Acura MDX 2017: La NSX fait sa marque

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

L’année dernière, Acura a lancé sa NSX de nouvelle génération. Technologie avancée, écologique grâce à sa motorisation hybride, cette supervoiture japonaise devrait connaître du succès sur le marché.

Pourtant, dans cet essai, il n’est pas question de la NSX, mais bien du MDX, le gros VUS de la marque, un véhicule pourtant à des années-lumière d’une sportive ! Si nous faisons le lien avec la NSX, c’est parce qu’elle laisse son empreinte sur le MDX en 2017, avec l’arrivée d’une motorisation hybride du même type, et d’un style extérieur qui s’en rapproche. Le style de la partie avant, par exemple, rappelle celui de la NSX. En attendant une refonte complète du modèle, ces additions devraient permettre au MDX de demeurer une option intéressante dans un marché plutôt complexe.

Technologie pour pas cher

Le MDX est un VUS de luxe intermédiaire plutôt abordable. La version de base coûte, au moment d’écrire ces lignes, moins de 56 000 $, et la version tout équipée avec le moteur V6 hybride se vend en deçà de 68 000 $, alors qu’à ce prix, vous aurez un BMW X5 de base.

Le moteur de base du MDX, un V6 de 3,5 litres, développe 290 chevaux et 267 livres-pied de couple, puissance acheminée aux quatre roues par l’entremise d’une transmission automatique d’origine allemande à neuf rapports, garantissant une bonne économie d’essence, avec une moyenne que l’on peut maintenir aux alentours de 11 l/100 km. Toutefois, les motorisations de base des concurrents déploient en moyenne 350 chevaux.

Acura a doté son MDX du rouage intégral SH-AWD, dit de « super-maniabilité » en français (Super Handling – All Wheel Drive en anglais). Il fait un très bon travail, tant sur l’asphalte lorsque la conduite est dynamique, que dans des conditions hivernales difficiles. Ce système se sert des freins pour ralentir les roues et/ou du couple pour les faire accélérer, ce qui autorise une tenue de route de haut calibre et une conduite sécuritaire lorsque la chaussée se dégrade. Et le tout se fait de façon parfaitement transparente.

Modernité


L’arrivé d’un nouveau groupe motopropulseur dans ce VUS de sept places implique quelques changements positifs. Tous les MDX 2017 seront livrés avec l’ensemble technologique AcuraWatch, qui comprend essentiellement un paquet de radars qui détecteront les autres voitures et les obstacles pour vous, prévenant les collisions au besoin, en plus de vous garder entre les lignes sur la route. Jusqu’alors réservées aux versions plus équipées, ces technologies amènent un meilleur niveau de sécurité. Par exemple, si on lâche le volant sur l’autoroute, chose non recommandée par le constructeur (le contraire aurait été surprenant !), ces systèmes font un bon travail pour garder le véhicule sur le droit chemin.

Cet ajout rendra sans aucun doute le MDX encore plus intéressant. Mais ce qui nous intéresse vraiment, c’est la nouvelle motorisation qui sera disponible en option. Inspirée de ce que l’on retrouve dans la NSX, elle sera composée essentiellement, ici, d’un V6 de 3,0 litres, de trois moteurs électriques et d’une transmission à double embrayage à sept rapports. Les moteurs électriques se chargeront des roues arrière, tandis que le moteur à essence, s’occupera des roues avant via un moteur électrique. La puissance combinée est de 325 chevaux, 35 de plus que la version purement à essence. En plus d’améliorer les accélérations, déjà bien correctes, ce groupe motopropulseur vise surtout à favoriser l’économie d’essence, faisant baisser la moyenne à près de 9,5 l/100 km.

On retrouve un ensemble Sport Hybrid, comme l’appelle Acura, dans la RLX également, à l’exception que dans cette voiture, il développe 377 chevaux, la cylindrée du V6 étant plus imposante à 3,5 litres. C’est à se demander pourquoi Acura n’a pas tout simplement choisi cet ensemble pour son MDX, plutôt que d’y aller pour un V6 de 3,0 litres.


Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’une transformation en profondeur pour le MDX, mais plutôt d’un rafraîchissement bien mérité. Il s’agit de l’un des meilleurs vendeurs de la marque, et même s’il est l’un des moins chers de sa catégorie, ce n’est pas une raison pour cesser l’innovation.

En offrant son VUS de luxe intermédiaire a un prix bien étudié, Acura a misé juste et a réussi. Il n’a pas la sportivité d’un BMW X5 ou le prestige d’un Mercedes-Benz GLE, mais son grand confort, son raffinement et ses technologies embarquées en font une offre intéressante à part entière. En plus, il est maintenant offert en version hybride !

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLe nouveau visage de l’Acura RLX 2018
La grande berline porte-étendard d’Acura n’a jamais connu un bon succès au palmarès des ventes. Bien que poussée technologiquement, la RLX – et même sa devancière, la RL – sort difficilement de l’anonymat avec son style très conservateur. Pour l’année-modèle 2018, la marque de luxe tente de lui conférer un …
Commentaires