette arrière est baissée, l’Avalanche peut transporter des feuilles de matériaux de construction de 1,2 m par 2,4 m avec le hayon fermé. Les compartiments de rangement verrouillables sont intégrés dans les parois de la caisse et renferment également des orifices d’évacuation; ils peuvent donc être remplis de glace et servir de glacières. Un couvercle rigide pour espace de rangement en trois morceaux avec panneaux à verrouillage est aussi offert.

Sur la route, cette camionnette fort originale se démarque par son confort, sa suspension à ressorts hélicoïdaux et une consommation de carburant raisonnable, du moins pour une camionnette. Toutefois, ses dimensions imposantes deviennent un handicap majeur dans la circulation urbaine. Il faut vraiment avoir besoin de ce type de véhicule pour se le procurer, surtout avec le prix du litre d’essence qui semble toujours progresser à la hausse.

Cadillac EXT : le cousin riche

Puisqu’il n’y a pas si longtemps les véhicules utilitaires de tout acabit avaient la cote chez nos voisins du sud, toutes les grandes marques américaines se devaient de proposer divers produits. Compte tenu de la grande popularité du Chevrolet Avalanche et de sa conception originale, on ne s’est pas gêné chez Cadillac pour demander à la division populiste de lui refiler son Avalanche que l’on a immédiatement baptisé Escalade EXT. Vous savez comme moi que, malgré l’écusson de prestige qui trône au centre de la grille de calandre, ce modèle partage la plupart de ses organes mécaniques et de sa configuration Midgate avec le Chevrolet. Par contre, la Caddy a des atouts au chapitre de la mécanique : une transmission automatique à six rapports et un gros moteur V8 de 6,2 litres de 403 chevaux. Si la Chevrolet bénéficie cette année de la boîte à six rapports, l’Escalade EXT conserve en exclusivité son gros moteur V8 en aluminium qui a été le premier dans sa catégorie à être doté du calage variable des soupapes.

Pour le reste, l’Escalade est sensiblement le même que l’Avalanche, à par le fait que l’habitacle est nettement mieux insonorisé et plus luxueux. La qualité des matériaux et de la finition ainsi que l’attention aux détails sont autant d’éléments qui sont appréciés par le propriétaire type d’une Cadillac. En plus, grâce à sa suspension Magnaride à amortisseurs magnétiques, non seulement le confort est-il supérieur, mais la tenue de route est améliorée puisqu’ils varient leur fermeté en un rien de temps. Malgré tout, qu’il s’agisse de l’Avalanche ou de l’Escalade, rappelons qu’il faut avoir réellement besoin d’un véhicule de ce genre pour investir dans un mastodonte dont la consommation de carburant sera en moyenne supérieure à 15 litres aux 100 km, et ce, avec un seul occupant à bord et aucune remorque attachée au véhicule.

FEU VERT

Système Midgate ingénieux
Suspension confortable
Comportement routier équilibré
Boîte automatique à six rapports
Moteurs puissants

FEU ROUGE

Dimensions encombrantes
Consommation élevée
Certains plastiques à revoir
Insonorisation perfectible (Chevrolet)

Partager sur Facebook
Commentaires