Jeep Renegade 2017: : Attitude mini-Jeep

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2017

Lorsque Jeep a annoncé la venue du Renegade dans la catégorie des VUS sous-compacts, peu de temps après l’arrivée du VUS compact Cherokee, nous étions convaincus de son grand potentiel. Voyez-vous, Jeep est la marque de VUS la plus reconnue au monde, alors le succès était assuré. Du moins, c’était le cas sur papier.

Malgré le fait que le Renegade soit un produit intéressant, ce sont les Cherokee et Compass/Patriot qui sont largement responsables de la croissance des ventes chez Jeep, et par conséquent, chez la maison-mère FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Si la date de péremption des Compass et Patriot approche à grands pas, c’est à se demander si le dernier-né de la famille sera en mesure de porter le flambeau.

La pression sur le Renegade est plutôt grande. La catégorie dans laquelle il œuvre est en pleine croissance et la concurrence se fait féroce. Je parle ici, entre autres, des Mazda CX-3 et Honda HR-V qui trouvent régulièrement preneurs chez les petites familles.

Le plus tout-terrain du groupe

Pour démarquer le Renegade, Jeep met l’emphase sur le fait qu’il soit tout aussi habile en situation hors route que ses grands frères. Je vous confirme qu’il est particulièrement doué en la matière grâce, en grande partie, à la version Trailhawk et son système tout-terrain Selec-Terrain avec mode Rock.

Tout cela est bien beau mais, entre vous et moi, allez-vous vraiment vous diriger vers un sentier plus ou moins impraticable avec votre Jeep ou bien irez-vous plutôt à l’épicerie avant de prendre les enfants à l’école après le boulot?

Ce qui est bien avec ce Jeep, c’est le choix de moteurs. Les quatre cylindres MultiAir de 1,4 litre turbo et Tigershark de 2,4 litres sont non seulement efficaces mais frugaux. Vous avez de plus l’occasion de sélectionner une version à traction avant ou parmi quelques systèmes à traction intégrale, selon le niveau d’équipement.

En cours de configuration, vous allez remarquer la présence d’une boîte automatique disponible qui propose neuf rapports. Il est là, le bat qui blesse. La transmission de base est une manuelle à six rapports, mais elle n’est offerte qu’avec le moteur de 1,4 litre. Dans la majorité des cas, vous vous retrouverez donc avec « la neuf vitesses ».

Cette dernière fait un boulot acceptable si vos habitudes de conduite sont généralement pépères. Par contre, si vous êtes un peu plus énergique, vous découvrirez une boîte parfois récalcitrante, parfois paresseuse qui s’enfarge d’un rapport à l’autre. Cette transmission est, en fait, la principale raison pour laquelle on devrait regarder ailleurs. Sinon, le Renegade est bien.

Sur la route, le petit Renegade se débrouille avec brio. Sa suspension profite d’un débattement important, un élément important en hors route.Son roulement est souple et idéal pour la ville. Même si le roulis en virage est présent, il n’y a aucune raison de s’inquiéter car la tenue de route reste bonne. Ne vous attendez pas à une conduite dynamique, cependant! À ce chapitre, vaut mieux magasiner du côté de Mazda.

Pour le design et l’habitacle

La traditionnelle calandre avant de Jeep — à sept barres verticales —est au rendez-vous. Les dimensions extérieures compactes et la ligne de toit élevée du Renegade lui confèrent un look à la fois macho et, selon moi, beau. Parmi les membres de sa catégorie, il est de loin le plus distinctif.

Mis à part ses proportions extérieures, c’est l’habitabilité qui est importante à noter. Outre le HR-V de Honda, c’est ce Jeep qui offre le plus d’espace utile de la catégorie. Cinq adultes peuvent prendre place à bord, quoique le trajet devra être, de préférence, plus court que long.

La finition est plus qu’acceptable et ce, en dépit de la base du pilier A qui obstrue la visibilité quand on traverse une intersection, par exemple. Vu la carrure du Renegade, le dégagement pour la tête et les épaules est excellent. Le coffre et son ouverture sont tout aussi carrés, permettant un accès facile pour y ranger de gros items.

Nonobstant le fait que le Renegade soit la porte d’entrée de la gamme Jeep, il peut être doté de tous les gadgets, du centre multimédia Uconnect (très efficace, en passant), à une caméra de recul en passant par un bloc d’instrumentation configurable.

Le croisement de la marque Jeep et de la catégorie des VUS sous-compacts est un plan qui a beaucoup de bon sens. Il y a fort à parier que FCA mettra à profit cette marque légendaire en multipliant encore le nombre de modèles dans les salles d’exposition.

Pour le moment, le Jeep Renegade remplit ses obligations, mais le Cherokee vous sera probablement plus utile à long terme avec ses dimensions accrues sans compter qu’il ne coûte guère plus cher.

Partager sur Facebook
Commentaires