Audi A7 2017: Pour vous et votre famille

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Les constructeurs allemands se permettent tout depuis quelques années. Dans la dernière décennie, Audi a décidé de se lancer dans la production de supervoitures, de véhicules utilitaires de tous les formats, de voitures électriques et de coupés quatre portes. Il est quand même impressionnant qu’Audi, Porsche, Mercedes-Benz et BMW aient tous fait la même chose.

Pour sa part, Audi exploite chacun de ses modèles au maximum. Depuis son arrivée en 2010, la A7 se décline en plusieurs versions, visant à satisfaire une plus grande clientèle. En fait, la A7 est la voiture la plus polyvalente et la plus accomplie chez Audi.

Design fonctionnel

On ne peut nier le fait que la A7 est une belle voiture. Les révisions apportées pour 2017, soit de nouvelles couleurs et de nouvelles jantes, démontrent que malgré l’âge de la voiture, son design demeure très contemporain. Peu importe l’angle, la A7 combine à merveille la subtilité et l’élégance allemande à l’allure musclée. Si on passe aux versions supérieures, le muscle prend le dessus, mais le look d’ensemble de la voiture demeure raffiné. L’idéal serait d’opter pour l’ensemble S line – les jantes et les pare-chocs sport sont sublimes.

L’habitacle, d’une finition exemplaire, est des plus accueillants, conçu avec des matériaux de grande classe. La planche de bord comprend un minimum de commandes, ce qui lui donne une apparence épurée. L’interface multimédia MMI avec pavé tactile sert de point d’accès à la majorité des menus, soit pour le système de navigation ou pour l’infodivertissement. L’affichage multifonction n’est pas celui, dernier cri, qui a été introduit avec la nouvelle TT. Il peut par contre afficher l’image projetée par l’assistant de vision nocturne optionnel. Les jauges sont de lecture facile et l’affichage à tête haute est disponible en option.

L’espace pour les occupants est généreux. Cinq adultes peuvent y prendre place et le coffre est en mesure d’avaler toutes leurs emplettes achetées au quartier DIX30. Comme véhicule pour la famille, la A7 est facilement en mesure de répondre aux attentes de plusieurs.

Un moteur avec ça?

D’emblée, la A7 est équipée d’un V6 suralimenté de 3,0 litres. Avec ses 333 chevaux, les performances sont assurées, puisque la boîte automatique Tiptronic à huit rapports et le fameux rouage intégral quattro sont de série. Le compresseur a l’avantage de produire de la puissance à très bas régime, ce qui autorise des accélérations soutenues.

Pour 2017, Audi ajoute la variante Competition à la gamme. Elle se loge entre les versions de base et la S7, puisque sa puissance grimpe à 340 chevaux. Pour une somme plus ou moins modique, en plus du gain en vigueur, s’ajoute un bon nombre d’accessoires de performance qui la rendent particulièrement intéressante. Le différentiel sport quattro à l’arrière et les jantes de 20 pouces avec pneus de performance sont maintenant de série.

La S7 est la version la plus équilibrée. Son V8 biturbo de 450 chevaux assure une conduite des plus exaltantes, sans toutefois annoncer, à tous ceux qui l’entourent sur la route. Elle peut facilement et habilement déculotter la majorité des voitures soi-disant sport puisqu’elle peut atteindre 100 km/h en 4,5 secondes et des poussières.

Ensuite, on retrouve la RS 7, un véritable super bolide qui propose des accélérations fulgurantes grâce à ses 560 chevaux. Si on en veut plus, Audi recommande la version Performance, qui ajoute 45 chevaux et qui retranche 0,3 seconde au sprint 0-100 km/h déjà impressionnant de 3,9 secondes de la RS 7 « de base ». Peu importe le moteur, la boîte automatique gère les changements de rapports avec une expertise admirable, que ce soit en pleine accélération, ou pour descendre à pas de tortue les rues étroites du DIX30.

En tant que routière, la A7 se comporte comme une grosse berline luxueuse et silencieuse. En mode confort, le roulement est confortable et légèrement dynamique. Le sélecteur de mode de conduite Audi drive select permet aussi les réglages automatique, dynamique ou individuel. Puisque les routes du Québec sont loin d’être idéales, on recommande de programmer le mode Individuel de manière à bénéficier d’un roulement plus souple, mais d’une réponse plus agressive des autres composantes. La direction est précise, mais ne communique que très peu les informations de la route au pilote, un trait commun chez Audi.

La A7 est ce qui se rapproche le plus d’une berline familiale pleine grandeur chez les constructeurs allemands, sans toutefois être une station wagon. Si on l’aime pour son look et pour ses performances, on est aussi des fans de son grand coffre, facilement accessible grâce à son hayon.

Partager sur Facebook
Commentaires