Chevrolet Tahoe 2017: Bienvenue aux claustrophobes

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Les imposants VUS de Chevrolet, GMC et Cadillac semblent tirés d’une époque révolue pour certains, mais ils possèdent tout de même des qualités toujours appréciées. On les aime pour leur capacité à transporter plusieurs passagers dans le luxe et le confort ainsi que pour leur excellente capacité de chargement.

Seul le Cadillac Escalade entre dans une classe à part, servant de carte de visite dans les endroits chics et mondains, aux côtés des autres grands VUS de luxe que sont les Range Rover, Lexus LX ou Mercedes-Benz GLS.

Malgré une pression importante à tendre vers les VUS plus compacts, GM dispose toujours d’une offre complète dans le créneau des mastodontes avec ces quatre modèles répartis dans trois marques. Ce constructeur accapare une bonne part du marché avec des camions qui répondent parfaitement aux attentes des acheteurs. Le prix du carburant plus bas ces dernières années leur offre aussi un sursis, eux qui ont durement souffert dans le passé.

Une 12e génération du Suburban

Sans doute le plus connu de tous, le Suburban, est commercialisé depuis 1935 et s’appelait Suburban Carryall à époque. Ce badaud est maintenant rendu à sa 12e génération. Son avantage? Tout comme le Yukon XL et l’Escalade ESV, il a un habitacle ultraspacieux qui procure un espace inégalé, peu importe le nombre de passagers et l’attirail à bord. Vous connaissez plusieurs véhicules qui permettent de transporter un kayak de mer à l’intérieur? Merci à son volume de chargement de 3 429 litres lorsque les deux rangées de sièges arrière sont baissées.

Sous le capot, le Suburban profite de la même mécanique que celle de son petit frère, le Tahoe, et de celle de son cousin, le GMC Yukon, soit un V8 de 5,3 litres à injection directe qui développe 355 chevaux pour un couple de 383 lb-pi, marié à une boîte automatique à six rapports. C’est en fait le même moteur que l’on retrouve dans les GMC Sierra et Chevrolet Silverado, les camionnettes pleine grandeur de General Motors. Ce n’est pas étonnant puisque tout ce beau monde partage la même plate-forme et les mêmes organes mécaniques.

La bonne nouvelle c’est que grâce, notamment, au système de désactivation des cylindres, il est possible d’obtenir une moyenne de consommation plus raisonnable que par le passé, mais faut-il encore adopter une conduite très posée. La conduite urbaine obligeant de nombreux arrêts et départs est sans aucun doute l’ennemi numéro un de ces modèles côté consommation.

Le V8 de 6,2 litres réservé à l’élite

Si vous voulez plus de puissance, il faudra vous tourner vers le Cadillac Escalade ou les GMC Yukon et Yukon XL Denali, qui sont les seuls à disposer du V8 de 6,2 litres. Ce dernier développe 420 chevaux et un couple de 460 lb-pi, le tout jumelé à une boîte automatique à huit rapports. Il faut toutefois vous attendre à une facture beaucoup plus salée pour ces véhicules, leur exclusivité ayant un prix, surtout dans le cas du Cadillac Escalade.

Le seul autre choix pour ce qui est de la mécanique, c’est le type de rouage chez les modèles Chevrolet et GMC. Dans ces cas, le rouage intégral n’est pas inclus de série et comme vous pouvez l’imaginer, il est difficile de recommander une version à propulsion. Ces véhicules sont beaucoup plus efficaces, surtout en hiver, lorsque le couple est réparti aux quatre roues. De plus, le mode Auto, qui permet d’éviter toute intervention manuelle et qui répartit automatiquement le couple entre les roues avant et arrière, selon les conditions de la chaussée, est particulièrement apprécié.

Style classique et plus angulaire

Côté style, GM a récemment remanié les modèles, chose assez rare dans le domaine des VUS grand format. Leurs lignes sont demeurées classiques, mais elles ont été modernisées notamment avec une nouvelle grille et surtout, avec de nouveaux phares qui incorporent maintenant une bande à DEL et qui s’étirent un peu plus dans les ailes. Le toit est aussi plus plat et les rondeurs ont été éliminées, offrant ainsi un design général plus angulaire.

Considérés au départ des VUS robustes, mais rugueux, leur comportement a changé du tout au tout au fil des années. C’est encore plus marqué avec la récente refonte, alors que les ingénieurs se sont attardés à rehausser le confort et surtout, à améliorer le silence de roulement. La rigidité accrue du châssis améliore non seulement leur comportement routier, mais réduit également les vibrations.

Grâce à des suspensions mieux adaptées, la conduite devient alors plus confortable et beaucoup moins similaire à celle d’une camionnette. Une suspension magnétique est aussi proposée, rehaussant encore plus le plaisir au volant, surtout lors des randonnées plus longues.

Ces quatre gros VUS ne sont certes pas appropriés à tous, mais il est difficile de les critiquer puisqu’ils remplissent très bien leur mandat. Il faut toutefois être prêt à y mettre le prix, car aucun n’est réellement une aubaine.

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires