Volkswagen Golf GTE : hybride rechargeable sportive

MAJORQUE (Espagne) – Lors du lancement médiatique de la Volkswagen e-Golf 2017, 100% électrique et qui sera bientôt en vente au Canada, nous avons eu l’opportunité de nous glisser derrière le volant de la Golf GTE. En langage Volkswagen, GTE signifie sportivité et motorisation hybride rechargeable.

Considérez la GTE comme étant une GTI écologique. Pas que cette dernière soit une voiture ivrogne et polluante, bien au contraire, mais la GTE est encore plus verte.

Elle est équipée d’un quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre, d’un moteur électrique et d’une boîte automatique DSG à six rapports avec double embrayage. Si vous connaissez bien vos produits du groupe Volkswagen, vous aurez probablement deviné qu’il s’agit sensiblement de la même motorisation sous le capot de la Audi A3 Sportback e-tron. Et vous avez raison.

La puissance combinée totalise 204 chevaux, alors que le couple se chiffre à 258 livres-pied. Selon Volkswagen, la Golf GTE peut accélérer de 0 à 100 km/h en 7,6 secondes. Le mode de conduite « GTE », activé en appuyant sur un bouton logé sur la console centrale, accentue la réactivité de l’accélérateur et maximise les performances.

D’autres modes de conduite sont également disponibles. Le réglage 100% électrique permet de rouler sans consommer d’essence ni polluer l’air, en utilisant le moteur électrique de 102 chevaux. L’autonomie est évaluée à 50 kilomètres en Europe, bien que leurs calculs soient habituellement plus optimistes que ceux du Canada et des États-Unis. La A3 Sportback e-tron affiche une autonomie d’environ 26 km, ce qui semble plus réaliste.

Photo: Michel Deslauriers

Le mode hybride est similaire au réglage GTE, mais avec une réactivité légèrement plus relaxe de la pédale. Quant au mode Charge, il régénère de l’énergie pour la retourner dans le bloc-batteries, au détriment d’une consommation d’essence un tantinet plus élevée. C’est surtout utile dans des endroits congestionnés où seuls les véhicules à faibles émissions polluantes sont permis, tels qu’une section de la ville de Londres, en Angleterre. Donc, un mode de conduite peu pertinent chez nous.

Également situé sur la console centrale, un bouton qui permet d’activer une sonorité de moteur artificielle afin de donner un peu plus de caractère à la voiture en conduite sportive. Plus ou moins intéressant, mais au moins, le conducteur peut l’activer ou de l’éteindre à sa guise.

La Volkswagen Golf GTE se comporte bien sur la route, évidemment. Toutefois, ses réflexes ne sont pas aussi chirurgicaux que celles de la GTI, vu le poids additionnel de 120 kg des batteries. La plate-forme MQB de la Golf a été conçue dès le départ pour accommoder une variété de motorisations, le volume du coffre n’est donc pas compromis. En fait, l’espace de rangement sous le plancher n’est plus, car on avait besoin de place sous la voiture pour loger à la fois le bloc-batteries de 8,7 kWh et le réservoir à essence de 40 litres. Au-dessus du plancher du coffre, le volume est inchangé et les dossiers de sièges arrière peuvent toujours se rabattre presque à plat.

La Golf GTE peut être chargée à bloc en environ deux heures et demie en utilisant une borne de 240 volts, ou à peu près huit heures avec une prise domestique de 120 volts.

Une GTI peut être reconnue par ses bandes décoratives rouges à l’extérieur, ses doubles embouts d’échappement ainsi que ses coutures rouges contrastantes dans l’habitacle. En revanche, la GTE obtient des décorations bleues et ses étriers de frein peints en bleu afin d’exprimer son côté environnemental. Elle est également disponible avec un joli ensemble de jantes en alliage Marseille de 18 pouces (des roues Rio de Janeiro de 187 pouces figurent de série), alors que sa cabine bénéficie de coutures bleues et un motif carrelé bleu sur les sièges (VW appelle ce tissu Jacara). En option, on y retrouve aussi un affichage numérique de 12,3 pouces pour le conducteur, qui duplique la carte de navigation et les indications routières. Pour le reste, c’est de la pure Golf et GTI.

Photo: Michel Deslauriers

Et puis, une Golf hybride rechargeable vous intéresse? Si oui, dites-le à Volkswagen Canada, qui songe actuellement à commercialiser la GTE chez nous. Pour y arriver, toutefois, le marché étatsunien devra vraisemblablement l’adopter aussi, avance Thomas Tetzlaff, directeur des relations publiques. En effet, le Canada est un marché trop petit pour obtenir un modèle exclusif comme celui-ci.

Elle n’est peut-être aussi excitante à conduire qu’une Golf GTI, et si elle arrivait au Canada, et ça ne serait pas avant 2018 au moins, elle pourrait coûter environ 35 000 $ (notre estimation, pas celle de Volkswagen) afin de concurrencer des rivales telles que… euh… En fait, la GTE n’aurait pas d’adversaires directes, à l’exception de la Audi A3 Sportback e-tron bien sûr. Par contre, les versions hybrides rechargeables du Kia Niro et la Hyundai Ioniq devraient arriver à la fin de cette année, ou tôt en 2018. Mais elles ne seront sûrement pas aussi amusantes que la VW.

Pour l’instant, la Volkswagen Golf GTE demeure un autre fruit défendu, avec les Golf R Variant familiale, Scirocco, Touran, Amarok, Polo et autres produits de la marque allemande.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsVolkswagen e-Golf 2017 : gare à toi, Bolt
MAJORQUE (Espagne) – Elle arrivera finalement chez nous. La e-Golf 100% électrique sera en vente au Canada au mois de juin, mieux armée pour affronter les nouveaux joueurs dans le segment des véhicules électriques. La e-Golf a initialement été lancée en 2014 dans divers pays, y compris les États-Unis, mais …
BlogueUn arc-en-ciel de couleurs pour la Volkswagen Golf
On se plaint souvent du manque d’originalité des constructeurs quant aux choix de couleurs de carrosserie proposées en Amérique du Nord. Pour les modèles populaires, on se limite souvent au noir et au blanc, à diverses nuances de gris et, quelquefois, un rouge, un bleu et un brun. Ou beige.
Premiers contactsVolkswagen Golf R 2018 : pas de changements majeurs. Hourra!
MAJORQUE (Espagne) – Les constructeurs doivent constamment mettre leurs produits à jour afin de les garder « frais » et concurrentiels, et pour s’assurer que les consommateurs seront prêts à échanger leur ancien modèle pour un nouveau. Lorsqu’une voiture ou un camion passe quelques années sur le marché sans changements, …
Commentaires