Mercedes-Benz Classe GLK 2010, le bébé Benz !

Points forts
  • Style distinctif
  • Moteur performant
  • Habitacle spacieux
  • Bien équipé
Points faibles
  • Une seule motorisation
  • Pas de boîte manuelle
Évaluation complète

Avec le prix de l'essence qui fluctue, la mode est aux VUS plus compacts et la tendance se transpose également du côté des VUS de luxe. Si certains constructeurs se positionnent dans ce créneau depuis déjà quelque temps, Mercedes-Benz y entre cette année en introduisant sa cinquième gamme de VUS, soit la Classe GLK. Voilà qui comble le seul manque dans les VUS du constructeur et il va sans dire que Mercedes-Benz dispose maintenant de la gamme la plus étendue.

Alors que la mode a probablement été initiée par BMW avec son X3, Mercedes compte bien lui subtiliser des parts de marché en misant sur le style du véhicule et surtout, sur une puissance accrue. On retrouve sous le capot du GLK350, le seul modèle proposé pour le moment, un moteur six cylindres de 3,5 litres développant 268 chevaux pour un couple de 258 lb-pi, le tout marié à la seule boîte offerte, une automatique à sept rapports. Voilà le même moteur que l'on retrouve à bord de la berline E350. Cette mécanique offre au GLK 350 un certain avantage puisqu'elle propose six chevaux de plus que le six cylindres en ligne du BMW X3, mais c'est le couple qui est le plus avantagé. Le X3 ne dispose que de 225 lb-pi et ce chiffre est obtenu à un régime supérieur. Voilà qui assure au GLK un peu plus de pep, surtout lors des reprises. Du reste, le GLK devra faire face à plusieurs nouveaux joueurs dignes de ce nom, notamment le Audi Q5, le Volvo XC60 et le Acura RDX. Voilà qui vous laisse amplement de choix.

Une plate-forme connue

Mercedes a décidé de se baser sur une plate-forme connue pour développer le GLK, soit celle de la Classe C. Voilà qui offre une excellente base puisque cette dernière dispose d'une bonne rigidité et elle procure au GLK des dimensions intéressantes. De part sa stature, on devine bien sa provenance et son affiliation à la Classe C, mais il faut avouer que son style n'a rien de commun aux autres gammes. Il offre des lignes plus carrées, notamment en raison de sa calandre avant et de son pare-brise à angle plus droit. En effet, il comporte certains éléments de style similaire au Classe G, ce qui pourrait ne pas être un aspect positif mais, dans les faits, le GLK ose et son style lui va à ravir.

De plus, ses lignes plus classiques combinées à de larges zones vitrées apportent une excellente visibilité à l'intérieur tout en réduisant les angles morts. Voilà deux éléments qui sont fortement compromis lorsque l'on se retrouve à bord d'un véhicule disposant d'une ceinture de caisse élevée et d'une ligne de toit plongeante. Le style classique comporte toujours quelques avantages !

À l'intérieur, le GLK propose tout le luxe et le raffinement propre au constructeur germanique. L'instrumentation est bien présentée, le tout est efficace et simple à comprendre. Malgré la sobriété du tableau de bord, on a réellement l'impression d'être à bord d'un véhicule de luxe. Offert à un prix de base d'un peu plus de 41 000$, le GLK dispose d'une bonne liste d'équipement de série et il est rafraîchissant de ne pas devoir plonger dans le catalogue des options, qui est souvent très onéreux, pour obtenir un équipement décent. À ce chapitre, le GLK affiche un prix de base inférieur de près de 4 000$ par rapport au BMW X3 tout en offrant plus d'équipement de série. Voilà sans doute une des principales raisons pour lesquelles on retrouve déjà plusieurs GLK sur nos routes. Du reste, les passagers arrières disposent de bons dégagements et l'espace cargo demeure l'un des plus spacieux dans cette catégorie, merci une fois de plus au style du GLK.

Comportement sain

Alors que la concurrence propose une boîte manuelle, le GLK ne dispose que d'une boîte automatique à sept rapports. Cette dernière s'acquitte cependant merveilleusement de sa tâche et le nombre élevé de rapports permettent d'exploiter pleinement la puissance du moteur, tout en permettant une bonne économie de carburant, un élément important pour les acheteurs de ce type de véhicule.

Au Canada, le GLK dispose de série d'un rouage intégral 4Matic, le même qui équipe notamment la Classe E. Ce dernier répartit la puissance aux quatre roues avec un rapport de 45% à l'avant et donc, 55% à l'arrière. Bien entendu, selon les conditions, ce pourcentage pourra varier afin d'optimiser la traction. Ajoutez divers systèmes dont un contrôle de la traction et vous obtenez un véhicule capable d'affronter diverses conditions tout en vous offrant un bon sentiment de sécurité.

On apprécie la puissance du moteur V6, surtout son couple généreux qui donne un bon sentiment de sécurité. On apprécie pouvoir enfiler sur l'autoroute ou dépasser un autre véhicule avec amplement de puissance. Le GLK offre un bon compromis entre tenue de route et conduite dynamique. Il demeure agréable à conduire et plusieurs apprécieront le confort associé à Mercedes.  

Le GLK arrive à point chez Mercedes et il dispose de plusieurs arguments intéressants. Il est stylisé, performant et surtout, son prix ne semble pas donner l'impression de trop en payer pour avoir le plaisir d'être au volant d'un véhicule arborant l'étoile d'argent.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2009Mercedes-Benz Classe GLK, trois lettres pour exceller
La compagnie Mercedes-Benz n’a pas la réputation de produire des véhicules de seconde classe. La plupart du temps, ses modèles sont la référence en fait de performance, d’efficacité et de qualité. Pourtant, lorsque le constructeur de Stuttgart s’est lancé dans la catégorie des véhicules utilitaires sport, les débuts ont été …
EssaisM-Benz GLK350, la nouvelle étoile de Mercedes !
À peine quelques mois sont passés depuis l'arrivée du GLK et déjà on en voit bon nombre d'exemplaires sur les routes de la région montréalaise. Et en blanc, principalement! Voilà un signe de succès qui ne ment pas. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il attire l'attention, celle d'un …
Commentaires