Hyundai Accent 2009, 9 995 bonnes raisons de se la procurer…

Points forts
  • Voiture bien construite
  • Confort étonnant
  • Rapport qualité/prix imbattable
  • Équipement plus généreux que la moyenne
  • Excellente garantie
Points faibles
  • Pneumatiques décevants
  • Présentation intérieure terne
  • Pas de freins ABS, même en option
Évaluation complète

" Oh boy, tu te paies la traite cette semaine, mon Antoine ! " me mentionnaient quelques collègues à la vue de la voiture que je mettais à l'essai. Eh bien moi, voici ce que je leur répondais : " Vous savez, si les gens savaient à quel point cette petite auto est intéressante, il y en aurait deux fois plus sur la route. Mais comme encore bien trop de gens voient des Toyota dans leur soupe, la Yaris demeure plus populaire. "

Et franchement, ce n'est qu'une question de réputation, à mon sens injustifiée, s'il se vend environ 30% plus de Yaris que d'Accent au pays. Oh certes, la petite Hyundai gagne des parts de marché au fil du temps, mais Toyota demeure néanmoins le leader du segment.

Pourtant, après avoir parcouru 200 kilomètres à bord d'une Yaris, pour ensuite effectuer le même trajet en Accent, je peux certainement vous dire que la coréenne constituerait mon premier choix, nonobstant le prix d'achat.

Bon, c'est vrai, les deux sont très jolies. Tant l'Accent que la Yaris sont de petites voitures charmantes, surtout lorsqu'agrémentées de quelques accessoires. Ce n'est donc pas ici, malgré sa bouille sympathique, que l'Accent gagne des points. Toutefois, il faut se glisser à bord d'une Accent pour comprendre que le niveau de confort se situe ici un rang au-dessus. D'abord, la position de conduite se compare davantage à celle d'une compacte que d'une sous-compacte. Puis, il faut l'admettre, le siège est vraiment plus confortable. Il est également réglable en hauteur, ce qui constitue un avantage majeur, et on bénéficie sans frais supplémentaires d'un accoudoir rabattable très appréciable pour la conduite extra urbaine. En fait, seule la présentation un peu vieillotte du tableau de bord et de son éclairage le soir venu, s'avère décevant.

Beaucoup plus pour beaucoup moins

Évidemment, il ne faut pas s'attendre à obtenir beaucoup dans une voiture affichée à un tel prix (9 995$). La radio CD avec prise auxiliaire, l'essuie-glace arrière, la banquette rabattable 60/40 et les tapis sont toutes des caractéristiques offertes de série chez Hyundai et optionnelles chez Toyota. Mais à ce prix, il ne faut pas compter sur un niveau de luxe très élevé. Sachez toutefois que pour à peine un peu plus, on peut obtenir un groupe électrique complet et un climatiseur. Pas mal, hein?

Autre avantage majeur par rapport à la Yaris, vous avez ici droit à un coffre digne de ce nom. En fait, l'Accent propose un volume de chargement carrément deux fois supérieur à celui de la Toyota. Et ça, c'est sans compter qu'avec la Hyundai, on peut agrandir le coffre de plusieurs façons, grâce à la banquette à dossier divisé.

Mécaniquement, c'est vrai, la petite Hyundai accuse un léger retard. Rien de majeur, sauf qu'il faut admettre qu'à puissance à peu près égale, la Yaris consomme légèrement moins. En fait, la différence est d'environ ¾ de litre par tranche de 100 kilomètres, avec des modèles à boîte manuelle, ce qui signifie environ 7,5 litres aux 100 kilomètres pour l'Accent. Pour le reste, c'est tout à l'avantage de Hyundai. Le couple est mieux réparti et le délai à l'accélérateur est inexistant, à l'inverse de chez Toyota. Même en matière d'entretien mécanique, le moteur est pourvu des dernières technologies et ne requiert que le minimum.

À l'exception des pneus

Depuis toujours, l'Accent compose avec une très mauvaise qualité pneumatique, ce qui affecte son comportement. Chaussez-la convenablement et vous découvrirez un côté de la voiture que vous ne soupçonniez pas. Évidemment, la voiture démontre une meilleure agilité lorsqu'elle est chaussée de pneus de 16 pouces, mais affiche tout de même un bel équilibre et une excellente maniabilité sur route. Et bien sûr, vous aurez deviné qu'il s'agit d'une citadine de choix, tout comme la Yaris d'ailleurs. En revanche, l'Accent distance sa rivale lorsqu'il est question de conduite sur autoroute. Moins sensible aux vents latéraux, plus stable et mieux insonorisée, elle constitue tout simplement une voiture plus confortable et agréable pour de longs trajets. Un aller-retour Montréal-Québec en Yaris, c'est souffrant, mais pas avec une Accent.

Très solide, l'Accent a également su démontrer une excellente fiabilité au fil des ans. Plusieurs entreprises font appel aux services de cette sous-compacte pour des services de livraison, et toutes se disent généralement très satisfaites de la durabilité et des faibles coûts d'entretien reliés à cette voiture. C'est donc dire que pour un particulier, il n'y a rien à craindre de ce côté. Et elle est aujourd'hui beaucoup mieux protégée contre la corrosion, ce qui lui permet de conserver une meilleure valeur.

Quant au prix, il est tout simplement imbattable. Les gens de GM auront beau tout faire avec l'Aveo, ils ne peuvent égaler l'offre de Hyundai, tant au niveau des modalités de financement et de location qu'au niveau du produit lui-même.

Bref, ce n'est pas le fruit du hasard si l'Accent gagne en popularité. Parce qu'en offrant plus d'équipement que la concurrence à moindre prix et en proposant un produit d'aussi bonne qualité couvert par une meilleure garantie, on ne peut qu'attirer davantage de clientèle, jour après jour.

Partager sur Facebook
Commentaires