Subaru Impreza WRX / WRX STi, sportivité signée Subaru

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2009

Chez Subaru, c’est la gamme Impreza, surtout les modèles WRX, qui donne au constructeur nippon ses lettres de noblesse au chapitre de la sportivité. Il est étrange de voir comment Subaru vit dans la dualité. D’une part, la majeure partie des modèles offerts s’adresse à une clientèle de professionnels plus âgés, notamment l’Outback et la Legacy, et de l’autre, il y a les modèles issus d’un riche passé de sport motorisé et destiné à une clientèle plus jeune, ce sont l’Impreza et l’Impreza WRX.

Fort d’une refonte complète l’an passé, la nouvelle Impreza WRX en avait fait jaser plusieurs en raison de ses nouvelles lignes, particulièrement dans le cas de la familiale. Force est d’admettre que l’on s’est habitué à ce nouveau style et je crois qu’il en est de même les nombreux « Subaristes ». Bref après avoir décanté le tout, on les trouve pratiquement mieux réussis que les modèles de la génération précédente et surtout moins anonymes, un reproche souvent fait dans le passé.

Le retour de la STI

Si la nouvelle Impreza WRX est apparue l’an passé, il aura fallu attendre un peu avant de voir arriver l’icône de la gamme, soit la STi. Premier constat, la STi n’est plus basée sur la berline, mais bien sur la familiale. Voilà un autre drame pour les puristes de la marque puisque traditionnellement, les voitures de rallye sont construites à partir de berline. Mais une fois encore, on comprendra vite la décision du constructeur. Avec sa nouvelle configuration, la STi jouit d’un empattement supérieur, améliorant par le fait même son comportement, tout en la rendant plus spacieuse et surtout, plus pratique. Il sera intéressant de voir l’intérêt que les acheteurs porteront à sa grande rivale, la Mitsubishi Lancer Evolution, qui reste de son côté basée sur une berline quatre portes.

Quoi qu’il en soit, l’Impreza WRX STi est une véritable bombe en raison de son moteur quatre cylindres à plat de 2,5 litres développant 305 chevaux à 6000 tr/min pour un couple de 290 lb-pi à 4000 tr/min, soit 12 chevaux de plus que l’ancienne génération. La puissance est transmise aux roues par le biais d’une boîte manuelle à six rapports, la seule offerte. Bien entendu, comme toute Subaru qui se respecte, la traction intégrale est au rendez-vous et une commande permet de modifier les réglages du différentiel. Plus civilisée que l’ancienne, la nouvelle WRX STi est performante tout en s’avérant plus pratique, un élément apporté par sa nouvelle configuration à cinq portes. Bref, elle est un peu plus vivable au quotidien.

Des mécaniques éprouvées

La WRX voit la gamme élargie pour 2009 avec l’ajout de la WRX 265. Voilà qui portera à trois le nombre de variantes dans la gamme et qui permettra de rivaliser un peu plus avec la concurrence, notamment Mitsubishi avec ses nouvelles Lancer Ralliart et sa Evolution. La WRX 265 se veut un modèle plus performant, dont la puissance passe à 265 chevaux et le couple à 244 lb-pi, grâce à l’ajout d’un turbo un peu plus puissant. Ce modèle hérite aussi de quelques autres artifices intérieurs et extérieurs soulignant son exclusivité.

Du reste, l’Impreza WRX dotée du moteur de 224 chevaux demeure au catalogue pour 2009 et tout comme la WRX 265, elle et offerte en versions quatre ou cinq portes. Elle sera cependant la seule à proposer une boîte automatique à quatre rapports, la boîte manuelle à cinq rapports étant offerte de série.

Habitacle soigné

Comme c’est la tradition chez Subaru, on a peu de reproches à faire quand la qualité de l’habitacle. Les matériaux sont de bonne qualité et l’assemblage sans véritable défaut. L’ergonomie a grandement été améliorée, même s’il reste encore quelques éléments qui pourraient être peaufinés. Sur la liste, la localisation de la commande des sièges chauffants, cette dernière étant située trop en arrière de l’accoudoir. Quant aux équipements, on retrouve une bonne base, mais vous ne baignerez pas dans les gadgets et le grand luxe, Subaru a toujours favorisé les composantes mécaniques. À bord de la familiale, les passagers arrière obtiennent un dégagement supérieur aux jambes et à la tête alors que ceux d’en avant jouissent d’un peu plus de confort. Le large hayon permet de loger des objets de plus grande dimension et l’espace de chargement pourra être bonifiée une fois les sièges arrière rabattus. Bref, la gamme Impreza WRX continue de séduire par la qualité de son assemblage et de ses composantes mécaniques.

Profitant d’un nouveau style, elle est maintenant un peu plus au goût du jour, tout en affichant un dynamisme supérieur. Quant à la STi, elle reprend l’ADN du modèle de génération précédente, mais elle demande un peu moins de compromis, un élément qui allongera sans doute la lune de miel des futurs propriétaires.

FEU VERT

Mécanique éprouvée
Bon choix de modèles
Rouage intégral performant
Modèle STi plus civilisé

FEU ROUGE

Prix de certains modèles élevé
Dégagements arrière un peu justes
Coffre de la berline étriqué

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

2009Subaru Impreza, toujours méconnue !
Alors que les WRX et WRX STi occupent le haut du pavé dans la gamme Impreza, ce sont toutefois les modèles plus accessibles de l’Impreza qui génèrent la majeure partie des ventes. Malgré tout, on doit avouer que l’Impreza reste quelque peu dans l’ombre par rapport à ses rivales, mais …
Commentaires